Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 02:49

.

 

…établi par un mâle représentatif de la gent masculine et dont je tairai le nom pour ne pas qu’il soit inondé de mails d’autres types compatissants et partageant les mêmes attentes d’un monde parfait.

.

 

Voici donc le portrait rapide de celle qui recueillerait tous les suffrages si elle devait devenir l’Elue de leur quotidien.

 

.

Elle s’occupe admirablement du ménage, de repasser les chemises, de faire la vaisselle et de remplir le frigo.

 

.

Elle ne pipe pas mot (les bla-bla, ça fatigue les oreilles du gars qui veut la paix) et se charge spontanément d’offrir une petite gâterie à l’homme qui prend tranquillement son apéro ou se détend en rentrant du boulot.

 

.

Après un bon repas et quand le logement a été remis en état (ramassage obligatoire des chaussettes qui traînent et des slips qui collent un peu au fond), elle sera mise à contribution pour de plus amples activités d’adultes consentants. Enfin uniquement quand monsieur aura exprimé le souhait de faire des galipettes. Ensuite elle rentrera chez elle sans broncher ni faire de bruit ou squattera le canapé si - dans son immense bonté - le chef des lieux lui en aura donné l’autorisation expresse parce qu’il est un peu fleur bleue et veut jouer les grands seigneurs.

 

.

Quand j’observe globalement le tableau, je me dis que vraiment, même à 30 piges passées, mon pote continu visiblement à croire au Père Noël !

.

J'ai été engagé pour faire un peu de figuration, mais ça ne m'a pas l'air bien sérieux ce site...

.

 

Il faut dire que de mon côté, le portrait de l’homme idéal n’est pas plus réalisable.

 

.

Il est beau comme un dieu et me vénère comme une déesse. Sait être spirituel et cultivé, mais n'est jamais saoulant. Maîtrise parfaitement les tâches ménagères, le bricolage et l’entretien de ma bagnole parce que ça me gave.

 

.

Il fait preuve d’une immense docilité et n’hésite pas à payer de sa personne dès que j’ai envie de profiter de son corps d’albâtre… c'est-à-dire tout le temps !

 

.

Il n’est pas jaloux quand je sors jusqu’à pas d’heure pour refaire le monde autour d’une bière avec mes potes.

.

Oui, ce type là, on doit être quelques millions à chercher à mettre la main (et le reste) dessus… tout comme eux cherchent à dénicher la ravissante (idiote ?) servile qui assouvira tout leurs désirs.

 

.

Finalement, je crois qu’on peut en conclure que les hommes et les femmes ne sont pas faits pour vivre ensemble…

.

.

Sister "y'a pas les bons critères sur Meetic et autres"

Partager cet article
Repost0
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 13:51

 .

Let my body slide down to the floor

 

Press the reset button of my memory

 

Sink into the deep black water

 

Trying to forget myself

 

Become a pure spirit

 

To fly over the highest mountain

 

Less heavy than air

 

And breathe my hate around the world

 

To poison all those fucking vipers

 

Who whistle there liars in innocent ears

 

Destroying good peoples

 

And their hearts full of kindness.

 

 

 .

 .

 

 .

Sister “waiting for the licence to kill”

 

 

 .

 

 .

Ecran noir dans ma tête

 

 

 .

Laisser mon corps glisser jusqu’au sol

 

Appuyer sur le bouton « supprimer » de ma mémoire

 

Sombrer dans les noires profondeurs abyssales

 

Essayer d’oublier qui je suis

 

Devenir un pur esprit

 

Pour planer au dessus des plus hauts sommets

 

Et souffler ma haine autour du monde

 

Pour empoisonner ces salopes de vipères

 

Qui sifflent leurs mensonges dans d’innocentes oreilles

 

Détruisant les gens honorables

 

Et leurs cœurs plein de bonté.

 

 

 .

 

 .

Sister « dans l’attente du permis de tuer »

 

 .

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 02:26

.

Je suis toujours surprise et amusée lorsque j'entends ma collègue, bien sous tous rapports, parfaitement BC-BG, carrément catho-tradi, vraiment la fille sage et très "comme il faut", balancer d'un ton pète-sec :

"Oh mais il commence à m'agacer ce client avec ses modifications à la mords-moi-le-noeud !"

.

Il me semble qu'elle n'a pas parfaitement compris le concept de l'expression... j'adore !

.

Peut-être devrais-je lui glisser la copie idoine de mon dictionnaire d'argot ? Oh non, je préfère la laisser mariner un peu. C'est trop bon de sentir cette innocence mêlée de grivoiserie.

.

.

Sister "un rien m'amuse"

Partager cet article
Repost0
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 01:36

l

Savez-vous quel est le plus long nerf du corps humain ?

l

l

l

l

l

Bah, c'est le nerf optique !

l

l

La preuve : tirez-vous un poil du cul... et vous allez pleurer !

l

l

l

Sister "amis poètes bonsoir"

Partager cet article
Repost0
26 février 2007 1 26 /02 /février /2007 00:45

 .

Dimanche 18 février, la population chinoise a fêté son Nouvel An : 2007 est l’année du cochon. Rien de bien choquant là-dedans, c’est une tradition séculaire, ancestrale, bien ancrée chez tous.

 

On fait la fête, tout se passe bien... enfin presque ! C’était sans compter sur les fourches caudines du politiquement correct !

 

Hé oui, pensez donc ma bonne dame, 2% de musulmans concernés sont venus faire entendre leur voix et surtout foutre leur merde, car je ne vois pas d’autres mots.

 

Résultats, sur certains chars de la parade, le symbole zodiacal chinois a été remplacé par un panda « garanti 100 % non polémique ».

 

Ici un immigré, en situation vaguement régulière. Sous surveillance pour tentative d'usurpation d'identité porcine.

 

A quand l’année du coq annulée pour cause de grippe aviaire et remplacée par l’année du vers de terre ?

Ou l’année du bœuf évincée pour ne pas rappeler la maladie de la vache folle ? Mettez-moi plutôt un papillon à la place, ça c’est bien, il n’est pas connoté négativement, on est tranquilles.

Et pour l’année de la chèvre ? Faut faire quelques chose, cela risque de rappeler aux gens le problème de la « tremblante du mouton », initions plutôt l’année du dauphin, bah oui, tout le monde aime ce mammifère marin sympathique. Il ne fera pas de vague.

 

 

Cette laie (ma foi fort belle) n'est pas prête de trouver des truffes, mais elle porte déjà bien hautes les couleurs de son club.

 

Et moi ? Et moi ? Et moi ? Qui ne supporte pas qu’on sacrifie d’adorables petits lapins, moi qui représente 0,00000000000001% de la population, il faut respecter mes convictions religieuses et autres. Je l’exige !

 

D’ici à ce qu’on vienne nous pourrir la vie avec nos anciennes divinités et animaux sacrés parce qu’ils ne sont pas aux normes de l’Islam, y’a pas des kilomètres !

Notre admirable sanglier celte a du mauvais sang à se faire. Ça va finir en eau de boudin cette affaire !

 

Moi je m’en fous d’être une cochonne, je l’assume très bien. Même mon ascendant « petit crabe » me convient parfaitement. Cela reste dans la thématique finalement.

 .

 .

Sister "Gruick ! Gruick !"

Partager cet article
Repost0
19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 01:04

 

Mais que ce passe-t-il donc là-dessous ? Mystère et boule de gomme !

.

Hum, vous aimeriez que ce soit mon meilleur profil ? Moi aussi... ;-)

.

Étrange énigme qui continue à faire rêver le guetteur des jours venteux, le chasseur de gambettes en embuscade derrière l'escalier à claire-voie ou le traqueur d'images volées de l'entrebâillement furtif d'une paire de jambes à vélo.

.

Quelle réjouissante victoire pour le regard masculin que de capter subrepticement le galbe d'une cuisse ou le rebondi d'une fesse au détour d'un froissement de tissu. Moment suspendu, comme les jarretelles de la belle.  Souvent aussi, quelle déception lorsque la quête est trop facile, que la donzelle ne montre aucune résistance ou ne cherche même pas à feindre l'ignorance de sa robe qui volette par intermittence.

.

Pire encore, lorsqu'il est à l'affut pour deviner la délicate guipure d'une lingerie raffinée ou le coton léger d'une sage culotte et que ses yeux tombent directement sur un string arrogant qui ne laisse plus la moindre place à l'imagination et vient brusquement le sortir de sa rêverie.

.

Quand tout se dévoile ainsi trop rapidement, il est alors privé de l'étape intermédiaire, celle de caresser la frêle étoffe. Le plaisir de se risquer vers l'interdit est tellement plus fantasmagorique que si tout est là, mis à disposition comme sur l'étal du boucher.

.

La confiture n'est-elle pas meilleure quand on plonge un doigt en douce dans le pot avec gourmandise plutôt que lorsqu'elle vous est servie à profusion et sans fantaisie ?

.

N'est-il pas infiniment plus jouissif de deviner, d'extrapoler, de laisser galoper l'imagination, de se « faire des films », plutôt que d'avoir tout sous le nez de façon vulgaire ?

.

N'est-ce pas une jolie victoire pour tout mâle qui se respecte (et un charmant plaisir personnel) que d'apercevoir le galbe d'un sein au détour d'un chemisier qui s'entrouvre plutôt qu'un large décolleté qui met tout au balcon sans ménagement ?

.

Rien ne vaut le coup d'oeil à la dérobade d'une jambe fuselée qui se dévoile brusquement par l'intervention « divine » d'un courant d'air complice.

.

Allez, tenez bon messieurs, le printemps revient bientôt et plus les jours rallongent, plus les jupes raccourcissent !

 

.

Sister "little springtime flower"

Partager cet article
Repost0
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 01:56

Voyez comme le sourire enjoleur vous induit en erreur. Arf, soyons vigilants.

Petite, on m’a toujours dit que c’était : « les filles à la vanille et les gars au chocolat », d’ailleurs j’ai des preuves. Et monsieur A. Souchon est là pour en attester (Si tu m'crois pas hé, T'ar ta gueule à la récré… Le mercredi je m'balade, Une paille dans ma limonade, Je vais embêter les quilles à la vanille, Et les gars en chocolat… J'ai dix ans).

.

Re-saisissons-nous, on ne peut pas laisser passer une telle publicité mensongère de « femme chocolat », tout ça c’est du flan !

.

Afin d’accentuer ma féminité, je n’hésite pas à me parfumer de cette délicate substance vanillée pour créer le trouble chez les mâles que je croise et qui captent ainsi quelques subtils effluves sur mon passage. Tout ça dans le secret espoir qu’ils aient envie de me dévorer…

.

Donc il faut se rendre à l’évidence, cette demoiselle présumée n’est autre qu’un transsexuel qui fait son coming out, là, comme ça, devant tout le monde ! Elle ose même prétendre qu’elle possède un organisme génétiquement modifié doté d’une hémoglobine au Nutella pur jus. N’en croyez rien, ce monsieur-dame n’est qu’un(e) affabulateur(trice) et vient foutre le bordel dans nos choix gastronomico-sexuels.

.

Autres preuves irréfutables de mes allégations :

- on dit LA vanille

- on dit LE chocolat

- la vanille est le fruit d’une orchidée, délicatement pollenisée par la main de l’homme et d’un petit bitoniau bien pratique (mode d’emploi sur demande)

- le chocolat est un produit fini issu de la cabosse, un gros fruit qui pendouille telle une c. sur une branche et qui a donné la fameuse expression « Maurice, t’es vraiment une tête de caboche ! » (oui, la déformation de prononciation vient du léger accent de Mme Da Silva)

- la vanille est une belle brune longiligne qui sait se fendre pour libérer ses puissants arômes

- le chocolat est souvent évoqué pour représenter de jolis abdominaux masculins : « T’as vu les tablettes de chocolat que Jean-Claude s’est sculptées grâce au sport ? ».

.

En cuisine, on mélange à coup sûr un peu de vanille à toute préparation chocolatée pour exalter la palette de saveurs du cacao. C’est aussi ce que l’on appelle chez le mâle : « son côté féminin ».

.

Vous voyez, tout concorde à merveille. Maintenant, libre à vous de faire votre petite tambouille et de tirer les conclusions qui s’imposent. N’empêche que si vous ne voulez pas « être chocolat », je vous conseille d’ouvrir l’œil et le bon lorsque qu’une pseudo-femelle vous proposera de la croquer toute crue… Sinon, vous risqueriez de tomber sur un os… euh non, sur un corps caverneux.

.

Sister « Vanilla tahitensis  100 % Appellation d'Origine Contrôlée »

 .

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 00:35

 

 

Pour tout Laure du (nouveau) monde

.

 

Je ne troquerais ma place d’amie

Question de stabilité, de confort aussi

Pas d’image impec’ à parfaire

Le but n’étant pas vraiment de plaire

Juste être là, quand le besoin s’en fait sentir

Parfois, savoir s’effacer et laisser partir

Toujours présente, inoxydable, imperceptible

D’une fidélité indéfectible

À demi-mot, à petits pas

Sentiment profond dont on parle tout bas

Gorge serrée, oreille attentive

Un simple battement de cil et j’arrive…

.

Il faut se méfier de l'eau qui dort... que d'un oeil... mais lequel ???

 

 

Rien ne vaut un échange de regards et un sourire complice.

.

Sister "just call my name"

Partager cet article
Repost0
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 01:03

 

 

Lorsqu’il vous arrive un sale coup dur, que vous sentez le sol se dérober sous vos pieds et que l’avenir semble quasi désespéré, vous n’avez pas beaucoup de choix à votre disposition et certaines idées vous traversent l’esprit :

 

- tout plaquer pour aller vivre au fin fond de la Patagonie (mais sans jet privé, ni 4x4 de luxe)

- mettre fin à vos jours en vous infligeant l’ultime souffrance qui effacera toutes les autres et vous libérera de ce monde cruel

- rejoindre un cloître, une abbaye, un prieuré ou un monastère quelconque et entrer dans les ordres en poussant la porte d'une congrégation religieuse (les Bénédictines, les Carmélites, les Ursulines, etc.).

 

Dans le premier cas, n’ayant pas l’âme d’une aventurière et surtout pas un rond devant moi, j’avais laissé tomber.

.

 

Pour le deuxième, j’ai tenté mais là-haut ils n’ont pas voulu de moi et en bas, y’avait une liste d’attente de folie ! Du coup, ils m’ont renvoyé à l’expéditeur. Et puis entre nous, les T.S., c’est très surfait. Se détruire ne résout rien, ce n’est que pure lâcheté finalement.

.

 

Par contre, je suis passée à deux doigts de la troisième catégorie

 

Je me disais : « c’est cool, on est nourri, logé, blanchi et quitte à être privée de liberté, ça reste moins violent que la taule. Le déroulement des journées semble un peu monotone, toutefois je serais loin du monde, hors du temps et surtout dispensée d’avoir à gérer les incertitudes du lendemain ».

.

 

C'est plutôt cossu comme bicoque, n'empêche, le taulier n'est pas commode.

 

Il me fallut approfondir la question.

 

Ce choix requiert une totale abnégation, un oubli de sa personnalité, de ses goûts, du fait qu’on est unique.

Hum, voilà qui est assez angoissant de se glisser dans un moule si étroit et de renoncer à être soi

.

 

Et sinon pour la bectance ? Ca semble franchement frugal, pas d’option « menu gastronomique » de temps en temps ?

Non ! Je ne dois pas céder au péché de gourmandise ? Arf, va falloir oublier la Guinness, le Nutella, les mets et plats que j’apprécie ? Gloups, voilà qui est un sale coup dur !

 

 

Faire vœu de chasteté ? A l’époque, cela m’arrangeait car je naviguais alors entre grosse déception et énorme catastrophe. Les hommes rimaient avec pour moi avec souffrance, et les éloigner était mon vœu le plus cher. Quoi de mieux que le monastère pour cela !

 

 

Et sinon, entre deux offices, les prières et les tâches ménagères classiques, y’a moyen d’écouter de la musique qui ne ressemble pas à des cantiques ?

Nan, même pas en rêve ?!? Allez, je mettrais mon casque, vous n’aurez pas à écouter « Hells bells » avec moi. Toujours pas ! C’est votre dernier mot Mère Supérieur ?

Définitivement ! Z’êtes pas très joueuse, je trouve.

Oups, là va y’avoir maldonne parce que je veux bien payer de ma personne, mais y’a des limites à ne pas dépasser. Sans musique, je vais me dessécher comme un pruneau ! C’est inhumain comme traitement. Je ne voudrais pas être désagréable, n’empêche que vos chants, c’est loin d’être super enthousiasmant ! J'ai un joli brin de voix, je peux vous arranger ça vous savez...

.

 

Bon, sinon y’a bien un petit ordi (avec l’ADSL) dans un coin ? Juste histoire de se tenir au courant du monde qui continue de tourner.

Non plus ? Rien en stock, vous n’avez d’ailleurs aucune idée de qui est cet ADSL ? Ah oui, là on est à des années lumières de ce qui se passe à l’extérieur.

.

 

Concernant les bouquins, y’a moyen de lire autre chose que « le boss, sa vie, son œuvre » ?

Niet, nada, que dalle.

Oh la vache ! C’est un truc à devenir fou. Je comprends que vous ayez du mal à recruter dans votre communauté. Sérieux, c’est plus une abbaye ici, c’est Cayenne !

.

 

N’en prenez pas ombrage, mais je crois que je vais réfléchir encore un peu avant de signer votre charte de bonne conduite car je crains d’y laisser mon âme dans votre fourbi.

.

 

Avec le recul, je crois vraiment avoir fait le bon choix et préfère porter ma croix au quotidien en continuant à avancer vers un avenir flou et parfois angoissant, plutôt que de prendre l’habit et d’oublier de vivre.

Depuis, j’ai aussi compris qu’il y avait de bonnes choses à tirer des mâles et ne regrette pas ma volonté de vouloir rester libre pour profiter des petits plaisirs enthousiasmants.

.

 

Sister « au diable vauvert »

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 00:52

.

Il manque Hull à l'appel.

.

Bon, maintenant relisez à haute voix.

.

Ce mec est mort par la bêtise de George W. Bush... un de plus.

Cliquer ici pour en savoir plus.

.

Vous êtes choqué ? Vous trouvez ça vulgaire ?

.

Faire de l'humour sur une telle tragédie est indécent ?

.

Mais qu'est-ce qui est le plus traumatisant ?

.

Mon jeu de mots à deux balles ou l'ineptie de cette guerre qui n'en finit pas de détruire des vies et d'engloutir des milliards de dollars pour ne rien résoudre en Irak ?

.

Voilà, c'était bref, juste une phrase choc pour vous faire réfléchir.

.

Une revendication pacifiste à ma façon.

.

.

Sister "en berne"

Partager cet article
Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs