Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2006 2 05 /09 /septembre /2006 01:33

.

L'heure est grave. Le doute m'habite (hum, j'aime bien ça...).

.

Vous n'êtes pas sans savoir (chut, faites comme si, c'est mieux vous verrez) qu'il y a deux ans de cela, j'ai adopté un être étrange, une mini boule de poils qui couinait en faisant le gros dos. Surtout de voir la bestiole marcher en crabe avec sa petite crête sur le dos pour m'impressionner.

.

Instant mouchoir Kleenex, résumé des épisodes précédents : la découverte de cette "Causette version matou".

Un jour, dans la froidure d'un printemps balbutiant, au fond du jardin de ses parents, une copine de mon frère (oui, c'est compliqué, y'a des personnages, prenez des notes sinon vous serez paumés) trouve un sac-poubelle quasiment vide. Et dans le plastique : 3 chatons. A peine s'ils avaient les yeux ouverts tellement ils étaient tout frais "pondus" (et non pas toutes taxes comprises).

Mon frangin : "Tu te rends compte, on ne peut pas les laisser comme ça, ils sont condamnés, t'es sûre que t'en veux pas un ? Si tu les vois, tu ne pourras pas résister. D'ailleurs, déjà deux personnes sont d'accord pour en adopter, il n'en reste qu'un. Allez, je te rappelle dans une heure pour avoir ta réponse".

Hé les mecs ! Visez un peu la classe ! Je suis Superman des greffiers ! Impressionnant n'est-ce pas ?

.

Et voilà comment depuis mai 2004, Fauve partage mon appart'. Enfin, j'ai plutôt l'impression d'habiter chez elle quelques fois.

.

Maintenant, elle vie un véritable conte de fées : le fabuleux destin de Fauve la petite. Elle pourrait témoigner de sa vie de princesse sur les coussins, aventurière dans ma bibliothèque, dévoreuse de croquettes de compétition, chasseuse d'insectes sur la terrasse. Une vraie vie de patachon, comme dirait ma grand-mère.

.

Et merde ! On peut pas roupiller tranquille dans cette piaule... où vais-je devoir me planquer pour qu'elle me foute une paix royale ?.

Seulement, ce soir, une question me taraude. Et si, à sa majorité, elle veut connaître ses vrais parents ? D'où elle vient ? Quel est son pedigree (pal ou secam) ? Que vais-je lui répondre ? Lui dire la vérité et risquer d'être rejetée, balancée aux orties comme une vieille paire de chaussettes trouées ? Faut-il mentir et faillir à mon principe d'honnêteté (euh, qui a toussé) ?

Me voilà donc face à un atroce dilemme. Un cas de conscience (encore !).

.

Je pense qu'il va me falloir voir un coach en comportement animalier, ainsi qu'un psy pour amortir le choc de la rupture éventuelle d'affection et pour finir, un avocat, si jamais elle demande à quitter le foyer en réclamant une pension pour son éducation.

Punaise ! Non, mais j'vous jure, c'est vachement pas facile à appréhender comme truc ! J'ai les chocottes moi maintenant.

.

Si vous avez traversé la même aventure, si vous vous êtes déjà retrouvé dans pareille galère, aidez-moi pour que je ne finisse pas par me ridiculiser chez Delarue ou autre émission "télé-voyeurs" odieuse.

.

Sister "miaou reconnaissant"

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 19:08
.
Hier, parce que j’ai l’honneur et l’avantage de connaître une personnalité jouissant d’une immense culture, j’ai pu de découvrir un lieu aussi magique que majestueux. Une visite historique et bon enfant, où l’on se sent tout petit face au génie humain ayant traversé les âges.
. 
En côtoyant les belles pierres, j’imaginais le discours qu’une agence immobilière utiliserait pour vendre un bien d’exception de ce genre. Vous trouverez donc en vert, le discours pré-formaté visible dans toutes les agences qui fleurissent sur les cendres (encore chaudes) des anciens commerces de proximités. En bleu, il y a la « traduction » pour le commun des mortels que nous sommes (enfin sauf moi qui suit virtuelle donc ectoplasmique).
.
Sympathique petite bicoque et ses dépendances.
. 
Magnifique propriété dans un secteur calme et verdoyant en plein cœur du Vexin normand. Pour les Parigots qui n’ont jamais franchi le périph’ de peur de découvrir le « no man’s land » caché derrière, il suffit de prendre la route porte d’Auteuil et de remonter l’A13 sur une centaine de bornes. Non, votre Carte Orange ne permet pas d’aller jusque-là.
.
Superbe bâtisse du 12e siècle entourée de nombreuses dépendances, mais non classée « Monument Historique ». Ce qui permet de repeindre la façade en rose fluo si vous avez un goût de chiotte, mais que vous l’assumez pleinement.
.
Travaux à prévoir. Bah, presque rien, peut-être quelques fenêtres et portes, une toiture, une petite vingtaine de murs à reconstruire, des bricoles quoi.
.
On dirait le Bois de Boulogne, mais en mieux et en pas pareil.
.
Vue imprenable sur la vallée de la Seine. Oui, chers amis pro-Paname, vous ne serez pas totalement dépaysés. En plus, le panorama est encore plus impressionnant que celui offert par le Sacré Cœur, avec moins de voitures, de bâtiments et sans pollution autour. Votre nouveau 4x4 rutilant sera comme un poisson dans l’eau sur ce piton rocheux et retrouvera ses instincts sauvages plus sûrement que sur le boulevard des Maréchaux.
.
Pas de mitoyenneté. Aucun vis-à-vis. Vous serez absolument tranquilles pour faire du nu intégral (sous des U.V. naturels très doux) et parfaire votre bronzage « made in St Trop’ ». Sans parler de l’espace disponible pour l’organisation de « party », soirées « branchouilles » et autre « bar-mitsva » qui feront l’admiration de vos amis.
.
Situé sur un terrain non clos de plusieurs hectares partiellement boisés. Quel bonheur d'organiser de petits pique-niques ou cache-cache dans votre forêt privée ! Attention tout de même aux paparazzis, une clôture de quelques milliers de mètres pourrait s’avérer utile.
.
Prix à débattre. Mise à prix fixée à 120 millions d’euros sur E-bay auxquels il faudra inclure : les frais d’agence, les frais de notaires, l’enveloppe aux élus locaux (oui, c’est une vieille tradition quand on cause BTP), les honoraires de votre milice privée pour boucler le quartier, les prestations d’un coach en décoration, l’addition du paysagiste, etc.
.
Bon, oui, y'a quelques finitions à paufiner, mais avouer que ça a de la gueule !
.
Quelques équipements de sécurité (en fer forgé d’époque) assurent une décoration originale autant qu’une barrière efficace contre les intrusions. Ainsi, votre superbe collection d’œuvres contemporaines sera bien à l’abri, notamment les colliers de nouille de l’illustre inconnu encensé par la dernière expo extravagante mise en lumière par Jack Lang.
.
Belle hauteur sous plafond. D’ailleurs, il n’y a pas de plafond ! Cela vous permettra de transformer l’endroit en un loft spacieux, clair et au design audacieux.
.
Cette prestation catégorie « prestige » reste une affaire rare et dont notre agence Kikasslabarak peut s’enorgueillir d’avoir en portefeuille. En clair, le vendeur va empocher de telles commissions s’il arrive à vous refourguer le bien qu’il risque fort de se payer la biture de sa vie pour fêter ça.
.
. 
Sister « affaire à faire »
 

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2006 5 01 /09 /septembre /2006 00:58

 

.

Cela faisait maintenant plusieurs mois que j'avais remarqué cette boîte de dialogue, lorsque je voulais fermer mes e-mails, mais aujourd'hui elle prend tout son sens.

.

Et dire que l'évidence était sous mes yeux !

.

Oui, aujourd'hui je n'ai pas fait que cliquer sur la fenêtre, j'ai choisi de prendre la porte !

.

Oui, je suis sûre de vouloir quitter ma boîte !

.

Oui, je suis contente, soulagée, sereine.

.

Depuis toujours, l'expression "il ne te mérite pas" m'avait fait marrer, car je la trouve particulièrement prétentieuse, orgueilleuse. Aujourd'hui, j'ai eu envie de me faire un petit plaisir et de me dire qu'après tout, c'était peut-être vrai.

.

Voilà, il suffisait de franchir le pas. C'est fait, je me sens mieux.

.

Sister "une page se tourne"

.

P.S. : avis à tous mes employeurs potentiels, ceux qui se languissaient, cherchaient à me débaucher (comme si je ne l'étais déjà pas assez !), désolée mais un chasseur de tête m'a déjà déniché un job tip-top. Dommage pour vous, ce sera pour une prochaine fois, prenez un ticket et attendez votre tour.

Partager cet article

Repost0
31 août 2006 4 31 /08 /août /2006 00:00

.

Plutôt que de suivre le mouvement, je me suis exprimée sur les blogs de ceux qui l'on fait. Ainsi, j'ai participé à ma façon sans complètement prendre le contre-pied de l'idée, sans jouer les moutons de Panurge non plus.

.

Voilà, pour ceux à qui cela ne plairait pas, sachez que c'est pareil. Comme tout blogueur qui se respecte, j'ai mentionné dans un pavé mes chouchous et autres "blogs uniques préférés".

.

Sister "des questions ?"

.Encore une photo de moi totalement nue. Ce blog est devenu un remake de l'Ile de la Tentation !

 

P.S. : je précise que si vous êtes du sexe féminin, vous devrez attendre la "journée de la femme" pour vous exprimer en ces lieux (sauf si vous avez un mot d'excuses signé de vos parents).

Partager cet article

Repost0
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 00:40
.
.
En ce moment sur Paris, convenons-en, il fait un temps de chien. 14 degrés, pluie et ciel gris, pas de doute, on est en plein dedans (il paraît que ça porte boheur).
.
À bien y regarder pourtant, on peut mesurer le ridicule de la phrase. « Un temps de chien », cela ne veut rien dire finalement ! En quoi un pauvre toutou serait-il synonyme d’une météo déprimante ? On se le demande. Un escargot ou une limace seraient plus appropriés, rapport à leur propension à aimer l’humidité.
.
« Il fait un froid de canard » ou « il pleut comme vache qui pisse », pas de problème, c’est cohérent, ça parle à tout le monde.
.
A défaut d'avoir la lumière à tous les étages, j'ai l'eau courante, d'ailleurs j'arrive pas à la rattraper. Voyez, y'en a partout !
.
Visiblement, il existe pas mal de conneries du genre que je ne vous listerai pas totalement, mais juste quelques échantillons gratuits, à déguster avec les yeux.
.
Merci de ne pas coller vos gros doigts gras sur l’écran. Hein c’est pas facile à dire comme phrase « coller vos gros doigts gras » ! Bah c’est bien fait pour vous, na !
.
Vous verrez, vous aussi, "jeunes zazous, enfants de la balle" *, vous finirez par en trouver des expressions débiles, qui n’ont ni queue ni tête, ou si peu (une toute petite alors).
.
Voici donc mon florilège du jour :
.
- Pleurer des larmes de crocodile => pff, il est dans l’eau en permanence, comment voir s’il chiale le bestiau ?
- Se taper le cul par terre => du grand n'importe quoi ! Ça vous arrive à vous quand vous êtes content ?
- Peser le pour et le contre => oui, je reprendrai bien pour 200 grammes de « pour » s’il vous plaît.
- Se ranger des voitures => les voituriers et VRP ont-ils pris perpette ?
- Avoir le cul bordé de nouilles => pas de doute, ça fait rêver ! Une alternative à la méthode Rika Zaraï peut-être ?
- Se taper la cloche => vachement indigeste ! Alors que le buffet ou le serveur, c’est jouable.
- Se marrer comme une baleine => ah bon ? Et Cousteau n’en aurait jamais parlé ?
.
Vous voyez, ce n’est pas difficile, y’en a pléthore ! Je vous propose même un petit jeu, ce serait d’en inventer une vous aussi. Allez ! Même pas peur !
.
D’ailleurs, pour vous prouver que le ridicule ne tue pas, je peux en pondre une, pour l’exemple, histoire de lancer l’idée. Ce serait : « y aller de sa chaise volante » et pourrait signifier « pousser le bouchon un peu trop loin ». Eh oui, une expression à la noix, peut donc conduire à une autre dite « à la mords-moi le noeux » et du coup (parti tout seul), c’est une histoire sans fin.
.
.
Sister « staying alive »
.
.
* thanks to ZZZ qui se reconnaîtra (sauf qu'il ne me lit jamais)
 

Partager cet article

Repost0
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 01:53

.

Attention, aujourd'hui c'est du lourd, du solide, accrochez-vous aux branches ça va tanguer.

.

Comme j'ai passé toute ma sainte journée à glandouiller dans la capitale puis à me goinfrer du bon air pollué dans mes petits poumons fragiles de non-fumeuse, résultat, pff, rien ! Bah oui... mais non, pas d'article qui tienne la route. Tant pis, grâce à mon joker, j'ai pioché trois infos de la toute première importance et qui méritaient d'être portées aux nues tellement "c'est d'la bombe bébé !".

.

Ready ? Tree, two, one, zero... Go !

.

Cette semaine, un français (qui pourrait devenir de mes amis s'il me contacte à l'adresse indiquée) vient de gagner la modique somme de 57.414.511 € à l'Euro Millions. Il avait une chance sur 74 millions d'y arriver et bingo ! Il a réussi. Je n'ose même pas faire la conversion en francs, j'ai peur d'avoir une attaque.

Bah entre-nous, je ne sais pas ce qu'il va faire de tout ça, mais s'il cherche des idées, j'en ai quelques tombereaux à lui proposer ! Une chose est sûre, son banquier va vite devenir son ami (de 30 ans), et l'inspecteur des impôts va drôlement s'intéresser à lui maintenant. Bon courage mec, le meilleur reste à venir...

.

Autre record que je vous livre brut de pomme décoffrage :

Un automobiliste de 44 ans, originaire du Vaucluse, a été arrêté avec un taux d'alcool de 5,7 grammes par litre de sang. Incroyable ! Grâce à lui, la science avance et on constate ainsi que le corps humain possède une résistance qu'on ne lui connaissait pas encore. Pour info, je rappelle qu'on parle d'intoxication sévère au-delà de 3 g/l, avec risque de coma éthylique élevé. Sans parler des risques d'hypothermie et d'hypoglycémie ! 

Pas de doutes, il est solide le bonhomme, car avec un dosage quasiment doublé par rapport à la côte d'alerte, il devrait déjà être mort.

.

Un cadeau bonus ? OK, c'est bien parce que c'est vous.

Iron Maiden vient de sortir son nouvel album "A matter of life and dead". Je ne sais pas ce qu'il vaut (enfin si, il est à 20,57 € chez Amazon) et n'ai pas pu entendre l'avis de Zégut sur la question donc, vous l'aurez compris, je ne me prononcerai pas sur la qualité (ou non) de ce dernier opus. A priori, les critiques sont déjà assez bonnes. Pour les plus fans d'entre vous, ils seront en concert le 28/11/06 au POPB. J'accepte toute invitation de bon coeur. ;-)

.

Sister "elle est pas belle la vie"

Partager cet article

Repost0
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 00:52

.

Cette semaine, j’ai constaté l’arrivée imminente du seuil critique de mon stock de breuvage sacré à consonance « so british », mon stimulant, mon petit voyage au bord du mug, ma drogue douce (avec le chocolat, l’amour, etc.), j’ai nommé le thé.ine,

. j’ai constaté l’arrivée imminente du seuil critique de mon stock de

Ni une, ni deux, en voiture Simone - enfin plutôt en Transilien Sister - me voilà en quête de petites feuilles parfumées destinées à de douces infusions.

.

Je me pointe chez mon dealer, euh mon revendeur agréé, dûment assermenté à me fournir les jolies boîtes garnies ou recharges en écrins souples. Auprès de lui, je collecte les quelques sachets de variétés que j’affectionne. Soudain, ô rage, ô désespoir, ô approvisionnement ennemi, n’ai-je donc fait 30 km que pour cette pénurie ? En effet, il m’apprend qu’il n’a plus de « Mayflower ». Ah bah me v’la bien ! Ne pas paniquer, ni se rouler par terre dans cet établissement respectable, pas de scandale, ne laisser apparaître aucun stress ou goutte de sueur traîtresse, rester maître de ses émotions, gérer la mauvaise nouvelle.

.

« Oh, vous n’en avez plus. Quel dommage ! Auriez-vous une saveur très approchante ? »

« Oui, la maison vient de créer un nouveau mélange, assez similaire, le voici. »

.

Étant d’un caractère joueur et un brin téméraire, je demande à sentir un peu leur dernière création.

.

« Ah oui, il est ressemblant, sympathique, mais il y a un léger parfum qui diffère, que je ne reconnais pas. Pourriez-vous me dire ce qu’il contient comme ingrédients ? »

« Ouhla, je ne sais pas trop, il est très récent, je vais regarder dans notre petit manuel descriptif. »

.

Comme je plaisantais avec le vendeur à propos du snobisme de certains clients qui achètent plus une marque qu’autre chose, il me confirmait qu’effectivement, certains pseudo-connaisseurs prenaient le plus cher sans être capables d’en apprécier les arômes subtils. Parfois même, ils revenaient le voir en prétextant qu'il avait dû se tromper en leur vendant autre chose qui n’avait aucun goût ou le trouvant trop fadasse. Hérétiques, qu’ils sont ! On se moquait gentiment de cette caste de parvenus persuadés que leur portefeuille bien garni leur assure par là-même une culture et un jugement sûr, voire indiscutable, concernant toute chose. Hé oui, la bêtise frappe dans la chaque classe sociale, aucune n’est totalement épargnée.

.

Autre petit détail qui me fait bien marrer, c’est de voir certaines femmes se forcer à boire du thé vert (en tentant de dissimuler une grimace face à l’amertume et au goût si particulier) juste parce qu’elles ont lu quelque part que c’était un très bon antioxydant, antivieillissement et j’en passe. Il est si impressionnant de voir ce que la mode ou les magazines féminins arrivent à imposer comme tortures volontaires aux fashion victims.

.

Après quelques minutes de recherche, il trouve l’avenant descriptif, trop récent, il ne figurait pas encore parmi les pages du manuel de base.

.

Afin de ne pas altérer l’importance des termes, j’ai retrouvé la description exacte qui est faite du mélange dont je captais les effluves avec gourmandise.

.

« Mélange gracieux évoquant la fascination pour cet ancien comptoir des Indes françaises situé au nord de Madras. Il se compose de thés noir et vert des hauts plateaux avec les notes majestueuses des fragrances exotiques et est agrémenté de fleurs de fête. Thé poétique et parfumé. »

.

Hé bien me voilà bien avancée avec ça ! Des fleurs de fête ? Même sur Google, ils ne connaissent pas.

.

On gloussait de bon cœur à la lecture de ce descriptif aussi flou que poétique.

.

Pour me faire une idée plus précise, j’ai demandé à ce qu’il regarde ce qui était indiqué pour celui que je recherchais et qui devait similaire au nouveau. En voici le détail :

« Thé noir de Chine parfumé aux arômes de fleurs poussant sur la côte Pacifique des Etats-Unis. Agréablement surprenant. »

.

Oh la vache ! Ça va loin aussi. Nous voilà maintenant avec des fleurs californiennes ou assimilées.

.

Constatant que le service marketing de la marque ne manquait pas d’imagination, nous avons feuilleté pendant quelques minutes les « arguments de vente » afin de voyager un peu par la pensée. On a bien rit, bien rêvé aussi. Finalement, c’est amusant de compulser ainsi les dessous d’une tasse de thé, sans en apprendre beaucoup sur la composition réelle de l’infusion recherchée.

.

Juste pour quelques grammes de finesse supplémentaire, voici ce qui est dit de leur thé le plus réputé :

« Succès incontesté de la Maison Mariage Frères, ce mélange secret vous fera voyager dans les plus lointaines et mystérieuses contrées. Les senteurs de fleurs et de fruits de Chine et du Tibet lui confèrent un arôme velouté unique. Un bouquet extraordinaire pour le plus mythique des thés parfumés. »

.

J’en déduis donc que j’aime les thés contenant des fleurs et des fruits du bout du monde, mais je ne saurais jamais réellement lesquels…

.

Sister « fancy a cup of tea? »

 

Partager cet article

Repost0
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 00:53

.

 

Si vous voulez finir l'été sur un beau geste, privez-vous d'un soir à la pizzéria, de quelques paquets de clopes ou de deux boissons en boîte et aidez une association, une oeuvre caritative, un mouvement de préservation (droits de l'homme, patrimoine historique, parc naturel protégé, etc.). Vous verrez, il en existe des milliers pour qui chaque contribution ou soutien est important.

.

Histoire de vous faire partager un peu une partie de ceux qui me touchent, et sachant qu'on ne peut pas donner à tout le monde, voici une sélection, non exhaustive évidemment :  

 

-         SNSM

-         Pour les orphelins des pompiers 

 

D'autres sites, plus « politiques » ou « engagés » :

 

-         Greenpeace

-         Défi pour la terre

-         Nicolas Hulot

-         Parce que nous pouvons être des consommateurs responsables 

-         Enfin un artiste impliqué (voir rubrique « charity ») 

.

 

Autre petit geste facile : donner son sang, faire du bénévolat, participer aux journées "nettoyage de la nature", agir au quotidien pour les gamins ou les personnes âgées, passer du temps dans les hôpitaux juste pour remonter le moral des malades de longue durée et j'en passe.

.

 

 

Par contre, tant que le don de neurone n'est pas possible, vous ne pourrez rien faire pour aider ces hommes et femmes (G.W. Bush, J.C. Vandamme, les candidats de l'Ile de la Tentation , Christine Bravo, etc.) actuellement plongés dans une insondable misère détresse intellectuelle. Rassurez-vous, même si elle est abyssale, ils ne s'en rendent pas compte !

.

Quel point commun entre ce puit et G.W. Bush ? Le premier sonne moins creux.

.

 

 

Petit cadeau bonus, une citation inqualifiable :

 

 

 

Le cosmos
"Le Cycle... le cycle du cosmos dans la vie... c'est une grande roue. Qui est faite de... choses, de moments, de "feelings"... et la vérité, c'est qu'il n'y a pas de vérité; la vérité, c'est qu'il faut trouver sa propre vérité. Ma vérité à moi? Comment veux-tu que je te parle de cette manière? Tu m'aurais parlé il y a cinq ans, ou bien il y a trois ans, ou il y a six mois! Ou hier... ou demain... Tu m'aurais parlé de cette manière, j'aurais pas pu te répondre de cette façon. Et grâce à ma propre vérité (dont je n'ai pas encore la réponse de la vérité), je peux te parler d'une manière plus sophistiquée. Il y a un an, je t'aurais parlé de mes muscles. De combien je mange le matin, combien je suis beau et combien je suis fort, je suis le meilleur... Mais en vérité, il n'y a pas de meilleur! En vérité, il y a chacun soi-même!" JC Vandamme

 

 

 

 

 

 

Sister "les bras m'en tombent"

 

 

Partager cet article

Repost0
24 août 2006 4 24 /08 /août /2006 03:44
.
C’est pas tout ça les amis, mais je ne vous ai même pas encore raconté mes vacances ! J’avais fait quelques promesses à mes fans (oui, ils sont deux, je peux donc utiliser le pluriel), notamment des photos particulièrement racoleuses.
.
Et après certains diront qu'il pleut en Bretagne... foutaises !
. 
Ne voulant pas faillir à ma réputation de blogueuse qui tient ses promesses, voici donc (ci-dessus) une photo de moi totalement nue !
Comment ça vous ne voyez rien ? Ah bah si pourtant, je vous assure, je suis dans l’eau, en train de nager la fameuse brasse coulée et ce, dans le plus simple appareil. Nue comme un vers (de vase).
.
A votre droite, l'un des plus beau spot de voile. Sans rire cette fois !
. 
Ensuite, me voici – toujours en tenue d’Eve – sur les fameux rochers de granit. Par contre, y’a eu un problème de cadrage. Vu que mon pote Kelly Slater avait les mains prises (car il était en train de se goinfrer de crêpes et de fraises de Plougastel), j’ai demandé à Gilbert de me prendre en photo. Toutefois, je doute des talents de prise de vue de ce Monsieur Montagné, il faudra que je lui dise à l’occasion.
.
Cette cascade est réalisée sans trucage. James Bond n'a qu'à bien se tenir.
. 
Ici, vous pouvez m’apercevoir, me roulant voluptueusement dans les dunes, laissant les oyas me chatouiller au passage.
Quoi ? Vous ne voyez rien non plus ! Ah oui, on dirait bien qu’il y a eu un glissement de terrain au moment du cliché. Dommage.
.
Full moon but not total eclipse of my heart
. 
Bon, alors une petite dernière, pour me faire pardonner. Là, je suis lascivement étendue sur mon petit bateau de plaisance. Tranquille sous la pleine lune après mon bain de minuit rituel. Stupéfiant non ?
.
Fait chier celle-là, si elle se magne pas on va louper le fest-noz et son souper du marin.
. 
Finalement, mes compagnes de voyages (tong droite et Tang Frère tong gauche), voyant que je perdais un temps fou à faire mes conneries de photos, ont décidé de rentrer seules à l’hôtel.
Pff, on ne peut compter sur personne. Décidément.
.
.
Sister "tellement photo(génie)que !"
 
 

Partager cet article

Repost0
23 août 2006 3 23 /08 /août /2006 00:42
.
Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase que l’on pourrait quasiment qualifier de « culte » tant les médias nous la servent à toutes les sauces.
Enfin, ce n’est pas totalement leur faute, le problème vient surtout de leurs interlocuteurs dont la misère lexicale n’a d’égale que la pauvreté de leurs idées. Du coup, pour être sûr de bien se persuader que ce qu’ils vont dire est important (à leurs yeux du moins), ils usent et abusent de la première personne.
.
Promis, la prochaine fois qu’une personne en face de moi balance cette pure connerie, je lui rétorquerai : « au nom de tous, de l’assemblée ici présente en ce lieu et de nous-mêmes, nous… ». Voilà, du bien lourd et redondant à l’extrême, ça devrait plaire !
.
Hé Maurice, c'est lourd ce truc ! Ouais Polo, il paraît que c'est un stock de bêtise humaine. Ah bon ! Je comprends mieux alors...
.
Sister « en accord avec elle-même »

Partager cet article

Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs