Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 00:52

.

Cette semaine, j’ai constaté l’arrivée imminente du seuil critique de mon stock de breuvage sacré à consonance « so british », mon stimulant, mon petit voyage au bord du mug, ma drogue douce (avec le chocolat, l’amour, etc.), j’ai nommé le thé.ine,

. j’ai constaté l’arrivée imminente du seuil critique de mon stock de

Ni une, ni deux, en voiture Simone - enfin plutôt en Transilien Sister - me voilà en quête de petites feuilles parfumées destinées à de douces infusions.

.

Je me pointe chez mon dealer, euh mon revendeur agréé, dûment assermenté à me fournir les jolies boîtes garnies ou recharges en écrins souples. Auprès de lui, je collecte les quelques sachets de variétés que j’affectionne. Soudain, ô rage, ô désespoir, ô approvisionnement ennemi, n’ai-je donc fait 30 km que pour cette pénurie ? En effet, il m’apprend qu’il n’a plus de « Mayflower ». Ah bah me v’la bien ! Ne pas paniquer, ni se rouler par terre dans cet établissement respectable, pas de scandale, ne laisser apparaître aucun stress ou goutte de sueur traîtresse, rester maître de ses émotions, gérer la mauvaise nouvelle.

.

« Oh, vous n’en avez plus. Quel dommage ! Auriez-vous une saveur très approchante ? »

« Oui, la maison vient de créer un nouveau mélange, assez similaire, le voici. »

.

Étant d’un caractère joueur et un brin téméraire, je demande à sentir un peu leur dernière création.

.

« Ah oui, il est ressemblant, sympathique, mais il y a un léger parfum qui diffère, que je ne reconnais pas. Pourriez-vous me dire ce qu’il contient comme ingrédients ? »

« Ouhla, je ne sais pas trop, il est très récent, je vais regarder dans notre petit manuel descriptif. »

.

Comme je plaisantais avec le vendeur à propos du snobisme de certains clients qui achètent plus une marque qu’autre chose, il me confirmait qu’effectivement, certains pseudo-connaisseurs prenaient le plus cher sans être capables d’en apprécier les arômes subtils. Parfois même, ils revenaient le voir en prétextant qu'il avait dû se tromper en leur vendant autre chose qui n’avait aucun goût ou le trouvant trop fadasse. Hérétiques, qu’ils sont ! On se moquait gentiment de cette caste de parvenus persuadés que leur portefeuille bien garni leur assure par là-même une culture et un jugement sûr, voire indiscutable, concernant toute chose. Hé oui, la bêtise frappe dans la chaque classe sociale, aucune n’est totalement épargnée.

.

Autre petit détail qui me fait bien marrer, c’est de voir certaines femmes se forcer à boire du thé vert (en tentant de dissimuler une grimace face à l’amertume et au goût si particulier) juste parce qu’elles ont lu quelque part que c’était un très bon antioxydant, antivieillissement et j’en passe. Il est si impressionnant de voir ce que la mode ou les magazines féminins arrivent à imposer comme tortures volontaires aux fashion victims.

.

Après quelques minutes de recherche, il trouve l’avenant descriptif, trop récent, il ne figurait pas encore parmi les pages du manuel de base.

.

Afin de ne pas altérer l’importance des termes, j’ai retrouvé la description exacte qui est faite du mélange dont je captais les effluves avec gourmandise.

.

« Mélange gracieux évoquant la fascination pour cet ancien comptoir des Indes françaises situé au nord de Madras. Il se compose de thés noir et vert des hauts plateaux avec les notes majestueuses des fragrances exotiques et est agrémenté de fleurs de fête. Thé poétique et parfumé. »

.

Hé bien me voilà bien avancée avec ça ! Des fleurs de fête ? Même sur Google, ils ne connaissent pas.

.

On gloussait de bon cœur à la lecture de ce descriptif aussi flou que poétique.

.

Pour me faire une idée plus précise, j’ai demandé à ce qu’il regarde ce qui était indiqué pour celui que je recherchais et qui devait similaire au nouveau. En voici le détail :

« Thé noir de Chine parfumé aux arômes de fleurs poussant sur la côte Pacifique des Etats-Unis. Agréablement surprenant. »

.

Oh la vache ! Ça va loin aussi. Nous voilà maintenant avec des fleurs californiennes ou assimilées.

.

Constatant que le service marketing de la marque ne manquait pas d’imagination, nous avons feuilleté pendant quelques minutes les « arguments de vente » afin de voyager un peu par la pensée. On a bien rit, bien rêvé aussi. Finalement, c’est amusant de compulser ainsi les dessous d’une tasse de thé, sans en apprendre beaucoup sur la composition réelle de l’infusion recherchée.

.

Juste pour quelques grammes de finesse supplémentaire, voici ce qui est dit de leur thé le plus réputé :

« Succès incontesté de la Maison Mariage Frères, ce mélange secret vous fera voyager dans les plus lointaines et mystérieuses contrées. Les senteurs de fleurs et de fruits de Chine et du Tibet lui confèrent un arôme velouté unique. Un bouquet extraordinaire pour le plus mythique des thés parfumés. »

.

J’en déduis donc que j’aime les thés contenant des fleurs et des fruits du bout du monde, mais je ne saurais jamais réellement lesquels…

.

Sister « fancy a cup of tea? »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AnT 28/08/2006 22:56

Il est intéressant de constater que pour certains (hérétiques ? incultes ? Imbéciles ? Oups pardon : simplement commerçants ?), le Mayflower aurait quelques liens avec la côte OUEST* (sic) des étazunis...
J'ose à peine en déduire qu'il faut se méfier des buveur d'eau, chaude...
 
(à peine ^^)
 
AnT, de chez Smith en face
 
* Il est de notoriété publique que, les anglais, dès 1620, étaient déjà un peuple PACIFIQUE, quoi que barbare.

Sister of Night 30/08/2006 23:03

D'où notre bonne tranche de rigolade ! Il semblerait que dans cette respectable maison, le marketing soit plus enclin à la poésie qu'à la réalité de la référence évoquée. Quand à la véracité historique ou géographique, on en est loin... très loin !
En clair, leur argumentation, c'est juste du grand n'importe quoi, du 100 % bidon. Tout ça pour garder la confidentialité de leurs recettes, je trouve le procédé trompeur. Pourquoi ne pas juste dire : composition = thé, extraits végétaux, arômes et basta !
Sister "secret défense"

Jean Christophe Bataille 28/08/2006 15:27

Bonjour Sister,
Les magazines disent souvent n'importe quoi en matière de santé mais les thés non raffinés ont de réelles propriété antioxydantes. Et  certains thé noirs chinois comme le yunnan sont très doux et ont les mêmes propriétés.
 

Sister of Night 29/08/2006 01:11

Bonjour Jean Christophe,
Effectivement, les vertues du thé sont connues (et reconnues) depuis des millénaires. Je ne les remets pas en cause du tout, bien au contraire, j'en bénéficie chaque jour. Ce qui m'amusait était de les voir avaler leur "cup of tea" comme on le fait d'un médicament peu ragoûtant.
Sister "phytothérapeute à deux balles"

Antoine 28/08/2006 06:57

Pas très étonnant la clientèle fashion victim de cette maison vu où ils sont implantés...je deteste ce quartier de Paname...trop "hype" pour moi, j'suis un brin trop ringard et fier de l'être !!

Sister of Night 28/08/2006 10:57

Il est un peu normal qu'une enseigne qui vend des produits haut de gamme installe ses boutiques dans les secteurs où se trouve sa clientèle, ce qui est valable pour tout commerce en fait. Toutefois, ils ont aussi des points de vente moins branchouilles ou classieux. C'est évidemment dans ceux-là que je vais, car ils me correspondent mieux.
Sister "en toute simplicité"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs