Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 16:33

Pourquoi un flan alors qu’on est en pleine Chandeleur ?

Fastoche. D’une part parce que j’ai l’esprit de contradiction et d’autre part, parce que mes longues années d’observation de la gent masculine m’ont amenée à tirer la conséquence suivante : 81,2% des mâles adorent le flan. Bon, vous vous demandez où j’ai trouvé les 1,2% ? Ca c’est Raoul, il est n’est jamais très sûr de lui et sa petite taille (je n’ai pas parlé de nain de jardin) l’empêche de s’affirmer comme le ferait un représentant du XV de France. Hum, ces plastiques taillées dans le roc, cette virilité à fleur de peau, cet esprit sportif dans un corps sain… bref, je n'en ferait pas tout un plat, mais j'en croquerais bien un pour mon goûter... Raoul n’est pas à la hauteur, et ce n’est pas la peine d’en rajouter comme dirait le gringo.

Voici le côté pile, qui vaut largement, le côté face... quoique son profil ne soit pas mal non plus.

Comme je ne suis pas à une extravagance près, je vais même vous faire l’analyse pseudo-psychologique de cette attirance stomacale pour l’entremets* si simple à réaliser.

- Il est compact, très ergonomique, sa forme est parfaitement adaptée aux mâchoires et aux mains masculines

- Il n’est pas vicieux comme le millefeuille dont le sucre glace vient vous pourrir le costard en moins de deux

- Il ne risque pas de vous en foutre plein les doigts comme le ferait sans vergogne un Paris-Brest avec sa crème au beurre

- Il n’a pas la fourberie d’une tartelette dont les fruits lorgnent furieusement sur votre futal pour s’y jeter frénétiquement

- Il est très roboratif et nourrissant, ainsi vous pourrez attendre tranquillement jusqu’au repas cuisiné avec amour par votre petite chérie, sans vous jeter comme un goret sur le pâté de campagne alors qu’elle vous réserve un dos de saumon à l’unilatérale et sa garniture de poireaux crémés

- Il est sans surprise. En effet, autant on peut être particulièrement déçu en avalant un pain aux raisins très sec ou un éclair au chocolat fadasse. Par contre, il est rare de se planter sur un flan, sa saveur sobre et sans grande originalité vous met à l’abri de tout délire pâtissier. Je pense notamment à certains grands chefs qui seraient capables de vous inventer un flan aux saveurs de pistache et de café sur fond de tarte aux Petits-Beurre saupoudré de cannelle. Pour l’instant, vous êtes tranquilles dans votre boulangerie de quartier.

Voilà, maintenant si vous n’êtes pas d’accord avec mon point de vue ou que vous restez un extrémiste du pain au chocolat (également appelé chocolatine dans certains coins de France qui se permettent cette particularité lexicale et sur laquelle je ne me prononcerai pas.), alors faites-le savoir et développez votre point de vue.

Mon blog peut devenir un éminent lieu de débats politico-gastronomiques de haut vol. On peut y croire, on peut le faire !

Sister « docteur ès flan »

 

* oui, ce mot est invariable, il reste au pluriel, même quand il se sent seul. Mon blog est un alibi culturel, sans même que vous n'en ayez conscience.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nannouch 05/02/2007 20:00

Ah ben voilà le pourquoi de la chose !!!Merci Sister doc ès flan, je sai smaintenant pourquoi mon homme veut toujours "un flan" quand on va chercher un p'tit gâteau à la boulangerie.Mais je suis pas d'accord sur le fait qu'il y a pas de surprise et que c'ets tous les mêmes.Parce qu'il y a une précision hyper importante pour mon homme. Attention ! C'est qu'il faut pas lui fournir n'importe quel flan. Il lui en faut un "qui brille pas"...Ah les mecs !

virgote 05/02/2007 18:08

Huummmhhhh c'est bon tout ça , merci pour mes kilos !

schoumi 05/02/2007 13:41

y'a vraiment pas d'quoi en faire un flan !!!!

jc de choc 05/02/2007 11:14

mais il est beau ton flan.........on peu gouter ?
moi j'aime bien

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs