Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 00:44

 

 

Vous qui parcourez goulûment mes pages avec une assiduité de métronome parkinsonien, n’ignorez rien de ma sensibilité auditive, et pourtant, vous êtes loin de tout savoir... je vous en dirai plus prochainement, mais chut, pour l'instant, un "échantillon gratuit" à consommer sans modération.

 

La musique est pour moi un art de vivre, une nécessité, un « bien » de consommation courante, plus vital que les patates. Et désormais, le fait de pouvoir en profiter avec la qualité du numérique et un équipement au top, me projette vers des sommets de bonheurs intra-auriculaires.

Non, il ne s'agit pas de testicules ratatinés à porter en bandoulière.

Selon mon humeur du jour, je me compose une set-list sur mesure et me délecte du savoureux mélange en faisant abstraction totale de ce qui se passe autour.

 

Parfois, mon caractère joueur - voire taquin - m’incite à composer une sélection un peu… spéciale…

 

 

Ainsi, dès l’aube naissante*, alors que je retrouve dans mon train les mines défaites des autres voyageurs dont les visages accusent une lassitude mêlée de circonspection, je me délecte de la voix extrêmement suave de Dave Gahan.

 

Cet homme peut tout exiger de moi, je lui suis totalement "devotee".

 

Vous ai-je dit à quel point elle est particulièrement chaude, grave et sensuelle ? Que dis-je, elle est carrément irrésistible !

 

 

Si on y ajoute l’évocation de son inimitable déhanché voluptueux (mouvement ondulatoire très suggestif) de sa divine plastique masculine (répondant à tous mes critères de perfection), alors là, je craque totalement.

 

 

Oui, je m’égare un peu du propos initial, mais cet homme crée en moi une telle confusion hormonale que mon esprit s’envole aussitôt vers des cieux merveilleux. Directement au 7e ! et sans ascenseur.

 

 

Bref, aussi incongru que cela puisse sembler, je me réjouis donc à ce moment de ne pas être un homme pour ne pas avoir à réfréner une ostensible turgescence matinale. Car l'effet produit sur moi est très fort lorsque j'évoque du chanteur son organe (vocal) qui résonne entre mes tempes.

 

 

Non, vous ne rêvez pas, j’éprouve parfois un plaisir si intense qu’il me faut rapidement redescendre sur terre. Pour cela il me suffit d’ouvrir les yeux et d’apercevoir les tronches autour, ça coupe l’envie…

 

 

N’empêche que j’adore pousser le vice jusqu’à établir une programmation qui respecte la « montée en puissance » du sentiment et des pulsions y afférent.

 

 

OK, Gahan est la cerise sur le gâteau, mais aussi étonnant que cela puisse paraître, un puissant riff de guitare peut contribuer également à me mettre dans un état second.

 

D’ailleurs, la très grande majorité du temps (et à part le mâle largement cité plus haut => lifted higher, moved my soul’s on fire, moved by a higher love), c’est uniquement la musique et non le chant qui me transporte dans cet univers onirique.

 

D’ailleurs, j’en profite pour passer un message personnel à l’attention de mon cher P.M. (qui fréquente mes articles en dilettante) : s’il pouvait me « dealer » quelques bribes de son prochain opus, j’en serais fort aise. Je suis furieusement en manque et n’aurait pas la patience d’attendre 2008 pour l’entendre. Pour info, « Devil Destiny » figure généralement dans ma set-list

 

 

N’étant toujours pas capable de détacher mon jukebox sur Radioblog pour vous faire partager ma sélection préférée, mieux vaut vous indiquer les ingrédients de ma recette magique :

 

Les 3 premiers sont pour les préliminaires, les 3 suivants pour l'acte, les 2 derniers pour l'après.

 

 

Vous constaterez que j’ai été très soft sur le timing (39 :20), le but du jeu étant quand même de faire durer le plaisir en mettant un maximum de titres avant « The bitter end ».

Pour les « précoces », je ne peux rien, désolée. A la simple lecture des premières phrases de cet article, ils avaient sûrement déjà donné le meilleur d’eux-mêmes, alors comprenez qu’aucune chanson n’est si courte…

 

 

N’hésitez pas à personnaliser les titres qui vous font de l’effet. En revanche, il faut ensuite savoir « intérioriser » les effets secondaires ou avoir à proximité un(e) partenaire consentant(e) et pas trop de monde autour (sic !).

 

 

Sister « again and again »

 

* je voulais mettre "potron-minet", mais AnT vient juste d'utiliser le terme dans son dernier article et je ne voudrais pas avoir l'air de plagier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Stéphane 24/01/2007 17:26

La voix du sieur Gahan ne produit sur moi aucun effet mais je dois avouer avoir déjà éprouvé des frissons érotiques à l'écoute de quelques voix féminine particulièrement sensuelles.

Sister of Night 30/01/2007 00:13

Ca me rassure, je ne suis pas la seule donc. Il est vrai que l'attrait du sexe opposé (dans la mesure d'une hétérosexualité avérée) est un élément supplémentaire pour apprécier le morceau et le joli p'tit lot qui va avec.
Sister "et en route pour la joix"

Smellycat 24/01/2007 10:18

Moi j'adore "As" de George et Mary J. Blidge (???)

Sister of Night 30/01/2007 00:14

Une belle reprise de Stevie Wonder, plus péchue que l'originale à mon goût et bien réactualisée aussi. Avec un clip original en prime.
Sister "il est fort ce George"

Jean Christophe Bataille 23/01/2007 17:40

On a les mêmes goûts à par George Michael.

Sister of Night 24/01/2007 00:26

Ca alors ?!?! Je ne vous imaginais pas écoutant ce genre de musique. Etrange comme on peut avoir une perception déformée des gens.
George gagne vraiment à être connu. Enfin c'est mon point de vue (image immonde).

bertrand 23/01/2007 10:45

bon mardi sister

Sister of Night 24/01/2007 00:28

Bigre, on est déjà mercredi, ce commentaire est périmé. Dois-je le garder ? Oui allez, dans ma grande bonté.

sweetie 22/01/2007 17:51

14:24 pour l'acte ....
pffff, faudra me donner les coordonnées de ton mec, veinarde !

Sister of Night 24/01/2007 00:30

Non, il ne faut pas rêver, rares (trop rares) sont les hommes qui tiennent une telle cadence. Perso, j'en ai bien un dans mes contacts proches, mais il est déjà maqué, tu penses, une telle aubaine ne reste pas seul longtemps.
Sister "voeu pieu"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs