Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 13:59

L’autre jour, pour des raisons de transmission d’informations et de traitement d’un dossier, j’ai eu la chance de réintégrer l’open space « calme » de mes ex-collègues. Ah ! qu’il est reposant de pouvoir travailler dans de bonnes conditions sonores.

 

Il y a peu de temps, une petite nouvelle a intégré leur équipe et je vous le donne en mille, (Emile) c’est mon double ! Tout pareil : même corpulence, blonde aussi, discrète et bosseuse. En prime elle a l’air sympa. Bonne pioche !

 

Dans l’après-midi, à cette heure redoutable où la digestion prend toute l’énergie disponible et nous plonge dans une sorte de semi-léthargie postprandiale (oui, je sors des mots vaguement savants, comme ça j’me la raconte un brin, j’aime bien), je décide de réveiller la petite troupe.

 

Puisque notre grand jeu du  moment consiste à leur faire deviner (et souvent découvrir) un nouveau mot un peu tarabiscoté, je lance le challenge du jour : antépénultième.

Ma collègue brune me regarde avec de grands yeux ronds comme si je venais de la traiter de je ne sais quel nom d’oiseau. Et vu qu’elle n’a aucune patience et ne semble pas décidée à déranger ses neurones assoupis, elle lance le nom sur Google avec tout plein de fautes d’orthographe dedans. A ce moment, la nouvelle revient de la photocopieuse et, aussi tranquillement que si elle avait commenté la météo, donne la signification exacte du mot. En un instant mon visage s’illumine d’un large sourire (à la limite de la béatitude) et je lance un triomphal : « blond power! You make my day! ».

La brunette est soufflée et nous observe comme si nous étions fraîchement débarquées d’une planète lointaine aux mœurs étranges. Elle est bluffée, séchée, sur le cul, totalement muette et le regard hésitant entre incrédulité et fascination.

 

Mais le plus dingue dans tout ça, c’est que la Wonder Woman en question est polonaise et ne vit en France que depuis quelques années ! Ce qui rend la prouesse d’autant plus impressionnante.

Je suis aux anges, ravie d’assister à cette scène surréaliste.

 

Évidemment, la collègue lui demande comment elle peut bien connaître ce truc dont personne n’a jamais entendu parler et soupçonne une manigance entre nous. Alors, Miss Dico lui apprend avec une désinvolture sans esbroufe qu’elle a étudié la philologie en Pologne et qu’elle connaissait donc un vocabulaire (français et autre) plutôt varié (là j’ai adoré sa modestie sincère).

« Hein ? La quoi ? Filographie ? Physionomie ? Philanthropie ? Mais c‘est quoi ça comme études ? Jamais entendu parlé ». Mon sourire s’est étiré un peu plus loin vers mes oreilles. Deux mots aussi compliqués en moins de 5 minutes, le cerveau de Miss Brune a claqué illico pour surchauffe évidente.

 

C’est clair qu‘en un instant, la gentille nouvelle coloc d’open space vient d’obtenir la « golden card master premium » de ma profonde amitié et surtout de mon respect.

 

 

Sister « master & servant »

 

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 19:50

Attention danger

Accord parental souhaitable

Éviter de manger trop gras ou trop sucré

Peu nuire à votre santé

À consommer avec modération

Pour votre santé, bougez plus

Et j’en passe et des meilleures…

 

Vous n’avez pas pu y échapper, on ne peut plus rien faire sans subir des avertissements, des mises en garde avec des messages plus ou moins flippants sur les risques encourus à effectuer tous ces petits gestes de notre quotidien.

 

Le week-end, il m’arrive souvent de cuisiner et j’adore ça, surtout que mes neveux et ma nièce ne sont pas les derniers à réclamer leur bonne pitance.

Du coup, ça me file un cas de conscience.

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, j’ai fait des gaufres (à l’amande, mais ça vous ne pouvez pas le voir).

 


Oui, mais un doute m’habite.

Il faut absolument que je les prévienne que la consommation de ces produits n’est pas anodine, il faut absolument prendre quelques précautions obligatoires :

- conditionner le produit dans un emballage compatible au contact alimentaire (des fois que j’ai envie de les coller en vrac dans une boîte à chaussures)

- indiquer une date limite de péremption (au cas où ils voudraient en garder pour leur 20e anniversaire)

- mentionner les conditions optimales de conservation (non, ça ne se garde pas caché sous l’oreiller)

- informer qu’une consommation excessive provoque l’obésité et engendrera des maladies cardio-vasculaires (plus du cholestérol, des plaques d’athérome, etc.)

- préciser que le produit contient du lactose (risque d’intolérance), des fruits à coques (risque d’allergie), du sucre (risque de diabète), des œufs (risque de salmonelles) et même une goutte de rhum (là c’est le mal absolu !).

 

Vous vous rendez compte des incroyables risques que je fais courir à ces petites têtes blondes ? Le péril guette au coin de l’assiette. La menace est partout. Les conséquences ne sont pas sans danger et d’un coup j’ai peur. Me colleront-ils un procès dans 15 ans ? Pour mise en danger de la vie d’autrui ?

 

Punaise, je ne sais pas vous, mais moi je crois que je vais lever le pied sur mes livraisons de bouffe, ou alors je leur ferai signer une décharge en responsabilité pour les dégâts encourus ou qui pourraient survenir à l’avenir. Histoire de me couvrir. J’veux pas finir en zonzon pour avoir dealé des gourmandises tueuses.

 

Je tremble. Oserais-je seulement leur remettre ces pures bombes à retardement ? Est-ce raisonnable ? Ne suis-je pas une tueuse d’enfants à retardement ?

 

Franchement, je crois que pour leur bien, je vais devoir garder pour moi ces tentations diaboliques, il en va de leur survie. Oui, c’est plus sûr. Objectif zéro danger, c’est mieux et tellement politiquement correct.

 

Heureusement que j’avais eu ces messages d’avertissement, sinon, il est clair que j’aurais fait une connerie. Ouf, merci au gouvernement de veiller sur nous et de nous interdire tout ce qui est le sel même de la vie : le choix.

 

 

Sister «parental advisory» 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 01:45

Hum, oui, je sais, mes écrits se font rares, je suis en mode "feignasse de blog" en ce moment, mais que voulez-vous, moi les petits oiseaux qui gazouillent, le temps au beau fixe et les vertes prairies ça me travaille. Bon, les hormones aussi, je suis humaine derrière mon clavier. Donc un peu moins de "no life attitude" et un peu plus d'appel de la forêt, y'a pas de mal à se faire du bien. Voilà l’explication (si vous en aviez vaguement cherché une) et d’ailleurs, vous devriez en prendre un peu de la graine, sortir au grand jour, ainsi nous pourrions tous folâtrer au gré du vent, poussés par la douce brise de la liberté estivale qui gagne nos cœurs et embrase nos tenues légères.

Pardon ? Euh non, je n’ai pas fumé la moquette, juste que je grimpe un peu aux rideaux, mais c’est pas grave docteur, je me soigne… ou pas !!!

 

Histoire de ne pas vous laisser trop macérer dans votre jus, voici une énigme toute bête pour réveiller le neurone du fond, celui qui roupille au frais près du frigo.

 



Dites-moi ce que cette image représente pour vous, ce qu’elle vous évoque, si le chiffre en est chargé de sens, si vous vous en tamponnez le coquillard ou si vous n’avez pas compris la question.

 

 

Pour ceux qui ne veulent pas participer ou trouvent cela trop vulgaire, pas assez cul…turel, je les laisse en contemplation devant cette œuvre mystérieuse et magnifiquement photographiée par mes soins (oui, je m’autocongratule parfois, mais pas trop, rapport à mes chevilles que je veux garder fines et alertes). Là aussi, ils peuvent commenter, piailler, couiner, se pâmer ou tourner les talons (clic sur la croix rouge en haut à droite).

 

Z’avez vu, je pense à vous aussi. Ne me décevez pas.

 


Sister « Carcasonne… ah que je vais ouvrir »

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 23:18

Pourquoi les geeks ne sortent pas de chez eux ?

 

Vous vous posez peut-être la question de ce qui peut bien pousser un "djeun" à rester devant son écran pendant des heures plutôt que d’aller s’oxygéner dehors, surtout quand il fait un temps splendide ? Hé bien je crois avoir un élément de réponse…

 

Comme le temps était superbe ce week-end, je me suis risquée à vouloir reproduire le parcours de quelqu’un osant tenter une sortie à l’extérieur et là, voilà ce qui se trame. Observez un peu.

 

D'abord, ne pas se louper, là c'est la porte de la chambre : mauvaise pioche.


Demi-tour, droite ! Oui, cette fois c'est la bonne. Tirez la bobinette et la chevillette cherra.

 

Poursuivons, maintenant le couloir. Il mène à tout, mais encore faut-il en sortir.

 

Attention, il peut y avoir des pièges !

 

Et ici, un cul de sac, assurément.

 

 

Descendre les marches, atteindre le palier et... Oh ! Encore une porte ! La victoire est proche.

Quoi ?!?! Encore une, et même deux d'un coup cette fois ! Mais c'est une course d'obstacles ce truc !

 

Mais cela ne cessera donc jamais ? A nouveau des marches et une porte au bout ! 

 

J'ai failli tomber dans le piège du local technique, sauf qu'on ne le la fait pas à moi...

 

Ah oui, il reste celle de la bagnole, alors on en sort jamais de ce truc ?

 

 

Je touche au but (comme disent les boulistes), bientôt la vraie sortie, on y croit !

 

Ouf ! J'ai quand même fini par arriver à mes fins, non sans mal.

J'en déduis donc que les geeks ont une peur bleue des portes, des serrures et autres fermetures et que cela explique qu'ils ne veulent pas s'en approcher. D'où l'envie de rester calmement chez eux, sans broncher.

Je les comprends, c'est trop épuisant de sortir de chez soi...



Sister "tout ça pour ça"

 

 

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 00:47

 

En attrapant mon pot de célèbre pâte à tartiner pour étaler un peu du calorique met sur ma gaufre toute fraîche, j’ai jeté un œil distrait sur le jeu proposé par la marque et dont les modalités figurent sur l’étiquette. Mais là, oh damned ! Il semblerait que le tirage au sort soit clos depuis septembre 2007 !

Bon, dans un sens, je m’en fous pas mal puisque je ne participe jamais à ce genre de trucs qui vous permettent de gagner un porte-clés en plastique après avoir envoyé 26 preuves d’achat et 4,50 € en timbres, puis avoir attendu 8 semaines.

Vous allez me dire que cela n’a aucune espèce d’importance, je vous répondrais que vous avez raison, moi aussi je me suis dis que ça n’était pas grave, ils avaient sûrement un stock de pots à écouler et que j’avais pas besoin de chier une pendule pour si peu. Sauf que d’un coup, je suis habitée d’un doute, chose que je ne fais quasiment jamais pour ce genre de produit au long cours… j’ai vérifié la date de péremption… et là, c’est le drame !

 

 

La DLUO (date limite d’utilisation optimale), soit le fameux « A consommer de préférence avant le », indique la date fatidique : 31/03/2008 !

Punaise ! Le produit est périmé depuis plusieurs mois et j'en ai déjà bouffé la moitié ! C’est sûr, je vais crever dans d’atroces souffrances, me tortiller de  douleur ou agitée de terribles spasmes, sentir tout mon corps être gagné par le poison et mourir après une longue agonie ou dans la fulgurance d’un dernier sursaut.

 

Ainsi, vous pourrez écrire sur ma tombe une épatante épitaphe du genre :

« N… l’a tuer » (spéciale dédicace à Omar)

« Manger N… tue » (mais ne rien bouffer tue plus vite encore)

« Le péché de gourmandise aura eu ta peau avant le péché de chair » (il faut bien crever de quelque chose)

« Casse-toi pauv’ conne » (oui, j’ai des ennemies, mais elles devront me passer sur le corps)

« Regrets éternels » (si vous manquez d’imagination ou que vous avez profité d’une promo chez Roblot).

 

Le pire est que je l’ai acheté chez Michel-Edouard il y a quelques semaines seulement ! Je me demande si ce ne serait pas un complot… allez savoir, je ne verrai plus jamais cet aliment de la même façon maintenant.

Devenue une parano du choco, si c’est pas malheureux d’voir ça…





Sister « le choix dans la date »

Partager cet article

Repost0
21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 23:50
 

Hier, je bidouillais sur la Toile, je glandouillais au gré des pages et sautais « hardi petit » d’un site à l’autre, sans but précis. Je suis coutumière du fait, ça me fait perdre un temps fou, mais j’adore ça.

D’un coup, alors que je gagnais du pognon virtuel sur Facebook en achetant et revendant des amis (oui, on peut le faire, c’est très ludique d’ailleurs !), je me rends compte d’un truc dingue : je peux me payer Dieu ! Bah oui, il n’est même pas très cher en fait, un peu plus d’un million de dollars, c’est donné pour une figure internationalement connue et puis, quitte à claquer du pognon, c’est moins vulgaire qu’une sex-tape de la Miss Hilton.

Bon, j’étais d’abord allée me renseigner de sa cote en allant fouiner sur ebay, mais les résultats n’étaient pas cohérents. Pff, pensez donc, j’obtenais 1122 réponses à ma requête ! Il y en a des bidules divers et (a)variés qui évoquent le Tout Puissant, du bouquin improbable au CD d’une blondasse has been, d’une pince à billet péruvienne à des BD pleines d’images pas forcément pieuses, bref, un beau bordel ! Oh mon Dieu, voilà que je blasphème ! On me proposait même une antique statuette égyptienne véritable (estimée au XIXe siècle, cherchez l’erreur) d’un dieu si flou sur la photo qu’on l’aurait confondu avec une crotte de biquette du désert. Du grand n’import’ nawak vous disais-je.

 


 

Donc y’avait pas moyen de vérifier l’ampleur de l’offre et de la demande du taulier du Paradis, du coup j’ai craqué, une petite folie à la portée de ma maigre bourse, et hop ! j’ai fait l’emplette du Père éternel et le voilà maintenant dans ma musette.

Il n’est pas dit qu’il y restera longtemps, car dans ce monde cruel on est à vendre au plus offrant, moi-même je n’arrête pas d’être rachetée par des gens dont j’ignore tout, mais je laisse faire, tant qu’ils n’ont pas atteinte à mon intégrité physique (pour la morale, y’a longtemps qu’elle est en carafe, pas de soucis, j’en suis consciente).

 


N’empêche, je constate que certain(e)s de mes ami(e)s valent encore plus cher que le Créateur, alors là je dis chapeau, ils sont vachement plus convoités que le Seigneur, c’est dire si les gens se les arrachent à des tarifs exorbitants. Faut croire qu’ils font des choses formidables, des petits miracles ou je ne sais quelles prouesses surnaturelles. Voilà qui titille ma curiosité, il faudra que je les questionne sur le sujet, car visiblement, ils me font des cachoteries par ces prodiges ou ces actes inouïs dont j’ignore tout. A moins que leurs autres amis soient à se point accrocs qu’ils sont prêts à mettre des sommes dingues sur le tapis pour les conserver dans leur carnet d’adresse ? Bah, comment savoir…

Le commerce a ses raisons, que la raison ignore.

 



Sister « on sale » 



P.S. : les plus anglophones d'entre vous auront remarqué que Dieu est une femme... Yeepeeeee ! Sacrée révélation ! Voilà le scoop de l'année ! En revanche, pour le pseudo "Maurice", je cherche encore...

Partager cet article

Repost0
10 août 2008 7 10 /08 /août /2008 01:35

 

Vendredi soir, je me suis dis qu’il était temps que j’aille faire l’acquisition du GPS que mes parents m’ont offert pour mon anniv’. Pas trop facile de choisir,  alors finalement j’en prends un correct au prix ajusté à mon budget serré. Franchement, ils se ressemblent tous, sauf les tarifs, y’a des tas d’options que je n’aurais peut-être jamais utilisées alors autant faire simple.

 

Puis je grimpe à l’autre étage du magasin pour chercher un bouquin qui manquait à mon cheptel : « Bilbo le Hobbit ». Bah oui, j’ai la trilogie depuis longtemps et il me manquait celui-là et il faut savoir prendre l’histoire dans le bon ordre tout de même.

 



Bref, afin de tester mon joujou tout neuf, je lui demande de me trouver la route pour « les terres du milieu », histoire de faire le lien avec l’anneau tout ça, tout ça.

 

Hé bien, vous me croirez si vous voulez, mais le Jean-Jean (qui s’appelle Jacques ou Catherine en fait, mais je ne veux pas vous dévoiler tout le suspens de la voix qui cause), il n’a pas été fichu de me trouver le parcours adapté, ni en express, ni à pied, ni sans péage, rien ! Punaise, je crois que je me suis faite avoir !

 

Si en prime il n’est pas fichu de me trouver le quai pour rejoindre Harry (celui du balai, pas le mec qui rencontre Sally), je sens que je vais encore louper le coche, ce serait ballot. Mes vacances sont foutues, c’est clair.

 

J’avais pourtant vu qu’il y avait une option Europe ou Monde, mais rien sur extension pour l’Empire du Milieu ou le Royaume de Poudlard… c’est mal fichu ces trucs haute technologie, j’vous l’dis ma bonne dame, y’a rien de mieux que les étoiles pour se repérer… ou alors faut rester chez soi tranquille.

 

Allez, je m’éclipse une petite poignée de jours, soyez sages… ou pas    :D

 



Sister « troll on the road again… again… »


 

 

 

Partager cet article

Repost0
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 12:04

Il y a quelques temps, j’avais pondu un petit article sur le thème, vous pourrez vous rafraîchir la mémoire ici. Et comme j’ai reçu l'illustration ci-dessous par mail (merci frangin) alors j’ai eu envie de vous  la faire suivre. Désolée pour l’auteur, ne le connaissant pas, je suis incapable de mettre un lien pour lui rendre hommage, enfin le cœur y est.

 


 

Juste parce que l’humour fait mieux passer les choses graves, soyez tolérants et évitez l’homophobie, ça ne sert à rien. Bon, moi aussi les gays (mecs) m’énervent parce qu’ils font rien qu’à "pécho" les plus beaux spécimens mâles et si ça continuent comme ça, je vais devoir me travestir pour continuer à draguer. N’empêche, les hétéros devraient s’en inspirer un peu. Attention, pas toujours et pas pour tout ! Je vais légèrement baliser le terrain des principes de base : être clean (hygiène irréprochable, pas de cheveux gras ou de col de chemise douteux), bien sapé (oubliez la chemise de bucheron élimée ou le t-shirt collector de Johnny), montrez-vous prévenant (un peu l’esprit des gentlemen d’antan), soyez ouverts à la culture (arts divers et variés, histoire et connaissances en tout genre) sont quelques exemples de choses qui plaisent.

Ce n’est pas un sésame absolu, mais ça aide. Bon, je ne veux pas caricaturer les gays non plus, il y a parmi eux des beaufs notoires, n’empêche que chez les « minets » parisiens, leur côté propre sur eux et soigné plait bien à la gent féminine qui leur accorde volontiers une oreille attentive et une bienveillance protectrice, à défaut d’accéder à leur couche (le plumard hein, pas les Pampers).

 

Si vous trouver que j’abuse, que je stigmatise, que je chie dans la colle ou que vous avez moult autres griefs à m’infliger, n’hésitez pas, j’adoooore ça ! Grrrrr !

 


Sister « who’s bad? »

 

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 00:51

 

Mangeurs de sandwichs du monde entier, unissons-nous !

Amis lecteurs, vous qui me connaissez un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, vous avez pu voir que je ne suis pas une chieuse, un peu râleuse à mes heures, oui, mais franchement, ma réputation de haute tolérance n’est plus à faire. D’ailleurs ceux qui me côtoient au quotidien vous le dirons volontiers, derrière ce petit cœur qui bat, y’a une bonne pâte, une nana sans lubies étranges ou fixations girly.

 

Pourtant, je vous l’avoue, il y a un point sur lequel je ne transige pas (en plus de quelques bricoles, mais ce n’est pas le propos), c’est la bouffe. Non, je ne ferai pas « Koh Lanta » si on m’oblige à avaler des gros bloches immondes. Non, pas question de participer à « Fear Factor » s’il faut que je croque dans des couilles de cochons pochées. Non, ne comptez pas sur moi pour « Fourchette et sac à dos » si je dois faire semblant de me régaler en bouffant des œufs de fourmi mexicaine.

 

En l’occurrence, je voudrais pousser un cri d’alerte, tirer la sonnette d’alarme, clamer haut et fort une chose grave, primordiale, vitale même !

JE HAIS LES TOMATES !

 

Alors que les choses soient bien claires entre nous. Ces saloperies me guettent partout, au détour d’une assiette de charcuterie, pour décorer mon chou blanc au resto japonais, posée en embuscade au coin d’une entrecôte et le pire, l’ultime trahison, l’envahissement suprême, j’ai nommé : le sandwich !

Pas moyen de se débarrasser de ce fruit-légume insipide (si si, à Paris, on a sans cesse droit à cette saloperie qui vient d’Espagne et n’a jamais vu le moindre gramme de terre, ni même vraiment la lumière du jour ou l’eau du ciel), il est dans toutes les préparations, tous les plats et en toute saison. Misère !

 

N’insistez pas, j’en ai goûté des bonnes, élevées à l’ancienne par mon père et mon grand-père, sous le soleil de Corrèze ou de Bretagne, dans des terres nobles ou pauvres. Non, vraiment, je n’aime pas ça. Tant pis, j’en survivrai.

 

Sauf qu’il faut à tout prix que les fabricants de sandwichs arrêtent de la juger aussi indispensable que le pain et en collent à toutes les sauces. Mis à part le nordique (saumon et fromage frais), le panini 4 fromages ou le classico-classique parisien (jambon-beurre), c’est foutu, les autres sont infectés, blindés de rondelles rouges dégueux qui dépassent immanquablement.

 


 

Si jamais ils n’arrêtent pas d’en foutre dans tous les coins, je ferai un groupe sur Facebook et dans une semaine on sera 12 milliards de pétitionnaires et on fera enfin plier cette arrogante armée de producteurs qui influencent le monde entier pour qu’on foute leur cochonnerie partout. Gniark, gniark, gniark ! L’armée de la salade verte pourra alors reprendre le dessus et envahir le monde de son croquant inégalé ! Déjà on a commencé à squatter les steaks-frites, bientôt nous conquerrons le monde !!! Vive les salades, à bas les tomates !

 

Sister « qui va prendre ses gouttes, ça ira mieux après ».

Partager cet article

Repost0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 01:06

Juste une petite sélection qui va bien, un best-of sympatoche, une accumulation de conneries qui me font marrer. Bon, faut être un peu geek sur les bords, mais c’est compréhensible par le commun des mortels (du moins je crois).

C’est issu du site Bash.fr, les fautes sont d’origine, j’ai gardé tout en l’état. Just enjoy.

 

#6344 (+) 3152/4052/8 (-)

<ptilu> hep, tu crois que les geek, quand ils meurent, ils vont aller au paradis du geek ? => une espèce de Sillicon Valley dans la plaine d'Hyrule, cablée en fibre optique o/
<Odin> No, quand un geek meurt, il va à la corbeille.

 

#6350 (+) 5889/7051/8 (-)
Ena: Plus tard, j'aimerais ecrire des choses qui donneront des emotions, qui pourront faire pleurer, s'enerver et revolter mes lecteurs....
Pizayolo: Tu pourras rediger les messages d'erreur sur Microsoft.

 

#6341 (+) 1032/3338/3 (-)
<Tom> Depuis, je vis dans la peur...
<Naire> Y'a pire, tu pourrais vivre dans la Creuse

 

#6334 (+) 3989/4775/8 (-)
<Lucius> le Tresor Public c'est le seul trésor que tu cherches jamais mais qui te trouve toujours

 

#6327 (+) 10266/12290/8 (-)
<ed> chuis sur un site d'annonces immobilières
<ed> dans les options de tri, y'a écrit "avec toit"...
<ed> tant qu'à faire j'vais mettre oui

 

#6320 (+) 4259/5099/8 (-)
Matt : mon imprimante : "La cartouche d'impression couleur est probablement presque épuisée."
Matt : "probablement presque"
Matt : rox de la probabilité
Nico : un jour ca te marquera " la cartouche d'impression couleur est probablement presque peut-etre quasiment vide ( ou pas)"

 

#6306 (+) 2285/3771/6 (-) Votre vote (+) a bien été pris en compte. Merci !
<Matdark> Je vais lancer une laverie, un grand bassin, 10 mecs faisant de la tecktonik et beaucoup d'Omo lessive.

 

#6352 (+) 1433/3395/4 (-) Votre vote (+) a bien été pris en compte. Merci !
<calopsfr> hahaha
<calopsfr> dans un reportage sur le terrorisme :
<calopsfr> "ben ouais, moi si on me donne des millions, j'veux bien faire le kamikaze"

 

#6351 (+) -305/2793/-1 (-)
<MegaBGB> C'est dure la vie parfois, ya des jours ou j'ai envie de tout arréter
<Panda> Ctrl+alt+suppr

 

#6369 (+) 434/3292/1 (-)

<ShadoW-> Si j'écrivais un livre sur le régime, ça ferait un gros bide.


#6370 (+) 5625/6733/8 (-)
Mika: Joyeux nowel
Gaetan: ranafout (je suis juif)
Mika: Joyeux ranafout a toi aussi

 

 

Sister « y’a pas de limite à la connerie, mais voir celle des autres nous rassure sur la nôtre »

Partager cet article

Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs