Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 00:51

 

Mangeurs de sandwichs du monde entier, unissons-nous !

Amis lecteurs, vous qui me connaissez un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, vous avez pu voir que je ne suis pas une chieuse, un peu râleuse à mes heures, oui, mais franchement, ma réputation de haute tolérance n’est plus à faire. D’ailleurs ceux qui me côtoient au quotidien vous le dirons volontiers, derrière ce petit cœur qui bat, y’a une bonne pâte, une nana sans lubies étranges ou fixations girly.

 

Pourtant, je vous l’avoue, il y a un point sur lequel je ne transige pas (en plus de quelques bricoles, mais ce n’est pas le propos), c’est la bouffe. Non, je ne ferai pas « Koh Lanta » si on m’oblige à avaler des gros bloches immondes. Non, pas question de participer à « Fear Factor » s’il faut que je croque dans des couilles de cochons pochées. Non, ne comptez pas sur moi pour « Fourchette et sac à dos » si je dois faire semblant de me régaler en bouffant des œufs de fourmi mexicaine.

 

En l’occurrence, je voudrais pousser un cri d’alerte, tirer la sonnette d’alarme, clamer haut et fort une chose grave, primordiale, vitale même !

JE HAIS LES TOMATES !

 

Alors que les choses soient bien claires entre nous. Ces saloperies me guettent partout, au détour d’une assiette de charcuterie, pour décorer mon chou blanc au resto japonais, posée en embuscade au coin d’une entrecôte et le pire, l’ultime trahison, l’envahissement suprême, j’ai nommé : le sandwich !

Pas moyen de se débarrasser de ce fruit-légume insipide (si si, à Paris, on a sans cesse droit à cette saloperie qui vient d’Espagne et n’a jamais vu le moindre gramme de terre, ni même vraiment la lumière du jour ou l’eau du ciel), il est dans toutes les préparations, tous les plats et en toute saison. Misère !

 

N’insistez pas, j’en ai goûté des bonnes, élevées à l’ancienne par mon père et mon grand-père, sous le soleil de Corrèze ou de Bretagne, dans des terres nobles ou pauvres. Non, vraiment, je n’aime pas ça. Tant pis, j’en survivrai.

 

Sauf qu’il faut à tout prix que les fabricants de sandwichs arrêtent de la juger aussi indispensable que le pain et en collent à toutes les sauces. Mis à part le nordique (saumon et fromage frais), le panini 4 fromages ou le classico-classique parisien (jambon-beurre), c’est foutu, les autres sont infectés, blindés de rondelles rouges dégueux qui dépassent immanquablement.

 


 

Si jamais ils n’arrêtent pas d’en foutre dans tous les coins, je ferai un groupe sur Facebook et dans une semaine on sera 12 milliards de pétitionnaires et on fera enfin plier cette arrogante armée de producteurs qui influencent le monde entier pour qu’on foute leur cochonnerie partout. Gniark, gniark, gniark ! L’armée de la salade verte pourra alors reprendre le dessus et envahir le monde de son croquant inégalé ! Déjà on a commencé à squatter les steaks-frites, bientôt nous conquerrons le monde !!! Vive les salades, à bas les tomates !

 

Sister « qui va prendre ses gouttes, ça ira mieux après ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lecras 07/08/2008 21:12

bonsoir, je vais à tatons sur vos écrits, je suis moi aussi ds le doute, sur le chemin de ma vie...comment et où puis je me renseigner pour "une retraite spirituelle"? je ne suis pas croyante, mais j'ai besoin de reposer mon esprit , la psychiatrie ne m'interressant pas !merci de me répondre

Sister of Night 22/08/2008 00:13



Bonsoir, ne tâtonnez pas trop longtemps car contrairement au binge drinking mon blog peut être consommer en grande quantité et sans modération, l'accoutumance n'est
pas grave et les effets secondaires non mortels, vous pouvez y aller franco de port, c'est du pur porc garanti.

Je dois vous apprendre que je n'aime pas qu'on me dise ce que je dois faire et votre "merci de me répondre" m'a franchement poussé à vous faire poireauter, à dessein, car je déteste cette
attitude directive.

Bref, pour les retraites spirituelles, c'est pas ce qui manque, il n'y a que l'embarras du choix et le plus simple reste encore de s'adresser aux abbayes disponibles. Ils vous répondront sans
ambages et pourront vous être d'un grand secours.
Quant à la psychiatrie, y'a du bon et du moins bon, faut avoir le temps et surtout les moyens pour tenter l'expérience. A vous de voir.

Pourquoi ne pas se plonger dans la lecture sur la confiance en soi, le développement personnel et les méthodes pour s'affirmer davantage, cela devrait être une bonne prise de conscience.

Bon vent et revenez quand même, je ne mords pas, enfin pas toujours.



Le Parcheminé 03/08/2008 12:54

Effectivement, j'ai un naturel curieux...Et où y'a d'la gêne, y'a pas d'plaisir...Tu voulais surement dire, la ou il y a de l'OGM, il n'y a pas de plaisir ?

Sister of Night 07/08/2008 01:57



Aussi, oui on peut le dire. Je n'ai aucun plaisir à avaler des bidules fruits de l'imaginations délirante de savants fous.



TT02 01/08/2008 11:04

Je connais une autre personne qui n'aime pas les tomates. Du coup sa fille n'aime pas les tomates non plus. Alors sa famille lui a dit que c'était des carottes, du coup elle en mange. Les mangeurs de tomates sont fourbes ! C'est vrai.

Sister of Night 02/08/2008 14:50



Hé bin c'est du joli ! Mentir aux gamins comme ça, c'est pas très reluisant. N'importe quoi ! Et pourquoi pas leur faire prendre des brocolis pour des patates non
plus ! Les mangeurs de tomates sont des escrocs, la preuve est là.



Didou 30/07/2008 09:49

Ce que j'aime pas dans la tomate, c'est qu'elle mouille le pain et c'est dégoûtant, alors je demande toujours sans chez pomme de pain. Le pire, c'est le persil, alors ça pour en foutre partout, ils en foutent partout ,et moi je peux pas, rien que la vue des petites feuilles vertes me donne envie de vomir !!! A BAS LE PERSIL !!!

Sister of Night 02/08/2008 14:58



Votre commentaire contient les mots : "mouille, foutre, vomir et persil", je décline donc toute responsabilité sur ce que les moteurs de recherches en feront... ça
promet.



Le Parcheminé 30/07/2008 09:10

Et bien... tu nous en raconte des salades pour de simples sandwichs... En clair, tu veux te débarrasser de ta rondelle.....Mais je te comprends, on nous sert des tomates élevées en batterie, de la tomate plastique industrielle, alors que rien ne vaut la tomate sauvage traquée au fin fond du jardin, au petit matin, bien rouge et succulente, juteuse et ferme à la fois... Rien à voir avec celle que l'on nous sert partout, à toutes les sauces...On signe ou pour s'engager ?

Sister of Night 02/08/2008 15:52



Hé voilà, moi j'essaye de rester soft, tout bien propre comme il faut et le dérapage se produit chez mes lecteurs assidus (poil au c...) qui chassent (pas bien loin)
le naturel pour qu'il revienne au galop. Et vive les rondelles !
Non, il n'y aura pas de cobranding avec "Préparation H", ne cherchez pas.

Pour signer, tu peux aussi le faire sur un petit chèque qui va bien, je me chargerai du montant. Tu sais, toute cause mérite salaire... Et où y'a d'la gêne, y'a pas d'plaisir...



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs