Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 18:19

 

Avis aux informaticiens de tous poils qui peuplent ou visitent mes pages. Je vous propose aujourd’hui un challenge de taille, car je suis dans une sacrée m… et que la sensation de manque d’Internet commence à se faire sentir. En effet, mon ordi refuse de lancer Windows et la panne n’est pas banale.

 

Un indice s’affiche sur votre écran (et sur le mien avant le black out) : « no signal detected ».

 

Si cette maudite phrase vous dit quelque chose, y’a des chances que vous soyez mon sauveur. Dans l’autre cas, voici un résumé des symptômes de la bête. 

 

Question config’, rien d’exceptionnel : Dell Dimension 9150 (moins de deux ans d’âge) sous XP familial, double cœur, etc.

 

Déroulement de la panne :

-          j’allume l’U.C.

-          l’ordi se lance normalement, je vois le logo DELL qui s’affiche, puis celui d’XP et la petite barre bleue d’avancement du lancement

-          brièvement je vois sur l’écran noir un rectangle bleu qui affiche le message « no signal detected »

-          puis c’est l’écran noir, plus rien ne se passe. Game over !

 

Bien sûr, j’ai tenté toutes les mesures d’urgence en la matière :

-          vérifié les prises, les cablages, le Bluetooth, les périphériques => R.A.S.

-          lancé plusieurs fois le mode sans échec pour rebooter à une date précédente => en vain

-          rusé en essayant de redémarrer sous Win après avoir ouvert le mode sans échec => zéro efficacité.

 

Si vous avez une idée géniale, une hypothèse hasardeuse (mais crédible) ou toute autre possibilité pour relancer la bête, je suis preneuse. J’étudie toute proposition comme ils disent. Une récompense (à déterminer) sera accordée à celui qui me sortira de ce pétrin électronique.

 

J’aimerais bien redémarrer ce fichu P.C. sans avoir à donner de grands coups de pied dedans… alors que j’en crève d’envie !

 

Vous aurez deviné que je suis actuellement connectée depuis un autre poste. Si vous préférez utiliser l’e-mail, il figure dans un coin de cette page. Je vous remercie par avance de votre contribution.

 


Sister "Windows m'a tuer"

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 16:55

Vous le savez, on dit souvent qu’il n’y a pas de sot métier.

N’empêche, des fois, on se demande bien ce qui peut se cacher derrière ces appellations presque barbares et surtout mystérieuses. Ne me regardez pas comme une bête curieuse, j’ai pioché les exemples qui suivent dans un site censé être sérieux, oui, j’ai nommé l’ANPE. Aviez-vous remarqué le nombre incroyable d’acrostiches à faire avec le nom de la célèbre agence qui brasse plus de vent qu’une éolienne folle et engloutit des sommes impressionnantes pour une efficacité tangente à zéro (par exemple le nouveau logo qui avait coûté 2,4 millions d’euros => mazette !).

 

Deux exemples perso :

Avec

Nous

Pas

Embauche

 

Aucune

Nouvelle

Possibilité

Emploi

 

Voici un petit florilège des beaux métiers (disponibles en quantités limitées et uniquement jusqu’à épuisement des stocks) que vous autres, peut-être, exercez avec un bonheur certain, bande de veinards :

-         étringleuse-détringleuse en caoutchouc industriel => donc pour se faire tringler par une pro ? J’ai bon ?

-         couchiste => promotion canapé en vue !

-         mouleur-noyauteur => je n’ose imaginer de quoi il en retourne…

-         valet de chambre / cameriste => non, il ne tourne pas de film louche

-         factotum => on en croise plein, sans même le savoir

-  enfileur/enfileuse de perles => ah ? Je croyais qu’on les appelait ça des journalistes télé…

-          gâcheur / gâcheuse => ne s’emploie pas que pour les dîners mondains

-         demi chef de partie => n’a rien à voir avec un demi de mêlée, ni avec un demi de bière

-         taille-doucier/taille-doucière => ne concerne pas les articles en écume de mer, ni les poireaux, ni les bidules dans lesquels on pourrait souffler...

 

Il y en a des centaines d’autres à découvrir, des heures de bonheur en perspective pour les longues soirées d’hiver… ah non, c’est vrai, le printemps est là (du moins en théorie). Et surtout, ces pages de postes potentiels, existants ou disparus, sont un pur catalogue de fantasmes pour ceux qui, restés sur le carreau, vont devoir renouveler ces prochains jours, leur inscription au chômage sur le site des ASSEDIC C’est aussi un côté (peu glorieux) du french paradox. D’un côté des savoir-faire, de l’autre des métiers, et au milieu, le gouffre des embauches en berne.

On dit merci qui ? Merci à la mondialisation. Et on gerbe, parce que ça le vaut bien.

Le quart monde est ici, les compétences aussi, cherchons l’erreur…

 


Sister « uncool moment »

 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 00:31

 

Oui, vous pouvez vous étonner que je tente aujourd’hui un billet (pas doux du tout) sur cette profession à peu près aussi prisée que celle d’éviscératrice de dinde ou d’huissier de justice dans le Doubs. Peu de gens se vantent d’avoir ce genre de profession dans leur carnet d’adresses d’amis. D’ailleurs, pourriez-vous me citer un expert-comptable célèbre ? Nan, impossible. Alors qu’il existe des avocats « people », des pros de la finance qui passent à la télé (issus de la Sté Géniale ou autre) et même des psys assez médiatiques (pourtant, ils sont censés se taire et écouter), mais on a beau chercher, il n’y a rien sur ce corps de métier étrange des « docteurs des chiffres » et « chirurgiens des lois de finance & du CGI ».

 

Pourtant, quand on prend la peine de se pencher sur leur cas, on s’aperçoit de choses étonnantes, troublantes… gênantes ! Oui, d'un coup on ouvre grand les yeux sur une tare qu’on aurait pas immédiatement soupçonnée. Vous vous demandez de quoi je veux bien parler ? Voilà ce que j’ai découvert : ce sont de gros machos prétentieux !

 

La preuve en image directement issue de l’un de leurs sites officiels :

 

Avouez que c'est vraiment puant comme discours ?!


Appréciez surtout la différence sensible entre ce que doit exprimer une femme envers un homme et l’inverse. Franchement, pour parler vulgairement, je vous le dis tout net : « ça me troue le cul ! ». Madame doit quasiment se prosterner face à cette pseudo haute autorité du mâle, alors que lui la gratifie tout juste de son respect. Quelle bonté monseigneur, c’est trop d’honneur, venez donc que je vous lèche encore vos royales bottines… Honteux, scandaleux, pure démonstration phallocrate !

 

On dit toujours qu’un petit dessin vaut mieux qu’un grand discours, voilà une preuve supplémentaire que vous aviez raison de ne pas côtoyer ce genre de milieu. Ils sont puants de vanité et de misogynie.

 

Et sinon ? Juste ajouter qu’il existe des exceptions à la règle (si si, je n’ai pas peur de passer pour une paria), je connais personnellement deux experts-comptables très bien et surtout très éloignés de ces pratiques d’un autre âge. Comme quoi il faut toujours prendre le temps de trier le bon grain de l’ivraie et se méfier de tous avant de se faire sa propre opinion.

 

Que la force soit avec vous.

 

Sister « membre du club PCG82 »  

Partager cet article

Repost0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 23:17
 
 

Mesdames et messieurs bonsoir, dans le cadre de notre grande campagne de réinitialisation de vos petits cerveaux engourdis par un week-end trop chargé en programmes TV, je vous propose aujourd’hui une minute non pas culturelle, n’allons pas trop vite en besogne, mais tout du moins « d’ouverture d’esprit » histoire de vous prouvez que vous êtes capable de choses inouïes.

 
 

À force de venir bidouiller sur mes pages, vous avez pu remarquer que j’aimais à laisser fureter mon regard vers des objets que tout le monde ignore d’habitude. Et bien cette fois encore, la moisson fut bonne et j’ai quelques pépites dans ma musette.

  

  

Commençons par une mise en bouche sympa et de bon goût, histoire de vous prouver qu’il ne faut pas aller chez McCrado, non il ne faut pas. Non content de vous pourrir le bide de sa production riche en acides gras saturés ou trans, ils vous farcissent maintenant la tête avec des fautes d’orthographe de leur cru. Je vous laisse apprécier la boulette ci-dessous. Il n’empêche que j’avais déjà remarqué que bon nombre de nos concitoyens commettaient l’erreur sur le mot acompte. Dommage.

Ne tirez pas de conclusions hâtives, je n'ai pas mangé tout ça. Je ne suis pas suicidaire !

 

 
Ensuite, je me suis interrogée sur ma confiture qui me balance un peu trop légèrement qu’elle est « allégée ». Sauf qu’on ne me la fait pas ! Ca fait un bail que j’en fais moi-même des confiotes et la recette, d’une simplicité enfantine dit bien : fruit et sucre, poids pour poids. Bête comme chou, vous avez un kilo d’abricot, vous mettez un kilo de sucre puis vous chauffez le tout. Fastoche.

Le pot n'est pas allégé en connerie en boîte en tous cas...
 

D’ailleurs, je vous en donne la preuve en image avec un autre pot, qui lui n’annonce aucune allégation « diététique » et c’est tant mieux, alors qu’elle est nettement moins sucrée que celle qui se prétend « light », comme quoi...

Strawberry field forever...

 

En revanche, jetez un œil plus attentif et voyez l’intrus qui se cache en fin de liste… Vous avez vu ? Non, hé bien je vous le donne en mille Émile, il y a du beurre ! Oui, on se demande ce qu’il fout là et en fait il faudrait préciser qu’il s’agit d’un produit tout-en-un pour vos tartines. On est en droit de se demander s'il a vraiment sa place dans ce produit...

 

 
Jouons l’alternance (c’est de saison avec les élections), comme dans les pages de pub TV justement, vous l’aurez peut-être remarqué, on nous montre toujours une réclame pour de la bouffe et ensuite pour de la merde. Comprenez, de l’alimentaire puis du sanitaire, par le jeu d’une présentation successive de bon goût (beurk) et juste ponctuée par de la propagande intensive pour des bagnoles. Soyez attentif la prochaine fois, vous verrez que je ne bluffe pas.

Bourrage de crâne à tendance écolo.
 

Ainsi, j’ai jeté mon dévolu sur un produit ménager que l’on vante comme étant « écologiquement correct » côté face et qui ne tient pas ses promesses côté pile. A 3 reprises il est mentionné la présence d’aloe vera, pourtant, quand on retourne le flacon et que l’on cherche cet ingrédient dans la composition, on ne l’y trouve pas. La base végétale non plus d’ailleurs. Pff, j’ai le sentiment étrange qu’on nous mène en bateau. Y’aurait pas un peu trop de pipeau dans toutes les mentions qui nous saoulent pour nous vendre à tout prix leurs saloperies trafiquées ? Si, il faut se rendre à l’évidence, le marketing n’est qu’une vaste fumisterie, une conspiration pour nous soutirer du fric par des moyens divers et variés, même s’il faut mentir au passage, sans scrupule ni remord puisque quand y’a du pognon en jeu, y’a plus de morale.

Il est plus facile d'obtenir la recette d'un chef étoilé que d'un détergent de base.

 
Méfiez-vous de ce qu’on vous raconte, pensez à regarder les étiquettes, obligez-vous à décortiquer ce qu’on vous affirme, vous verrez à quel point la réalité est loin, très loin de ce qu’on veut bien nous faire croire. Malheureusement.
 

 

 

Sister « dernier gros mensonge national : travailler plus pour gagner plus »

 

 

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 00:48
.
Aujourd’hui, j’ai fait pipi dans l’gobelet.
R.A.S. : on s’en serait douté, je suis un modèle de vertu… enfin presque.
.
Et la pomme ? Elle est où la pomme ?
.
Hé oui, y’avait visite médicale annuelle au menu. Alors je me suis pliée à la règle, même si cela n’est pas plus utile que de pisser dans un violon ou de peigner la girafe.
.
« Bonjour. Asseyez-vous. Y a-t-il eu des changements ? Un événement à signaler ? Un problème ? »
« Oui, une fracture du 2e métatarsien (là elle a eu une moue dubitative, comme si elle découvrait ce mot sortant de ma bouche), 3 semaines d’arrêt, un avertissement à l’arrivée »
« Ah bon, à cause de votre absence ? »
« En effet, ça fait partie du processus de déstabilisation, on m’a ainsi mis la pression pour me faire sentir que dans ce genre d’entreprise, on ne doit pas tomber pas malade, c’est réprimandable »
=> Aucune réaction de sa part, elle est plus préoccupée à chercher son stylo et n’a probablement rien écouté de ma diatribe.

« Ah d’accord, passez à côté dans les toilettes et poser le gobelet sur la tablette quand vous aurez fini »
=> Là c’est l’exercice périlleux quand on est une fille, faut arriver à positionner le verre en plastique et à le remplir partiellement sans s’en foutre plein les doigts. Mission réussie.
« Vous pouvez aller voir ma collègue, au bout du couloir, au revoir »
=> Super, vachement productif comme échange.
.
« Bonjour, montez sur la balance »
« Et flûte, plus 3 kg ! Ça, c’est encore ce fichu stress qui me pourrit la vie ! »
=> remarquez qu’on vous pèse habillé et avec le petit-déj dans le bide, c’est vachement logique. Bref, j’ai « dodufié », une sale nouvelle pour commencer la journée.
« Vous fumez ? » Non.
« Vous buvez de l’alcool ? » Non, enfin très rarement.
« Vous faites du sport ? » Oui, je viens de subir 6 et 8 jours de grève, c’est un sport et sinon quand il y a des trains, je cours derrière pour essayer de les attraper au vol.
« Vous mangez bien ? » Bah, oui.
=> ça me paraît assez flagrant puisqu’on a rarement vu des anorexiques prendre des kilos. En plus je suis quasiment docteur ès gastronomie et j’ai fait du lard (cf. plus haut), y’a donc pas trop à se poser la question de savoir si j’ai de l’appétit… Je ne vais pas me laisser mourir non plus, j’ai déjà pas le moral, qu’est-ce qui va me rester ?

« Vous dormez bien ? » Non, nettement moins depuis mon lynchage professionnel.
« Et vous prenez des somnifères ? » Sûrement pas ! Ça me donne des hallu’ de folie !
« Allongez-vous. Ah 14-9, vous faites un peu de tension »
=> Sans blague ?! Je lui dis que j’angoisse un peu mais il faudrait que je soi zen et que mon palpitant soit tranquille Émile. N’importe quoi. Ca fait 10 minutes que je tente de lui signaler que je stresse au boulot.

« Votre dernier frottis remonte à quand ? »
=> Ouh punaise ! Je n’en ai pas la moindre idée, ça fait des plombes que je n’ai pas mis les pieds chez le gynéco, bon, il faut réagir vite, opération pipeau flûtiau, je lui monte un char : « Euh, en 2005 ? »

« Voilà, c’est bien, la visite est finie. Et vous savez pour votre poids, il faudrait essayer Weight Watchers, ils peuvent vous aider »
=> Ouais, c’est ça, j’en parlerai à mon ch’val, compte dessus et boit de l’eau ma pauvre. Et pourquoi pas contacter Delarue aussi tant qu’on y est ?! Je vais reprendre le vélo et il n’y paraîtra plus.

« Bon, à l’année prochaine » OK, bonne journée.
.
Bilan :
- je ne sais pas ce qu’ils ont cherché dans mes urines
- ils ne vérifient rien de mes affirmations
- ils n’écoutent pas mes appels à la vigilance sur les conditions de travail.
.
Si je bossais dans un milieu pollué d’amiante et de miasmes, ils ne l’auraient pas détecté. Si j’étais suicidaire, ils ne l’auraient pas décelé. Si ma blessure avait été le fait de maltraitances, ils seraient passés à côté.
.
Je doute de l’efficacité de ce système, pour un cas repéré, combien de milliers d’autres passent dans les mailles du filet. La médecine du travail est un univers étrange où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, il suffit de l’affirmer à la dame, elle vous croit sur paroles.
.
Bonne au service pour rempiler vers une année de faux-semblants et de petits meurtres entre collègues.
.
Arrivée 8h40 - Sortie 9h10 - Apte.
.
.
Sister « dormez braves gens »
.
.
.
P.S. : Plus tard dans la journée, j’ai appris que je n’aurai pas la moindre revalorisation de salaire pour 2008, pas même l’alignement sur le coût de la vie ou sur l’inflation officielle. On dit merci qui ? Merci la garce envieuse et fayotte accomplie qui m’a donné le fameux coup de couteau dans le dos à quelques jours de l’entretien annuel. Bienvenue chez Calomnies et Cie, ici on aura votre peau si vous n’entrez pas dans le moule. Bah non, qu’ils aillent se gratter, je ne fléchirai pas.
Une bonne journée bien naze qui annonce une non moins bonne année bien pourrie en perspective ! Alléluia !

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 15:37
.
Ce n’est pas la première fois que je dénonce le fait que les publicitaires nous prennent vraiment pour des cons, mais alors là, ils ont encore fait fort dans les contradictions, aberrations et autres faiblesses dans le discours.
On se croirait dans le jeu des 7 erreurs.
.
Et dire qu'ils sont grassement payés pour pondre ça !
.
Admirez un peu la dernière campagne de notre fournisseur national d’énergie (enfin, maintenant y’en a quelques-uns sur le créneau) et observez les conneries accumulées.
.
Ne parlons pas du type en lévitation avec son oreiller, nous mettrons ça sur le compte de l’illustration pseudo-créative.
.
En revanche, observez l’ombre portée sous l’arbre, qui prouve bien qu’il ne doit être pas loin de midi. Or, quand on observe la maison, le soleil lui arrive de face, alors que lorsque l’on cherche le fameux astre, on le retrouve encore à l’opposé d’où on pensait le trouver. Ils sont forts les mecs. Sans parler des panneaux solaires placés à l’oblique quand généralement on les met le plus à plat possible pour capter un maximum de rayons quelle que soit l’exposition.
.
Voilà, on nous prend encore pour des crétins. D’ailleurs, je ne vois même pas pourquoi ce genre d’entreprise fait de la pub, elle est et restera encore largement majoritaire (pour ne pas dire monopolistique) sur ce marché, donc à quoi bon claquer du fric pour se faire connaître quand on l’est déjà depuis des décennies ? Juste débile, aucun intérêt.
Comme d’hab’ finalement.

.
.
Sister « j’aime pas la pub »
.

Partager cet article

Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 21:53
.
Un sujet un peu plus léger aujourd’hui, puisque demain on reprend le boulot (argh, snif, burp => oui ça me réjouit comme vous pouvez le constater), donc sans transition, une bricole décelée par mon oeil fouineur.

.
Appréciez le menu, c'est répugnant !
.
En observant le contenu d'une boîte d'aliment pour chat (version boulettes, bouchées, pâtée et assimilé), j'ai fait un petit calcul.
Sachant que le prix au kilo est de 6,32 € et qu'il n'y a que 6,5 % de viande dans le produit, alors ce sous-produit animal (lapin et volaille : on peut difficilement faire moins cher comme barbaque) revient bien à 97,23 € le kilo ! C'est hallucinant ! Vous en bouffez beaucoup vous, de la viande à ce prix là ? Moi jamais. Ils en ont de la chance nos greffiers de salon...
.
Autre point étrange, on voit clairement qu'entrent dans la composition des cendres brutes (oui, je ne sais pas à quoi ça ressemble en version "raffinées" ou "dégrossies"). Mais c'est quoi ce bordel ? Ils continuent à recycler les farines animales à la vache folle ? Ils mélangent les restes de pépé dans les "super mijotées en sauce" ? Pourquoi mettre des résidus de charbon (ou autre) dans les "bouchées gourmandes" ?
.
Ultime interrogation : ils intègrent de la cellulose brute dans la recette. Qu'on m'arrête si je me trompe mais il s'agit de bois ou de papier, non ? Cela n'a aucun caractère alimentaire, qu'est-ce que ça fout là ? N'est-ce pas dangereux sachant que la cellulose ne se digère pas ? Comme le contenu de la conserve est à 82,5 % de la flotte, il faut bien que quelque chose se retrouve dans les selles du bestiau. Avec ce truc, les "fibres" ressortent tel quel, ça fait du volume. Bien joué l'arnaque !
.
Faut pas vous étonnez que votre matou ait toujours faim, il n'y a que du vide dans sa gamelle. Le pauvre félin mange l'équivalent qu'une demie bouchée de votre steak par jour, mais au prix du meilleur jambon Serrano !
.
Ca fout la trouille de voir ce qu'ils mijotent dans leur cuisine du diable. Une chose est sûre, vous pouvez lui acheter du boeuf bourguignon pur viande, c'est nettement moins cher, plus nourrissant et vous êtes certains qu'il n'en laissera pas dans l'assiette.
.
.
Sister "le nez partout"
.

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 16:58

.
Hé oui, je suis désolée - amis supporters - mais nous voilà au plus mauvais positionnement dans quelque compétition que ce soit, celle de 4e.
Carrément navrant puisqu’on n’est même pas sur le podium !
.
La faute à qui ? Comment savoir. Sûrement une combinaison de facteurs négatifs. Peu importe, il est trop tard pour s’en préoccuper.
.
Bon, aux yeux de tous nous passons donc pour des nases, ce n’est pas la première fois, on s’en remettra.
Pourtant, s'il y en a bien un qui tire son épingle du jeu, c’est Bernard Laporte qui va aller se chauffer les miches tranquille dans le ministère qui lui avait été promis avant la défaite. Même s’il est maintenant le symbole incarné de la loose à la française...
D’ailleurs, il n’a pas tardé à mettre en place ses "forces vives" : il a déjà nommé son directeur de communication - un ex de TF1 - c’est dire s’ils bossent en circuit fermé dans le gouvernement. On ne sait pas ce qu’il fera pour le sport national mais au moins, il y aura quelqu’un pour parler à sa place pendant qu’il s’expliquera avec le fisc.
.
Bien sûr, dans son souci de nous faire oublier la défaite, N.S. a détourné l’attention en monopolisant les médias (sic !) avec sa nana dont tout le monde on se fout éperdument. Ils n’étaient déjà plus ensemble avant la campagne électorale alors leur comédie ridicule ne pouvait plus durer. Maintenant, le scoop serait plutôt de nous annoncer quand il va officialiser sa liaison avec Rachida Dati !
.
Sinon, ce qui va finir de nous achever côté réputation auprès du monde entier, ce sont les grèves des super privilégiés qui ne veulent pas lâcher le morceau et vont pourrir la vie des milliers de touristes qui souhaitaient évoluer dans notre belle capitale et alentours. On passe déjà pour de gros branleurs avec nos 35 heures, RTT, congés divers et variés, mais là, c’est le pompon ! Parce qu’une poignée d’emmerdeurs ne veut pas sortir leurs mains de nos poches où ils puisent leurs avantageuses retraites dorées, ils se sont fâchés tout rouge et paralysent le pays. Sympa les mecs, dans la catégorie « gros cons » vous vous posez là et venez de vous faire de nouveaux amis sur les 4 coins du globe maintenant puisque les supporters le l’Ovalie vous déteste autant que nous usagers des transports en commun.
Incroyable ! 0,5 millions obtus qui refusent de s’aligner (un peu) sur les 20 millions d’autres salariés qui payent leurs avantages et leurs caprices de stars syndiquées. Je suis outrée de leur obstination inconsciente autant que pénible. Rien qu’à cause de leur crise stupide, ce sont des sommes astronomiques qui n’arriveront pas dans notre PIB car les étrangers (et les Français) ne peuvent pas se déplacer pour les matchs.
.
Finalement, quand on brosse le constat bref de ces derniers jours, on se rend compte qu’avoir perdu au rugby, ce n’est pas si grave, hein ?
.
Bon ce soir on regardera le match d'un oeil distrait, en espérant que les Anglais se fassent bouffer quand même, on reste revanchards dans l'âme, c'est notre côté latin il paraît.
.
.
Sister "Laporte, retourne à ton jambon et passe la main, vite !".
.

Partager cet article

Repost0
10 août 2007 5 10 /08 /août /2007 18:46
.
Il ne m'arrive pas souvent de vous mettre en garde sur une attitude à tenir ou une méfiance à avoir, néanmoins, un internaute averti en vaut deux, voici donc un petit article à lire sans attendre. Il a été révélé par une chroniqueuse d'RTL.
Merci à JM pour avoir déniché l'info.


Spock.com traque les internautes

Utilisateurs d'internet, voici un nouveau site qui recueillera des informations sur vous. Il ne s'agit pas d'une entreprise policière, ni d'une vaste enquête... Spock.com se veut une sorte de réseau ou annuaire géant qui permettra de trouver des informations sur n'importe qui. L'objectif des fondateurs serait d'indexer les six milliards d'humains. Une ambition qui inquiète les défenseurs de la vie privée.

Explication : Un site pour trouver des informations sur les gens.- S.Joussellin

Collecteur de données personnelles


Les concepteurs américains partent d'un constat assez simple : dans presque un tiers des cas, ce que nous recherchons sur Internet, ce sont des informations sur des personnes. Spock est conçu de telle façon qu'il va fureter partout sur le net et trouve des renseignements sur les gens. Ensuite, il les indexe, les classe, les organise. Spock établit ainsi des profils très personnalisés. Avant même son lancement, ce système stocke déjà 100 millions de profils dont les deux tiers concernent des Américains.

Ces informations, il les glane sur les blogs personnels, sur les sites Internet. Par exemple, si vous participez à un colloque, il y a fort à parier que vos nom, prénom, profession, titres, etc. se retrouvent sur le site Internet de l'organisateur. Spock va tout récupérer. Si vous utilisez aussi un carnet d'adresses en ligne, comme celui de yahoo, ou si vous faites partie de ce qu'on appel un réseau social -un site Internet comme myspace par exemple-, les informations personnelles de toutes les personnes qui sont en relation avec vous peuvent aussi être exploitées par Spock. Cette accumulation d'informations n'est pas nouvelle : tout ce que l'on fait sur Internet laisse des traces.

Avec Spock, c'est l'usage des informations qui changent. Quand vous laissez vos coordonnées sur votre blog, ce n'est pas dans le but qu'elles soient collectées, indexées, listées par autrui. Spock offrira d'ailleurs aux personnes qui le souhaitent la possibilité de ne plus figurer dans leurs bases de données.

C.S-L. avec Sophie Joussellin


Sister "ouvrez l'oeil"

Partager cet article

Repost0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 22:14

Pas d'article ce soir, je suis en grève parce que la plateforme Over Blog est en rade et que toutes mes jolies photos ont disparu comme par magie. Je ne sais pas qui a marabouté le système, mais je suis toute colère (entre la pivoine et le chorizo pas frais) !

Alors en attendant que ça revienne, j'ai lâché mon fiel sur le forum ad hoc et j'attend qu'ils bougent pour que tout revienne à la normale. Soyez sages, les textes restent dispo', vous pourrez toujours relire de vieux articles, ils ne sont pas trop périssables.

Sister "#/*-s"&@{+] !!!!!!!!!..... et encore, je mâche mes mots"

Partager cet article

Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs