Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2006 5 25 /08 /août /2006 00:53

.

 

Si vous voulez finir l'été sur un beau geste, privez-vous d'un soir à la pizzéria, de quelques paquets de clopes ou de deux boissons en boîte et aidez une association, une oeuvre caritative, un mouvement de préservation (droits de l'homme, patrimoine historique, parc naturel protégé, etc.). Vous verrez, il en existe des milliers pour qui chaque contribution ou soutien est important.

.

Histoire de vous faire partager un peu une partie de ceux qui me touchent, et sachant qu'on ne peut pas donner à tout le monde, voici une sélection, non exhaustive évidemment :  

 

-         SNSM

-         Pour les orphelins des pompiers 

 

D'autres sites, plus « politiques » ou « engagés » :

 

-         Greenpeace

-         Défi pour la terre

-         Nicolas Hulot

-         Parce que nous pouvons être des consommateurs responsables 

-         Enfin un artiste impliqué (voir rubrique « charity ») 

.

 

Autre petit geste facile : donner son sang, faire du bénévolat, participer aux journées "nettoyage de la nature", agir au quotidien pour les gamins ou les personnes âgées, passer du temps dans les hôpitaux juste pour remonter le moral des malades de longue durée et j'en passe.

.

 

 

Par contre, tant que le don de neurone n'est pas possible, vous ne pourrez rien faire pour aider ces hommes et femmes (G.W. Bush, J.C. Vandamme, les candidats de l'Ile de la Tentation , Christine Bravo, etc.) actuellement plongés dans une insondable misère détresse intellectuelle. Rassurez-vous, même si elle est abyssale, ils ne s'en rendent pas compte !

.

Quel point commun entre ce puit et G.W. Bush ? Le premier sonne moins creux.

.

 

 

Petit cadeau bonus, une citation inqualifiable :

 

 

 

Le cosmos
"Le Cycle... le cycle du cosmos dans la vie... c'est une grande roue. Qui est faite de... choses, de moments, de "feelings"... et la vérité, c'est qu'il n'y a pas de vérité; la vérité, c'est qu'il faut trouver sa propre vérité. Ma vérité à moi? Comment veux-tu que je te parle de cette manière? Tu m'aurais parlé il y a cinq ans, ou bien il y a trois ans, ou il y a six mois! Ou hier... ou demain... Tu m'aurais parlé de cette manière, j'aurais pas pu te répondre de cette façon. Et grâce à ma propre vérité (dont je n'ai pas encore la réponse de la vérité), je peux te parler d'une manière plus sophistiquée. Il y a un an, je t'aurais parlé de mes muscles. De combien je mange le matin, combien je suis beau et combien je suis fort, je suis le meilleur... Mais en vérité, il n'y a pas de meilleur! En vérité, il y a chacun soi-même!" JC Vandamme

 

 

 

 

 

 

Sister "les bras m'en tombent"

 

 

Partager cet article

Repost0
19 août 2006 6 19 /08 /août /2006 23:58
.
Me voilà bien embêtée depuis que j’ai fait l’acquisition d’un petit ustensile très pratique pour flinguer sans vergogne toute forme d’insectes volants nuisibles : mouches, moustiques, Sarko, etc. Quoi ? Comment ça, le Sarko ne vole pas ? Meuh si enfin, ouvrez un peu les yeux, c’est même le plus nuisible, vous n’avez pas vu tout ce qu’il a pris dans vos poches ? Bah faudrait faire gaffe un peu à vos affaires, il s’agit bien d’un pickpocket à l’échelle nationale, c’est dire s’il est hautement nuisible !
.
Ainsi, cet objet est une « tapette à mouche ». Or, vous le savez comme moi, les insultes à caractère homophobes sont interdites et le délit est passible de 3000 € d’amende. De plus, je ne voudrais pas froisser les gays, car j’ai beaucoup de respect pour eux puisque je reste fidèle à mon grand principe de vie : « chacun fait de qu’il veut avec son c.. ».
.
 Gros plan sur l'objet du délit
.
Mais alors, comment vais-je devoir appeler cet outil fort pratique ? Il me faut le rebaptiser pour ne pas risquer d’y laisser mon P.E.L. si cela venait à tomber aux oreilles des sbires du Sarko et de sa milice armée jusqu’aux dents prête à bondir.
.
Si vous avez des suggestions, je suis preneuse. Pour l’instant, je propose:
- le « claque-mouche »
- the « fly killer »
- le « ma main dans ta sale tronche de drosophile »
- le « plasti-insectes »
- le « voltig’-stop »
- le « no fly at home »
- le "tape et tue"
- le "paf la mouche", "sproutch le moustique ", "boum l’araignée"
.
Vous voyez, il y a de quoi faire, mais je ne trouve pas vraiment de truc percutant !
.
C'est quoi encore ce bordel qui traîne. J'arrive pas à lire, j'ai pas mes lunettes.
.
Celui qui me propose « la main du queer » ou le « PD frappeur », je lui colle une mandale virtuelle qui viendra lui chauffer les oreilles, quelque chose de sévère !
.
.
Sister « tape tape petite main »

Partager cet article

Repost0
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 01:12
 
. 
Notre Crosoft qui est aux cieux,
que ton « www » soit sanctifié,
que ta connection vienne,
que ton download soit fait
sur IE comme sur Linux.
Donne-nous aujourd’hui,
Notre surf de ce jour.
Pardonne-nous nos peer to peer,
Comme nous pardonnons les « error 404 »
A nos FAI qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation de l’ADSL
Mais délivre-nous de la hot-line.
Car c’est à toi qu’appartiennent
Les pages Web, les blogs et la Mule
Pour des mégahertz et des gigabits. Encore.  
. 
. 
Sister "petit prêche pour âmes en perdition"

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2006 2 25 /07 /juillet /2006 23:32

Lundi matin, je monte dans ma voiture, direction le boulot. J'allume mon superbe autoradio et là, je tombe sur "Rire et chansons". Bon, d'accord, c'est pas le top, je pourrais me justifier en disant que j'écoute aussi BFM, France Info et autres médias culturels, mais là, c'était le royaume de la blague à deux balles qui était au menu. En fait, c'est juste parce que régulièrement, je guette un sketch de Desproges, Gerra ou Dupontel. Les deux minutes du peuple aussi.

Entre les humoristes (ou supposés tels), il y a donc de la musique. Au moins, pas trop de publicité mensongère dans le nom de la station. Contrairement à RTL qui ne cause jamais, ô grand jamais, du Luxembourg ! Pff, on nous ment, on nous spolie.

D'un coup, j'entends les notes familières, je monte le son, trop contente d'avoir dans les esgourdes ce pur moment de hard rock. Je vérifie, non je ne rêve pas, c'est bien ça. Oui, ce matin là, ils ont passé "Hells bells" d'ACDC !!!

Il est vraiment temps que j'apprenne à mettre du son sur mon blog pour vous faire partager ce souvenir ému d'un CD (Back in black) qui chez moi n'a pas le temps de prendre la poussière.

Quelques tours de roues plus loin, il y avait de la viande hachée (d'origine animale probablement) sur le bord de la route, un peu strong après le p'tit déj'.

Décidément, ce début de semaine commençait fort, très rock'n roll tout ça !

Sister "Highway to Poissy / hell, c'est kif-kif"

Partager cet article

Repost0
14 juin 2006 3 14 /06 /juin /2006 17:32

 

Cher internaute perdu, insomniaque de base, psychopathe sarthois et autre animal du web, intéressons-nous à une perle du genre, aujourd'hui : turlupiner.

 

Tout d'abord une petite explication de textes pour ceux qui viennent de découvrir ce nouveau mot, je vous livre illico quelques clés.

Bien sûr, ceux qui se sont déjà un peu promenés sur mes pages auront compris que je ne peux pas en rester là. D'abord parce que je n'ai encore rien dit et aussi parce que vous en attendez plus, c'est évident.

Quand on décortique un peu le verbe, on est en droit de s'interroger sur l'évolution du mot, car, à la base, il était sûrement chaste et propre, mais, maintenant, les termes évoluant, il me semble être le fruit (du péché ?) d'une perversion mal dissimulée.

 

Rappelons juste en vitesse, la blague de Dieu expliquant à Adam qu'il l'a doté d'un cerveau et d'un appareil génital, mais que sa pression sanguine ne lui permettrait pas de faire fonctionner les deux en même temps.

Et bien, tout compte fait, nous sommes en plein dedans (si j'ose dire, oui j'ose, alors tant mieux).

 

D'un côté, le mot entier fait bien référence à la capacité à se prendre la tête (pas trop secouer sinon vous risquez de réveiller l'araignée au plafond). D'ailleurs, ne dit-on pas : branler du chef ?

Voilà la transition idéale, car une fois coupé en deux (il n'est pas ici question de circoncision, je rassure les religieux pratiquants qui ne pratiquent pas mes pages, car leurs bonnes moeurs ne permettent pas d'y adonner) donc nous obtenons, à un chouia près : turlu(te) / piner.

Mots dont la définition ne sera pas donnée, il faut savoir vous prendre en main de temps en temps, enfin, j'dis ça, j'dis rien...

 

Et voici donc révélée l'autre fonction à disposition de tout homme normalement constitué (les trav', trans' de tous bords et divers gauches qui portent à droite, choisiront leur camp).

Ah ! C'est malin, vous allez encore m'accuser de tomber (aïe) dans le graveleux, mais, la léchouille, euh non la langue de Molière (quoique mes investigations buccales ne soient pas allées jusque-là) est réputée pour sa richesse et ses extravagances.

Cela ne fonctionne pas avec tous les mots, par exemple : turpitude. Bien qu'il lui ressemble un peu, ne donne aucun résultat valable une fois disséqué. Vous êtes prévenus.

 

Estimez-vous heureux, j'aurai pu détailler le mot concupiscence, mais, maintenant que vous avez compris la méthode, je vous en laisse le soin tout seul.

 

Sister "à califourchon sur les mots"

Partager cet article

Repost0
18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 12:52

Dans le soir et la moiteur

Sagement attends mon heure

La musique qui résonne

Mon esprit qui déraisonne

Aurais-je pu deviner ?

Un jour être dominée

Par cette douce vibration

Est-ce mon imagination ?

De mon cœur, de mon esprit

Lequel est plus aguerri

Pour guider ainsi mes pas

Vers la vie ou le trépas

La nuit reste mon domaine

Doucement je m’y promène

Quand l’aurore reviendra

Mon image disparaîtra.

Sister "like a candle in the wind"

Partager cet article

Repost0
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 13:45

Nous sommes le 13 mai, dernier jour des fameux Saints de Glace. Si vous n'avez pas la main verte, vous vous en fichez sûrement, pour les autres, le moment est venu de planter tout ce qui vous chante, gratouiller la terre, faire les semis et j'en passe. Dans quelques mois, ceux qui vous raillent aujourd'hui vous environt vos jardins luxuriants, vos tomates jouflues, votre gazon "so british" (si maudit soit-il).

 

Là n'est pas mon propos, ce n'est qu'une entrée en "matière". En effet, ce qui me préoccupe davantage est que cela tombe justement avec la pleine lune. Finie la saison froide, voici venue l'ardeur solaire.

 

Je ne sais pas pour vous (n'hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires, cet espace vous est dédié) mais pour ma part je suis très attirée par la force de l'astre lunaire. De toutes façons, nous sommes tous plus ou moins influencés par ses pouvoirs. Souvenons-nous que nous sommes majoritairement composés d'eau et si la lune peut générer des marées sur toute la planète, imaginez sur nos petits organismes... Tant pis pour les plus sceptiques, il reste que manoeuvrer des millions de tonnes d'eau, même Paco Rabanne ne sait pas faire alors "museau" à tous les détracteurs, les pseudos rationalistes ou scientifiques de tous poils qui nient son pouvoir.

J'en ressens les effets de façon plus soutenue que le commun des mortels, mais ce n'est pas grave, rassurez-vous, on vit très bien avec ce genre d'attirance incontrôlable (alors que d'autres sont plus difficile à assumer). Ca fait même pas mal ! Vous voyez, ça reste très gérable. D'ailleurs, je m'en tire bien puisque ma transformation en loup garou n'est pas à l'ordre du jour (enfin plutôt de la nuit). Regardez, par exemple, mon teint est parfaitement coordonné à cette jolie couleur blanche... lunaire. Moi aussi j'ai une face cachée sur laquelle personne n'atterrira jamais car la vérité est ailleurs et j'espère que les mains qu'on me tend m'aideront à trouver le chemin de mon moi profond et donc vivre mieux avec le "côté obscur de ma force".

L'impact majeur de la pleine lune sur mon petit cerveau (et mon corps aussi finalement), c'est qu'il exacerbe mes sentiments. Cela ne décuple pas forcément mes capacités ou ma force de travail (n'en déplaise à mon boss, mais ça je m'en cogne d'une force !). Tant pis, tant mieux. Ce qui m'intéresse, c'est le reste.

Cela fait un drôle d'effet de voir que les émotions ne sont pas tout à fait les mêmes et se trouvent presque décuplées. La colère, l'envie, l'impatience vont d'un coup prendre du volume ou apparaissent sous un jour différent. Le résultat peut être troublant, surtout pour les personnes de l'entourage qui ne comprennent pas toujours qu'on puisse partir en vrille pour une bricole ou s'enflammer comme une midinette pour un petit plaisir. Moi j'aime bien cet état changeant, on a l'impression d'avoir une personnalité modifiée. Bon, je ne suis pas non plus dans la peau de John Malkovich mais c'est sympa.

N'empêche, faut voir un peu les dégâts sur les neurones quand ça bouillonne à l'intérieur, que les idées foisonnent et vont dans tous les sens, qu'on a envie de faire des tonnes de choses mais que 24 heures pour s'y adonner, faut de l'organisation ou une bonne dose d'inconscience, c'est tellement grisant !!!

Vivre dans l'extrême est définitivement quelque chose que j'adore, dommage que je doive attendre la "justification lunaire" pour en profiter pleinement. Sinon, les gens autour ne comprendraient pas. Il faut une ouverture d'esprit que tout le monde ne possède pas alors c'est mon plaisir perso et je ne m'en prive pas. 

Sister "la nuit est mon royaume"

Partager cet article

Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs