Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 23:52


Histoire de ne pas totalement livrer mon site aux turpitudes de mon âme et à mon intégrale dévotion mentale à cet homme qui chamboule mes pensées et le reste, je vais mettre un petit article différent. Oui, ce n’est pas parce qu’il hante mes jours et mes nuits que je dois laisser mes émotions vampiriser cet endroit par son regard si doux et son sourire enjôleur. Non, ce ne serait pas raisonnable alors je vais opter pour l’intermède musical (c’est de saison).

 

Tant que je ne serais pas capable d’insérer une piste audio sur mes pages, vous n’aurez pas l’opportunité de connaître le son de ma voix, juste poursuivre le rythme de mes phrases.

 

Ainsi donc, j’avais cela dans les cartons depuis des lustres, mais ma cops qui m’a devancée, alors je lui rends hommage au passage.

 

Le thème du jour est : « quel est mon mot préféré ? » et « quel est celui que je n’apprécie pas ? ».

 

Comme je suis une épicurienne, je ne vais pas « garder le meilleur pour la fin », au contraire, je vous gratifie directement de mon favori. Il s’agit du mot « califourchon ».

Déjà, parce qu’il qualifie une posture ludique à tout âge et qui se pratique de la façon la plus innocente à la plus hardie.

Ensuite, parce qu’il sonne tellement français ! Il est un peu improbable par son étymologie et en prime il a laissé sans réponse mon appli’ iPhone Larousse qui n’a même pas daigné en signaler l’existence.

Vous ne trouvez pas qu’il semble danser quand on le prononce ? On a envie de le susurrer au creux de l’oreille. Juste assez complexe et énigmatique comme j’aime.

 

Maintenant, celui qui ne recueille pas mes faveurs. Il s’agit de « subterfuge ».

Il est flagrant qu’il a une connotation négative et sonne affreusement mal, on est obligé de postillonner en le prononçant.

C’est un peu l’ancêtre de « loucedé » mais avec une idée plus mesquine derrière.

 

Je trouve qu’on en apprend beaucoup sur la culture ou le niveau social des gens lorsqu’on les écoute ou qu’on les lit. Les mots nous parlent au-delà du sens propre qu’ils portent.

 

Une mauvaise parole peut faire plus de dégâts qu’une blessure physique.

Un compliment ou un encouragement peut sauver une vie.

 

Les mots sont la gymnastique de mes neurones et j’apprécie de jongler entre argot et langage soutenu, je jubile à la lecture d’une pensée exprimée dans un phrasé élégant, j’kiffe trop sa race une tournure de phrase bien sentie. Ce sont les gourmandises dont mon esprit se régale.

 

Et vous ? Quels sont ceux qui vous plaisent ou vous débectent ?

 

 

 

Sister « qui voudrait bien prendre des leçons particulières avec un certain pro de la com'»



Partager cet article
Repost0
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 00:53

S’il y a bien un truc qui caractérise notre génération, c’est d’avoir à gérer des « logins » et des « passwords » à longueur de journée.

Déjà au boulot, j’en ai 6 différents avant de pouvoir commencer à bosser.

Sur nos téléphones, il faut taper un code PIN pour réveiller la bête.

Si je veux consulter mes mails, mes comptes ou accéder à un forum, ce sont encore d’autres chiffres et identifiants à mentionner.

Sans parler de la carte bancaire qui a été la précurseure en la matière.

 

Il n’est bien sûr pas question de noter ça sur un joli fichier baptisé « mes mots de passe » sinon c’est toute votre vie qu’une personne mal intentionnée pourrait investir, traquer, piller et réduire à néant après avoir consulté tous nos petits secrets.

 

Ca n’a l’air de rien, mais j’imagine bien qu’avec le temps, nous devrons tous être équipés d’un petit carnet qui récapitulera ces précieuses informations, parce que mine de rien, même sans sombrer dans Alzheimer, on sait bien que notre mémoire deviendra défaillante et nous amènera à douter de ce qu’elle a enregistré. Qui ne s’est pas déjà retrouvé fort dépourvu, lorsque le trou (de mémoire) fut venu et que de code point nous nous sommes souvenu ?

 

Capture login

 

Imaginez un peu ce que nos enfants découvriront lorsque nous aurons passé l’arme à gauche… Oh ! Maman était inscrite sur un site d’exhib’ et papa n’avait jamais parlé de sa passion pour le curling (trop la honte sur la famille). Les historiques plus ou moins douteux, les magouilles dont on n’aurait pas dû garder la trace dans « my documents ». Des tas de bidules pas très reluisants ou révélant que tout le fric qui devait constituer l’héritage a été joué au PMU.

 

C’est bien le zéro papier, mais comment retrouver les déclarations d’impôts si on n’a pas les accès ? Comment prouver que telle ou telle facture a été payée si on ne peut pas mettre la main sur le mail de confirmation ? On ne saura même pas quels sont les établissements bancaires où sont stockées les (maigres) richesses de nos proches, c’est quand même un comble. Avant l’argent était sous le matelas ou dans une boîte à biscuits et maintenant, il est juste caché derrière un code d’accès.

 

Bref, tout cela fait un peu peur, mais après tout, on s’en fout, on sera mort et bien loin de ces préoccupations bassement matérielles.

 


Sister « après moi le déluge »

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 00:23
Vous le savez, mon cerveau mouline des tas de trucs, tout le temps, non stop, dans tous les sens. Voici le genre de bidules qui en sort régulièrement, c'est en vrac, donc "dans son jus", juste un échantillon, pour pas vous faire trop peur non plus.
Merci de ne pas prévenir les services psy... ou alors le Dr House à la rigueur, histoire qu'on rigole un peu.


Finalement, un grog, c'est jamais qu'un ti punch chaud bouillant.

Un bouddhiste peut-il prendre une année sabbatique* ?
*de l'hébreu shabbāt (= jour de repos hebdomadaire consacré à Dieu, dont la loi mosaïque fait une stricte obligation).

Pourquoi dans amour platonique, y'a nique ?

Les gothiques sont-ils plus carencés en vitamine D ?




Sister "mais d'où vient le vent ?"
Partager cet article
Repost0
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 00:40
Au programme aujourd'hui, je vous propose quelques petites révisions de vos classiques, mais en images pour changer un peu. Florilèges de gourmandises glânées ça et là.

Géographie : Jean-Pierre Pernault en a peut-être parlé dans son 13h, je ne sais pas, je ne le regarde pas, ni lui, ni les autres, mais entre nous, la France est un bien beau pays pittoresque et chatoyant. N'est-ce pas ?
Capture Cuise la MotteCapture St A. sur Fion
Et au milieu coule une rivière ?








Orthographe : D'un côté, UN pouf avec ses petits frères poufs, alignés en rang d'oignons. De l'autre côté, UNE pouffe qui cherche à se faire bouffer l'oignon.
Voyez, c'est important la syntaxe pour éviter toute confusion et ne pas vous fâcher avec le cercle de vos amis.

Capture pouf 3Capture pouf

Société : Lutter contre toute forme de discrimination est une bonne chose, mais de là à accorder le rôle de Princesse Leila à un mec, là j'ai comme un vieux doute... En plus, mettre un train de banlieue à la place du vaisseau spacial, j'le sens pas là, nan, ça va avoir du mal à cartonner au box office.

Mes-images-2010 0122Mes-images-2010 0123

Economie : Il ne faut pas croire tout ce qui sort des ordinateurs en matière de chiffres, des fois, la Matrice est joueuse et nous fait des petites blagounettes. Ah ah, quels farceurs ces computers-super-calculateurs !

Mes-images-2010 0179
Langues étrangères : Toi aussi, aide ce respectable gentleman à jupette
à retrouver sa patrie d'origine. Un indice s'affiche sur ton écran : Il ne vit pas sur les bords de la Tamise mais à souvent les pieds dans l'eau quand même.
Pour info, celui qui mériterait d'être frappé est bien le publicitaire de cette grosse enseigne d'apprentissage des langues, mais visiblement pas de la géographie. 


Capture l'anglais

 

 

Question subsidiaire : Ne trouvez-vous pas bizarre de devoir passer la couche d'apprêt avant ?


Sister "l'oeil du tigre"

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 03:40

 

Oui oui, je sais, moi aussi j’ai craqué en juillet pour le nouveau joujou 3GS et franchement, je ne le regrette pas une seconde, ça m’a carrément changé le quotidien. Sans rire, c’est trop pratique. Bon, je ne dis pas que les autres marques ne sont pas à la hauteur, vu que je ne les ai pas essayées, je ne peux pas en parler. Et il est clair que les concurrents n’ont pas attendu pour venir tailler des croupières au géant, on sait ce que c’est… « mobiiiiile… ton univers impitoyaaaaaaableuuuu ».



La pub dit qu’il existe près de 90 000 applications différentes pour presque tout et c’est vrai qu’il y en a des conneries pour jouer, bidouiller, inventer, calculer ou juste faire rire les potes (genre un verre de bière qui apparait sur l’écran et se vide quand on incline le téléphone). Il n’empêche qu’au milieu de tout ça, il y a quand même des trucs pratiques, voire même qui deviennent indispensables par leurs services rendus.

 

 Je ne vais pas vous faire un inventaire à la Prévert en dressant ici la liste de tous les « must have », n’empêche que grâce à ces petites aides précieuses je ne suis plus jamais perdue (vive le plan super détaillé), j’arrive à dénicher des restos trop sympas (ah oui ça, faut que je vous en parle dans un article spécial parce que c’est trop d’la balle), y’a même moyen de connaître tout ce qu’il y a dans le secteur (banque, ciné, hôtel, pharmacie, etc.) et ça, c’est tip top quand on déboule dans un endroit totalement inconnu. Y’a aussi moyen de calculer des conversions diverses et variées, d’obtenir le titre de la chanson qui passe à la radio ou ailleurs, de retrouver où on a garé sa bagnole, de faire sa liste de courses, d’avoir les horaires SNCF, les dernières infos ou la météo du bout du monde, et même de se faire des visites guidées sur plein d’endroits. Bref, ma petite sélection n’est vraiment pas exhaustive.

 

Ok, vous allez me dire : « euh, mais sinon, tu peux aussi passer des appels avec ton téléphone-vidéo-GPS-MP3 ? ». Hé bien oui, je le peux ! C’est ça qui est pratique aussi, on peut appeler des gens*. Je sais, ça paraît dingue vu que l’engin est quasiment capable de vous faire le café en vous résumant le dernier épisode des Experts. Justement, à ce propos, je remercie Fred de m’avoir fait suivre cette vidéo absolument géniale qui résume tout de la gravité du mal qui nous ronge. Une réalisation parfaite et c’est tellement bien foutu qu’on voudrait y croire !

 

Maintenant, si toi aussi tu assumes de faire partie du club des « iPhone-addicts anonymes », alors vas-y, balance ici tes appli’ préférées, qu’on en cause un brin, quitte à assumer la dépendance à ce jouet hi-tech.

 

 

Sister « please hold the line, we’re trying to connect you ».


 

 

*D’ailleurs toi, là, qui me lis, tu sais qu’avec mon forfait illimité soir et week-end je peux te pourrir la life et te tenir le crachoir des plombes pour te raconter la vie de ma chatte ou les dernières plantes que j’ai fait crever. Tu le sais ça ? Bah oui et c’est pour ça que tu ne me laisses pas ton numéro, sinon tu vivrais un enfer sur terre. Comme tu as raison de ne pas venir rallonger ma liste de contacts (et donc de victimes potentielles). Oui, toi qui me lis, tu es un sage, tu n’as pas encore cédé à la grande mode qui sévit depuis quelques années et tu ne viendras (peut-être) pas rejoindre l’immense communauté des adeptes de l’iPhone-iPod-iTouch-iPsychopathe de l’écran tactile à tout faire. Bravo, mais combien de temps résisteras-tu encore à intégrer notre secte ?

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 13:44

C’est un grand classique du genre. Petit exercice sans prétention, histoire d’agrémenter le dimanche et de vous faire participer un peu si vous aussi vous acceptez de jouer le jeu. Bah oui, je peux bien tenter de le rendre un peu interactif mon blog, nan mais oh, j’fais c’que j’veux, j’suis chez moi après tout.

Me dites pas que vous avez mieux à faire, il fait un temps de chien et si vous me lisez en ce moment, c’est que vous êtes planté devant votre ordi à buller au lieu de faire la vaisselle ou d’aider le petit dernier à finir ses devoirs, alors autant participer.

 


Ainsi donc, voici ma petite sélection du jour, bonjour.

Je n’aime pas :

- les doudounes longues (qu’on dirait qu’ils ont enfilé des sacs de couchage)

 

- les gens qui agitent sans cesse leur jambe (j’ai envie de leur taper dessus pour les calmer)

 

- les collègues qui n’ont aucun autre sujet de conversation que leur progéniture (et moi, est-ce que je leur parle de ma chatte ?)

 

- acheter des chaussures qui font mal au pied (et qui finiront dans leur boîte rapidos)

 

- les gens qui mâchent la bouche ouverte (on dirait une machine à laver avec la bouffe qui tourne, c’est gerbant)

 

- faire le ménage (et surtout passer le chiffon à poussière)

 

- la racaille qui écoute du rap à fond dans le train (un jour je ferai pareil mais en leur mettant un truc bien pourrave de derrière les fagots)

 

- les tomates, les quenelles, le fenouil, les ris de veau, la tarte au citron, les tripes (et les trucs mous comme la cervelle)

 

- les collègues qui parlent toutes seules et commentent tout ce qu’elles font (ça fait un bruit de fond saoulant, là aussi, j’ai envie de les frapper)

 

- rater mon train à 1 minute près (et avoir 30 minutes à patienter pour le prochain)

 

- les gens avec qui ont fait un bout de chemin et qui vous oublient aussi vite qu’ils avaient souhaité vous rencontrer (parce qu’ainsi va la vie)

 

- filer mon bas le matin juste en l’enfilant (RIP, il en meurt plein comme ça tous les ans et Brigitte Bardot ne fait rien contre ce drame)

 

- marcher dans les feuilles mortes et mettre le pied dans une flaque (qui était sournoisement cachée en dessous)

 

- les emballages à moitié vides (pour faire croire à une quantité plus grande, mais en fait y’a que dalle dedans)

 

- ne pas avoir assez de temps ni de fric pour parcourir la planète (et ce n’est pas à 70 ans que je le ferai)

 

- que les journées ne fassent que 24h (surtout le week-end et les jours fériés)

 

- manquer de Nutella (parce qu’une envie de chocolat peut survenir à tout instant et qu’il faut savoir être réactive)

 

- et bien sûr en vrac mais tellement évident : la guerre, les maladies, la pollution, l’extinction des espèces animales et végétales, la connerie humaine, etc.

 


J’aime :

- qu’on m’aime (what else?)

 

 

   

 

Sister « en quête d’un petit quelque chose qui illumine la vie »

Partager cet article
Repost0
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 02:42

 

Etant particulièrement curieuse de nature, j’aime bien me frotter à des expériences peu banales et enrichissantes sur les connaissances que je peux acquérir des modes de vie de mes semblables, au demeurant si différents.

 

Histoire de me faire une idée des us et coutumes de la drague sur le Net, en mode « j’ai trop faim, j’veux pécho », je me suis inscrite sur un site pas bien sous tous rapports puisqu’il en propose en veux-tu en voilà des rapports et pas franchement jolis jolis, mais c’est le jeu, alors jouons.

 

En poussant cette lourde porte qui mène à la liste si convoitée des célibataires (ou non) disponibles, je constate d’emblée qu’il faut lâcher du pognon si on veut juste affiner un peu la recherche à autre chose qu’uniquement le secteur géographique ou l’âge. Si on souhaite afficher diverses préférences ou cibler le profil sur des critères plus pointus, bah faut d’abord passer à la caisse. Je n’ai pas franchi ce cap, faut pas déconner non plus.

 

Pourtant, j’ai trouvé des tas de choses très intéressantes. Une chronique de la lose ordinaire serais-je tentée de dire. Parce que, franchement, je ne m’attendais pas à dénicher autant de mecs pathétiques et à la limite du pitoyable !!! Oui, je pèse mes mots, c’est au-delà de ce que j’imaginais. Ne croyez pas que je balance là des horreurs sur des pauvres gars qui cherchent l’âme soeur, c'est véridique et  je vous invite à ne pas me jettez la pierre avant d'avoir lu mon article en entier, en pensant que je n’ai pas de cœur, tout ça.

Non, je suis juste atterrée de constater à quel point les hommes ne font aucun effort pour « se vendre » !!! Mais oui, vous ne rêvez pas, c’est à peine croyable à quel point ils se montrent sous leur plus mauvais jour. Parfois je me demande s’ils ne le font pas exprès tant la réalité dépasse la fiction.

 

Bien sûr je ne mettrai pas de photo ou d’extrait pour prouver mes dires, respect de l’anonymat oblige, mais voici un petit florilège de ce sur quoi je suis tombée. A vous de juger.

 

En premier lieu, la photo, c’est évidement un point crucial et pourtant… Top naze :

- avec un tee-shirt qui représente un énorme spermatozoïde
- en slip trop petit et vautré sur un canapé moche
- à bout de bras, flash dans la tronche et avec la mine de retour de soirée
- de dos avec gros plan sur les fesses
- debout dans la salle de bain en rentrant de ventre à bloc (que c’en est ridicule)
- en plein sommeil (limite le filet de bave aux lèvres)
- entouré de vos deux meilleurs copines : bière et télécommande
- en tirant la tronche comme si vous étiez suicidaire au dernier stade
- attablé à votre salon de jardin au camping de Melun
- en exhibant votre tatouage « Zézette forever »
- avec deux post-it jaune sur les yeux pour vous « flouter »
- à votre propre mariage dans le costume de rigueur (si si, y’en a qui n’ont pas compris qu’ils sont là pour appâter d’la meuf).

 

En deuxième, le pseudo, trop flagrant au niveau du manque d’imagination :

- Beaujojo44
- Expercuni12
- Zecutebébert
- Grocalinoudamour
- Cpamouah
- Legéni93
- Cedrikaimsex
- Temporaire_69

 

En troisième, la description, souvent fadasse, minable, effrayante ou ultra mensongère. Je ne peux pas vous en mettre des extraits car ce serait trop long, mais croyez-moi, ce n’est pas reluisant. Total manque d’humour, aucun recul sur soi, éloquence prétentieuse qui suinte, liste sans fin de traits de caractère bateau qui ne révèlent rien. On ne peut pas dire que cela respire l’honnêteté non plus. Et pire, c’est souvent d’une tristesse… à croire qu'ils ont répondu au questionnaire avec un Colt 45 sur la tempe.  

 

Je vous rappelle le principe : vous devez vous « vendre » il faut donc faire le maximum pour vous montrer sous votre meilleur jour et à votre avantage. Il faut donner envie aux filles (peu nombreuses) de vous contacter et surtout de vous rencontrer. Mais avec si peu d’efforts pour créer la surprise ou allumer la petite étincelle qui met le feu aux poudres, il y a de fortes chances pour que l’histoire finisse en banal pétard mouillé au lieu du feu d'artifessefice annoncé.

 

A se demander si les hommes et les femmes sont vraiment faits pour vivre ensemble…  Une chose est sûre, ils ne parlent pas le même langage, même en version 2.0

 



Sister « jeu, set and unmatched »

 

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 00:52
Puisque vous semblez très forts pour trouver l'usage de certains bidules étranges, je vous en propose un nouveau, histoire de vous agiter le neurone dès le lundi matin.

Petite série de questions :
- qu'est-ce que c'est ?
- qu'est-ce que ça indique ?
- où peut-on en trouver ?

Voilà, soyez nombreux à proposer des réponses, ça ne coûte rien et puis ça occupe.



Sister "le grillage et le poteau ne rentrent pas en compte, ils font diversion, c'est tout"
Partager cet article
Repost0
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 01:15
En ce moment, je suis débordée, la tête farçie de questions, de boulot, de stress, alors pas moyen de se poser tranquille pour écrire un article fouillé.

C'est pourquoi je vous propose un petit quizz qui va détendre l'atmosphère en ce début d'année chargé.

Ci-dessous, un étrange bidule. La question est très simple : "mais qu'est-ce ce donc ?".

Allez, lâchez-vous, c'est le moment, toutes les propositions sont bonnes à lire.

Les jeux sont fais... rien ne va plus !



Sister "indice : ce n'est pas une roulette russe en braille"
Partager cet article
Repost0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 17:46
Parfois, il m'arrive de collecter au gré de mes heures de surf, des images, des tranches de vie captées comme ça, à la "va comme j'te pousse". Du coup, j'ai eu envie de vous restituer sans ordre, ni cohérence, ni aucune logique (bah oui, ça se saurait si j'étais équipée de ce module neuronal), le résultat des conneries ou curiosités, glânées au petit bonheur la chance. Voilà, c'est dimanche, soyons légers, buvons frais.


Voici un article dont le prix est en totale cohérence avec le contenu proposé. C'est bien vu.



Ici, certains voleurs (oui, beaucoup le sont, heureusement pas tous) d'agents immobiliers veulent nous faire prendre des vessies pour des lanternes et la
banlieue chaude pour un quartier pépère. Ils ne doutent de rien les mecs qui balancent ça. Ou alors ils ont la mémoire courte.



Franchement, quand on a un nom pareil, on ne s'amuse pas à le réduire à ses initiales, sinon  le résultat est vraiment "à chier". Autant Louis Vuitton peut se le permettre, autant dans son cas, ça l'fait pas.




Sur le Net, y'a des psychopathes qui s'amusent à décortiquer les Playmobils pour les vendre au détail, hé bin ça fout la trouille ! Qui peut bien avoir envie d'un lot de bras ou de barbes ? A moins d'être un Landru en culotte courte...



Il paraît que les couturiers voulaient se racheter une bonne conduite et éviter de faire l'apologie de la maigreur pour enrayer le fléau de l'anorexie chez les ados. Bah visiblement, c'est pas gagné !  Concernant la fille de la photo, à sa place, je mettrais juste un scotch sur les tétons et un sparadra en bas, ça suffirait largement. En revanche un long paréo pour cacher les os me semble indispensable.



Vous cherchez régulièrement une idée cadeau et comme moi, vous ne savez jamais quoi offrir. Les fleurs c'est classique, le bon d'achat c'est impersonnel, les chocolats ça ne plait pas toujours. Heureusement, j'ai trouvé la solution ultime : offrir un mouton ! Bon, Yann tu es le prochain sur ma liste d'anniversaires à fêter, alors prépare-toi ! Il sera parfait dans ton appart
'. Comment t'es trop gâté...



Afin de préparer mes vacances, j'ai commandé une tente qui me permettra de bivouaquer tranquille où je veux et quand je veux, sans avoir à chercher une chambre d'hôte ou autre. Sauf que j'aurais mieux fait de bien lire le descriptif avant de valider mon achat car en relisant je viens de tomber sur le poids du bordel... Je vous laisse deviner.
Heureusement qu'en déballant j'ai eu la confirmation qu'ils s'étaient trompés sinon il aurait fallu que je fasse l'acquisition d'une remorque en prime !



Voilà, je m'en retourne à mes tâches ménagères épanouissantes et si j'ai le courage, j'irai voir à quoi ressemble le feu d'artifesse de mon bled. Youpi tralala !

Sister "vive les longs week-end !"
Partager cet article
Repost0

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs