Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 23:52


Histoire de ne pas totalement livrer mon site aux turpitudes de mon âme et à mon intégrale dévotion mentale à cet homme qui chamboule mes pensées et le reste, je vais mettre un petit article différent. Oui, ce n’est pas parce qu’il hante mes jours et mes nuits que je dois laisser mes émotions vampiriser cet endroit par son regard si doux et son sourire enjôleur. Non, ce ne serait pas raisonnable alors je vais opter pour l’intermède musical (c’est de saison).

 

Tant que je ne serais pas capable d’insérer une piste audio sur mes pages, vous n’aurez pas l’opportunité de connaître le son de ma voix, juste poursuivre le rythme de mes phrases.

 

Ainsi donc, j’avais cela dans les cartons depuis des lustres, mais ma cops qui m’a devancée, alors je lui rends hommage au passage.

 

Le thème du jour est : « quel est mon mot préféré ? » et « quel est celui que je n’apprécie pas ? ».

 

Comme je suis une épicurienne, je ne vais pas « garder le meilleur pour la fin », au contraire, je vous gratifie directement de mon favori. Il s’agit du mot « califourchon ».

Déjà, parce qu’il qualifie une posture ludique à tout âge et qui se pratique de la façon la plus innocente à la plus hardie.

Ensuite, parce qu’il sonne tellement français ! Il est un peu improbable par son étymologie et en prime il a laissé sans réponse mon appli’ iPhone Larousse qui n’a même pas daigné en signaler l’existence.

Vous ne trouvez pas qu’il semble danser quand on le prononce ? On a envie de le susurrer au creux de l’oreille. Juste assez complexe et énigmatique comme j’aime.

 

Maintenant, celui qui ne recueille pas mes faveurs. Il s’agit de « subterfuge ».

Il est flagrant qu’il a une connotation négative et sonne affreusement mal, on est obligé de postillonner en le prononçant.

C’est un peu l’ancêtre de « loucedé » mais avec une idée plus mesquine derrière.

 

Je trouve qu’on en apprend beaucoup sur la culture ou le niveau social des gens lorsqu’on les écoute ou qu’on les lit. Les mots nous parlent au-delà du sens propre qu’ils portent.

 

Une mauvaise parole peut faire plus de dégâts qu’une blessure physique.

Un compliment ou un encouragement peut sauver une vie.

 

Les mots sont la gymnastique de mes neurones et j’apprécie de jongler entre argot et langage soutenu, je jubile à la lecture d’une pensée exprimée dans un phrasé élégant, j’kiffe trop sa race une tournure de phrase bien sentie. Ce sont les gourmandises dont mon esprit se régale.

 

Et vous ? Quels sont ceux qui vous plaisent ou vous débectent ?

 

 

 

Sister « qui voudrait bien prendre des leçons particulières avec un certain pro de la com'»



Partager cet article

Repost 0

commentaires

wilmo 09/07/2010 15:48



ah bin moi j'adore le mot "concupiscent" à cause de la tête des gens quand j'arrive à le placer dans la conversation et le mot que j'aime le moins c'est "apparemment" et en plus je ne sais jamais
l'écrire...



Sister of Night 16/07/2010 01:02



En effet, il y a quelques mots comme ça qu'on a envie de décomposer, couper en morceaux, celui-là en fait vraiment partie parce que c'est une perle, il donne un tout
autre sens quand on le dissèque : con-cu-pis-cent... le must.



Shadok 26/06/2010 13:50



Moi, je dois avouer que j'ai un gros faible pour l'emphytéose, comme dans :

« La situation de l'emphytéote était à peu près la même que celle du censitaire... »



Sister of Night 16/07/2010 00:51



Ah oui, là c'est clair, y'a plus que 0,02% de la population qui arrive à suivre. Je ne parle même pas des candidats de Secret Story, qui viennent de faire un
accident cérébrale à la simple vue de la phrase, sans même tenter de commencer à essayer un début de lecture quelconque.



Z 24/06/2010 12:51



"Bouléguer", mot strictement languedocien qui signifie "tourner la salade". J'aime la générosité sonore de ce mot ainsi que son aspect endémique.


"Solutionner", mot qui pêche par la facilité et l'immédiateté de sa construction.


Et puis les mots à la mode, comme "pragmatique", "stigmatiser" etc. des mots dévalorisés, détournés par les cuistres et autres plumitifs besogneux travaillant pour un torchon ou un média.



Sister of Night 16/07/2010 00:29



En gastronomie, on dit "fatiguer" la salade, décidément, notre langue est bien belle. Ô damned ! Je me sens traquée dans les termes, poursuivie sur la justesse, pas
de droit à l'erreur, mais d'un autre côté, j'aime ça, sans ce genre de retour à la droiture, on avance pas.



mario65 23/06/2010 07:18



Là de suite , un mot François que j'aime , c'est anfractuosité , je trouve que sous une prononciation rugueuse se cache une prise réconfortante , telle une faiblesse dans un caractère trop entier
, par contre un mot que je n'aime pas , à part les gros mots médicaux, style métastase , tumeur et autres saletés je ne vois pas, ormis hypocrite .



Sister of Night 24/06/2010 00:02



Ah oui, pas banal comme choix de mot préféré. Pour les autres, effectivement, ça parle à tout le monde et c'est tellement vrai.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs