Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 00:23
.
Ça y est ! J’ai élucidé le mystère étrange et pénétrant (nan Bandeur Masqué, calmos, ici il n’y a rien à fourrer… pour l’instant) de l’origine de l’homme de notre surconsommation d’électricité en période hivernale.
.
Au début, comme bon nombre d’entre vous probablement, je croyais naïvement que cela provenait du froid de la saison et de la nécessité de pousser un peu le thermostat de nos radiateurs. Que nenni ! Cela ne suffisait pas.
.
J’élargissais alors l’hypothèse de la recherche de chaleur sur le fait qu’en ces instants festifs de fin d’année, on utilise davantage le four et les appareils de cuisson. Bah oui, la dinde, on ne la cuit pas sur un coin de table ! Faut un équipement gourmand en énergie. Tandis que l’œuf est moins chiant pour ça, mais tel n’est pas le débat. Laissons cela à d’autres.
De plus, comme les jours sont courts, le temps d’allumage de la télé devient inversement proportionnel à celui de l’ensoleillement, ce qui endort encore un peu le neurone du fond, mais nous n’avons toujours pas notre solution.
.
OK, on joue aussi plus à la console avec les potes au lieu de faire un barbecue dans le jardin.
.
Pas moyen non plus de draguer à la terrasse des cafés alors on sort ses jouets pour adultes histoire de ne pas perdre la main. Ah non ! C’est vrai, ils sont à piles.
.
Bref, pendant qu’on bidouille dans nos intérieurs surchauffés, EDF et ses challengers engrangent de confortables profits et se gavent de grosses marges bien grassouillettes au grand bonheur des actionnaires.
.
Oui mais voilà, je me fourrai le doigt dans l’œil jusqu’au coude à penser que nos petits changements d'habitudes pouvaient générer cette consommation énergétique dopée.
.
Ces derniers jours, j’ai eu comme une révélation, que dis-je, une illumination oui !
Cette fois, j’en avais enfin le cœur net et le regard pétillant de contentement.
.
M’étant rendue en Sarthe pour claquer une bise à quelques potes et autres, j’ai constaté un phénomène très bizarre, quasiment aux frontières du réel, au confluent de l’improbable et à la lisière du grand n’importe nawak !
En effet, tandis que je traversais allègrement la campagne à bord de mon véhicule polluant (moins quand même qu’un 4x4 parisien), à la recherche d’un raccourci que jamais je ne trouvais du point de rendez-vous*, je crus à plusieurs reprises franchir les limites de la raison.
.
Soudain, au beau milieu d’une nature calme et sereine, baignée d’une pâle lueur lunaire, scintillaient, éparpillées çà et là, des maisons multicolores !
Les toits, les murs, les fenêtres, les arbres et autres végétaux de proximité se mettaient à clignoter dans tous les sens. Dans une débauche de guirlandes se dessinaient parfois aussi des personnages familiers de l’univers de Noël (rennes, lutins, scolopendre à crochet).
Des rideaux lumineux dégoulinaient comme des cascades de loupiottes, des traineaux perchés semblaient indiquer l’entrer d’une cheminée désaffectée, des étoiles (pas cosmiques) diverses et variées faisaient la bisque à la voie lactée.
Quelle symphonie chatoyante au cœur de la nuit ! Tous rivalisaient dans les suspensions clignotantes. A croire qu’ils se tiraient la bourre pour devenir les heureux vainqueurs d’un concours où celui qui ferait tourner son compteur le plus vite remporterait la palme du gugusse le plus allumé du secteur !
Sainte Luciole, priez pour eux, le royaume des cieux leur appartient.
.
La folie et la surenchère paraissaient de mise dans cet étalage grandiloquent d’ampoules et de chandelles artificielles exposées à tous les vents, au royaume des rillettes et du poulet.
.
Malheureusement, je n’ai pas pu m’arrêter en plein milieu de la cambrousse pour immortaliser numériquement ces habitations largement enguirlandées, mais comme la région de Fillon n’a pas le monopole des illuminations, j’ai trouvé à proximité de mon chez-moi de piètres copies des spécimens époustouflants vus là-bas.
.
Oui, en plus c'est pas net. J'ai du flouter car la maison tenait à conserver son anonymat.
.
Bon, je veux bien croire que cela fait plaisir aux gosses et que cela mette une touche de gaîté au milieu de ce nulle part, n’empêche que là, y’en avait vraiment beaucoup ! Comme dirait un Corrézien qui a connu son petit moment de gloire : « Il faut savoir raison garder ».
.
.Ici une tentative de la municipalité pour inciter chacun au dépassement de soi.

Ainsi donc, devant vos yeux ébahis, je viens de lever une part du voile sur le pourquoi du comment de la chose, ce petit je-ne-sais-quoi qui permet aux fournisseurs d’énergie de s’en coller plein les fouilles pendant que vous savourez le spectacle de la fée électricité.
.
.
Sister « jour… nuit… jour… nuit… »
 
.
.
*N.B. : penser à se faire offrir un GPS pour ne pas risquer de me perdre un jour dans ce quasi no man’s land.
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lorenzo 13/01/2008 20:24

 Avec toutes ces lumières, tu aurais du trouver ton raccourci! Il devait etre bien visible non ?

Sister of Night 15/01/2008 23:29

Nan, c'est pire ! J'étais limite aveuglée devant tant de sautillements lumineux, tel un papillon de nuit tourbillonnant dans le lointain.

milou 13/01/2008 13:21

Attention, ton argument ne va bientôt plus être valable !! Ya une ville dans le sud (Menton,je crois, mais je suis pas sûre et puis, franchement,là, j'ai pas envie de vérifier) qui a investi dans des loupiottes "énergie verte". Et du coup, yen a plein partout, on se croirait sur Times Square, c'est très TRES moche mais c'est bon pour l'environnement !! On n'est pas prêts voir l'éradication des loupiottes de Noël ...

Sister of Night 15/01/2008 23:32

Bigre ! La planète va se venger et nous plonger dans le noir pour se préserver. Je propose qu'on mette les petits vieux sur des vélos d'appartement pour produire de l'énergie. C'est un vrai gâchis de les voir ainsi, perdre leur temps à regarder (ou plutôt à dormir devant) Derrick ! Hop, sur un vélo et tournez manège !

Loïs de Murphy 12/01/2008 23:46

Sister jour nuit ! morte de rire ! excellent !

Sister of Night 15/01/2008 23:33

Hé, hé, je vois qu'on a retrouver ma référence cinématographique...

Sam 12/01/2008 15:55

et moi qui croyais que c'etait la sur-utilisation des cabine d'UV pendant l'hivers par les parisienne soucieuse d'etre bronzé en hiver ( tellement logique)...on ne te remerciera jamais assez  de nous ouvrir les yeux sur cette insoutenable verité, alors c'etait donc ça !!!... parbleu... ;0) mdr!!

Sister of Night 15/01/2008 23:34

Oui, je me devais de faire le nécessaire pour oser dire la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. C'est un peu mon rôle de dénoncer, de vous en mettre plein la vue.Sister "en toute modestie, bien sûr"

jc 08/01/2008 22:05

c'est le genre de truc que j'evite de faire en habitant tout à coté" d'une base aérienne la ba 115  je ne veux pas risquer de me prendre un mirage 2000 ou un rafale sur le coin de la tronche un soir de noël

Sister of Night 15/01/2008 23:38

Tiens, c'est marrant, moi aussi je suis à côté d'une base aérienne... Faut dire, un Mirage ou un Rafale dans le jardin, ça doit faire son petit effet quand même !

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs