Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 00:22

3e et dernier épisode de notre grande saga de l’hiver digne des plus foireux programmes du PAF (en pleine face).

Aujourd’hui c’est du lourd, du premier choix, de la catégorie « Golden Pigeon - Gogo Premium - Tip Top Master Toto Card Platinum » : vous êtes mariés *.

Là, attention danger ! Warning ! Turbo (heu, non, ça c’est hors sujet), bref faites méga gaffe les mecs, c’est un moment crucial, « the D-Day » comme disent les britons dans un dialecte encore parfaitement abscons (nan, ce n’est pas un gros mot, il est en Comics 12, soit plutôt médium, sans les pouvoirs surnaturels) pour la plupart de nous**
Bravo à ceux qui sont allés jusqu’au bout de la phrase précédente sans y perdre leur souffle ou leur latin ou les deux, oui, y’a encore les soldes alors je fais des lots sur les groupes de mots, les phrases, les bidules qui traînent.

Donc, je disais, l’heure est grave (comme l’accent, qu’il soit zenglish ou autre).

Si vous oubliez ce jour symbolique, cette date à marquer d’une pierre blanche (ou d’un gravillon noir, pour éviter la discrimination) comme votre date de mariage (oups, je réveille un souvenir douloureux, je sais) ou son anniversaire (elle est encore si… jeune… si… elle-même !), alors vous finirez en enfer (et damnation), maudit jusqu’à la quarantième génération ou couvert de purulences innommables.

Méfiance les mecs, soyez sur le coup, si vous n’arrivez pas au moins avec les sacro-saintes roses rouges (signe pour elle de votre amour flamboyant et pour vous d’un trou dans le portefeuille), elle risque de se déchaîner et vous savez à quel point elle est capable du pire : privation de Wii, interdiction de sortie foot du dimanche, rationnement des chips, suppression des bières, remplacement du hachis parmentier par des brocolis vapeurs. Oui, je sais, les gonzesses sont perfides. Je remercie chaque jour la science de m’avoir génétiquement modifié pour éradiquer ce gène sournois. God bless scientists and their experiences.

Vous n’avez pas envie de vous faire appeler Arthur*** ? Alors, il va alors falloir réagir rapidos. Certaines exigeront un cadeau plus coûteux pour accorder leurs faveurs, là, c’est le signe que vous allez morfler, respirez un grand coup, je vais vous dire des choses qui risquent de vous faire un mal de chien.

Pour ses beaux yeux, elle risque de réclamer des offrandes hors de prix et vous devrez dire adieu à vos rêves de grosse cylindrée rutilante pour investir dans du bling-bling atroce. Oui, ce sac hideux et informe sur lequel elle louche coûte bien la somme rondelette de 450 €, ah non, il n’est jamais soldé, vous croyez encore au Père Noël ou quoi ? C’est la toute nouvelle collection de chez Duch’mol & Friends, les copines vont être jalouses à mort ! Un incontournable de la saison, tous les magazines en parlent, même Gwyneth et Calista le portent, c’est le must.
Bon, OK, ça vous troue le c.. qu’un truc si laid puisse vous coûter la peau des rouleaux, mais faut souffrir il paraît. Foutaises ! Ça fait cher la partie de jambes en l’air… comme vous avez raison.

Observons maintenant quelques spécimens étranges.

Une couleur stupéfiante, une rareté absolue, un prix inoubliable aussi...
1er cas : Le super prévoyant.

Ce mec a dû être élevé uniquement dans un univers matriarcal, il répond au doigt et à l’œil, est 100 % dévoué à la cause féminine, bref, ce mec est vachement louche !
Dressé à la baguette depuis sa plus tendre enfance, il a prévu depuis des lustres le pack complet :
-    attente à la sortie de son boulot en limousine
-    robe de soirée de ses rêves sur le siège
-    chauffeur qui la conduit dans l’endroit le plus romantique du moment
-    repas 4 étoiles en tête à tête
-    chambre de palace avec jacuzzi de folie
-    immense bouquet de roses Black Baccara à son retour à la maison
-    pochette-cadeau avec des soins et massages en institut pour stars.

Bon, ne cherchez pas, ce type n’est plus référencé en catalogue, il foutait un souk pas possible dans le moral des autres mecs et rendait les nanas hystériques, on a dû arrêter la production, cela devenait dangereux.
De toute façon, pour cette option, il faut prévoir un crédit sur 3 ans ou une grosse enveloppe de Tonton Benz des States (il est incollable).

2e cas : Vous n’avez pas un radis.

Bah ouais, faut pas déconner non plus, le premier tiers provisionnel est passé par là, vous n’étiez même pas encore remis de Noël et des soldes, ça commence à bien faire, on ne va pas bouffer des patates jusqu’à la Saint-Glinglin pour satisfaire les caprices de madame. D’ailleurs, c’est une fête commerciale ridicule et vous vous en fichez totalement de votre régulière depuis que la nouvelle stagiaire met tant de cœur à l’ouvrage…
Faites-lui le coup de la panne, le méchant trou de mémoire, l’amnésie temporaire. En plus, vous êtes tellement surmené en ce moment avec vos nouvelles responsabilités de maître de stage… Vous avez d’autres chattes à fouetter choses à penser, plus importantes.
Vous pouvez aussi tenter le gros mensonge : déplacement en province, séminaire à Perpette-les-Oies, conférence au sommet à Moussu-le-Glouvieu. Ah bah non, vous ne pourrez pas être là le 14 au soir, c’est moche, vous regrettez (ou faites semblant de). « Ah bon ? Oh quel dommage, ça tombe pile à cette date, oui ce n’est pas de bol, désolé chérie… ».
La fin justifie les moyens.

3e cas : Vous avez opté pour le service minimum.

Le soir fatidique, 19h, vous sortez de votre partie de baby-foot avec Robert. « Oh merde ! C’est la St Machin-chose des couillons amoureux ! Je vais encore me faire incendier par Mauricette ! ».
Vous foncez chez le fleuriste qui n’a plus que des roses jaunes (bien fadasses) et vous passez chez l’arabe du coin prendre une bouteille de mousseux. Allez, ça fera bien l’affaire. Déjà vous y avez pensé, y’a de l’exploit dans l’air…
Ouaip, bah pas pour votre moitié qui risque de vous envoyer le petit lot en pleine tronche. Le jaune ? Vous n’y pensez pas, c’est la couleur de la tromperie, elle va croire que vous la cocufiez c’est sûr ! Et le faux champ’ à deux balles, avec son traitement contre les varices, vous savez bien qu’elle ne peut pas en boire, vous faites preuve d’actes de cruauté envers elle, du moins c’est ce qu’elle s’imagine.

Bon, dommage, ce sera pour une prochaine fois le déshabillé de soie et les bas coutures.
Pensez à vous louer un DVD avant de rentrer car vous risquez de passer la nuit dans le canapé du salon, pas de bol pour les galipettes.

4e cas : Vous tentez la technique du contre-pied.

Autant vous le dire tout de suite, c’est casse-gueule comme approche.
« Quoi Pupuce ? Non, on ne va pas tomber dans le panneau de cette fête ridicule, pur produit marketing du lobby des fleuristes, des fabricants de lingerie et des chocolatiers ! ». « Tiens, si on invitait plutôt Séraphine & Gégé, Mélinda & Ludo, on se fera une raclette-party ? ». « Ah ? Ils ne sont pas disponibles ? Tes copines non plus ? Tiens, c’est bizarre ça… bah ce n’est pas grave, j’ai Stéph’ qui m’a passé Rambo contre les Tortues Ninja, on va passer une chouette soirée à deux, nan ? ».

Si vous ne voulez pas avoir droit à la soupe à la grimace jusqu’à Pâques, pensez à arriver le lendemain avec un présent convenable en vous excusant de n’avoir pas eu le temps la veille. Ca aidera à faire passer la pilule et peut-être aurez-vous droit à une réconciliation sur l’oreiller…

Voilà, maintenant vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. Et sinon, bonne bourre pour les chanceux, bon courage pour les autres.
Petit conseil, pour éviter la rupture de stock, achetez les fleurs la veille et demandez à votre fleuriste de vous les garder ou mettez-les dans votre bureau en attendant. Vous passerez pour un héros prévoyant auprès des secrétaires.
 L’option "boîte de chocolats" est encore plus facile à stocker…

Sinon, pour les aventureux, dernier conseil pour rester vivant : la capote. Le mini investissement qui vous sauvera la vie ou vous évitera de devenir « soutient de famille » dans 9 mois.

Profitez-en, faites-vous plaisir, mais revenez-en sans avoir téléchargé à votre insu « mydeath 2.0 ».


Sister « le 14 ? Euh, je fais un stage de spacio-temporalité »


* Ouaip, c’est très moche ce qui vous arrive, mais sachez que je compatis. Nous avons tous nos moments de faiblesse, avec plus ou moins de gravité sur les conséquences.
** Sauf moi qui parle admirablement cet étrange langage (les soirs de cuite ou de désespoir, ce qui se vaut -bravo le veau-), comme vous pourrez le vérifier ici.
*** Déjà qu’elle vous surnomme son Jules ou son Roméo, plus rarement son Rocco ou son Don Juan, les filles ne savent jamais ce qu’elles veulent. Des fois, ça va même jusqu’à « mon lapin ». Elles sont capables du pire, convenons-en. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chris 16/02/2008 14:02

Bof ... moi j'étais déjà aux brocolis alors ... :-( ;-)

Sister of Night 17/02/2008 01:21

Ah oui, là je compatis. C'est moche d'avoir à subir un sort aussi cruel.

joline-103 idées 13/02/2008 19:35

les mecs n'écoutez pas Sister et venez plutôt voir ce que je vous réserve .. PS:je sais ça fait retape .. mais .. vous ne serez pas déçus ... oups je sors ..

Sister of Night 17/02/2008 01:22

J'avoue que ta poupée voodoo est très tentante. Elle donne envie de se mettre à la couture.

Le Parcheminé 12/02/2008 18:59

Hé hé hé. Sur mon pack de bière et wow, je vais rajouter des hot dogs. Ma soirée va être chaude.... torride même !Et ca va pas me coûter grand chose...

Sister of Night 17/02/2008 01:33

Tu as raison, il ne faut pas se priver, où y'a d'la gêne, y'a pas d'plaisir alors franco d'port dans les hot dogs et le jeu méga violent qui fait fureur. Fait péter la mousse !

jc 12/02/2008 17:14

rhhaaaa ma sister adorépour la st valentin je t'offre un stage cusine médiévo-tréroir-version bien d'chez nous à la maison................avec option à oilpé sous le tablier ( non moi pas toi )avec dégustation de méloco............heuuuu plats du coin quoi !!

Sister of Night 17/02/2008 01:31

Et pourquoi je n'aurai pas le droit de ne porter qu'un simple tablier moi aussi ? Le mien est très seyant d'ailleurs.La cuisine médiévale était beaucoup à base d'herbes aromatiques et épices, je ne demande qu'à tester.

monsieur plus 12/02/2008 09:07

Ahhhhhhhh ! Pas les brocolis vapeur !!!!Promis, j'achète quelque chose. D'où qu'il est le fleuriste le plus proche ? (c'est pas joli-joli ce chantage aux brocolis)

Sister of Night 17/02/2008 01:30

Je sais, je suis limite tyranique, mais il fallait bien ça, je l'avais promis à la communauté féminine qui fréquente mon blog et n'ose pas avouer qu'elle adore les fleurs et les petites attentions parce que ça ne fait pas très "femme moderne qui s'assume".Et si je sors le fouet, vous en redemandez ! Alors que les brocolis... personne ne moufte.Sister "garde à vous !"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs