Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 01:01

.
Ou « Sister for dummies » pour les anglophiles qui se promèneraient par ici.
.

Bon, cet article va avoir une saveur toute particulière, un furieux goût de coups de fouet et d’envie de balancer des mandales à tout ce qui remue, vous serez prévenus. Non, je n’en ferai rien, je ne donne pas dans la violence, en revanche, un certain agacement me taraude, il me faut bien l’avouer.
  .
En prime le sujet n’est pas vraiment banal puisque je cible aujourd’hui « les hommes de ma vie ». Oh, je vous arrête de suite, n’y voyez pas là un tableau de chasse sur lequel je vais régler mes comptes avec pour chacun : ses mensurations, sa note, une évaluation des performances et classement sordide des mâles selon des critères qui me sont propres sur des prouesses qui le sont moins.

.
Par cette appellation étrange, j’inclus les mecs qui croisent mon chemin personnellement, professionnellement ou autres et que j’apprécie sinon je ne leur consacrerais pas une tribune en ce lieu de perdition qu’est mon blog.

.
Ainsi, je vais coller des pseudos à tout ce petit monde, afin qu’ils se reconnaissent s’ils venaient à se trimbaler jusqu’ici, en préservant néanmoins leur identité car c’est la moindre des choses. Ils n’ont rien demandé et je vais partiellement les pourrir, pas la peine de faire en sorte qu’ils soient en prime lynchés par mon public en délire (euh, oui, un accès de mythomanie vient de se manifester à l’instant, ça passera).

.
Mais au fait, pourquoi vouloir secouer ainsi ceux que j’aime ou apprécie ? Parce que leur manque de réactivité me tape parfois sur les nerfs et qu’il me fallait les exhorter un peu, pour leur bien.

  .
Non, je n’ai pas la science infuse et mes paroles ne sont pas d’Evangiles, mais quand j’ouvre ma gueule et mets en garde, il est bon de se secouer pour comprendre qu’il y a un problème.

  .

En effet, je fais partie de ces bonnes pâtes (ou bonnes poires), qu’on appelle aussi « personne conciliante » ou « diplomate », je suis plutôt adepte de la zen attitude et il en faut beaucoup pour me faire sortir de mes gonds. Adepte de la méthode douce, je conseille et invite au changement quand j’ai les solutions. Parfois je ne peux pas aider, alors je ne ramène pas ma gueule et fait profil bas. Si je ne connais pas la réponse à un problème, je l’avoue et n’essaye pas de pipeauter, j’admets mes faiblesses, puisque nul n’est censé tout savoir, autant vaut jouer franc-jeu.

 .

Seulement, quand je donne l’antidote et que personne ne m’écoute, je trouve cela agaçant. Et quand rien ne change (voire que la situation empire) même si je réitère le conseil, là j’ai tendance à m’agacer.

  .

 « Attention, tu vas dans le mur, fait gaffe ».

« Je te dis que tu fonces dans le mur, esquive ! ».

 Pan ! En pleine tronche le mur !

« Meuh, je comprends pas, j’avais pas vu ce truc sur mon chemin ».

 «  Ouaip, j’avais prévenu pourtant ».  

 .

Dishak

.

Quand je donne un ultimatum, il ne faut pas le prendre à la légère, croire que je ne tiendrai pas mon engagement, que je ferai marche arrière, s’imaginer que tout est négociable à l’infini, non, ça ne fonctionne pas comme cela.

Par ailleurs, avoir ma confiance c’est être doté de ce que j’ai de plus précieux, la trahir est donc pure folie. Non, on ne recolle pas les morceaux quand on a brisé ce lien si unique.

Jouer avec le feu est dangereux mais fouler au pied ma confiance est suicidaire.

J’avais prévenu, mis en garde, posé des warning… en vain. Dommage.

Aide-toi et le Ciel t’aidera.

.

Monsieur 7e ciel reconverti au pays des octets et des unités téléphoniques

.

Pourquoi ne pas avoir envoyé ce fichu avertissement rédigé il y a des mois ?
Pourquoi ne pas avoir lu mes mails en entier et les avoir suivi à la lettre ?
Pourquoi croire que l’on peut traiter avec si peu de conviction des choses graves ?

Pourquoi avoir douté du pouvoir de nuisance de certaines personnes perfides ?  Pourquoi s’être imaginé que tout était facile ?
 .

L’homme de la pampa (parfois rude mais toujours courtois)

.
Lorsqu’on se sent glisser, il faut soit s’accrocher aux branches (dont je suis) et résister, soit attendre de toucher le fond en priant d’avoir à ce moment précis la force de donner le coup de pied qui fera remonter à la surface.

Pour avoir connu la même descente aux enfers avec d’autres facteurs aggravants, je sais que l’isolement est le meilleur moyen de se créer un monde déconnecté des réalités et de s’éloigner des petites choses auxquelles il serait nécessaire de se raccrocher.
 .
Chaque pas compte, chaque geste vers la lumière est important, il faut oser, il faut se battre, il faut tenir bon et oser sortir de sa tanière.

Take care and never give up.
.

Le bidouilleur de claviers au service du son

.

Ton album n’était-il pas prévu pour mai 2007 ? Ah, il me semblait… Si tu es fier de ton travail, tu ne dois pas avoir peur de le soumettre à la critique des fans acquis ou futurs. Pourquoi me maintenir dans l’attente alors j’ai hâte de régaler mes esgourdes de tes prouesses musicales ? La galette est prête depuis des lustres, il faut maintenant avoir le courage de la diffuser. Je sais que tu es investi dans plein de projets en plus de ton job, mais il faut se lâcher maintenant et proposer ce condensé de manipulations sonores, ma curiosité est au taquet depuis un an !

Fancy an Irish coffee to talk about life, music or anything else?

 .

C’est tout pour l’instant.

 .
Cet article ressemble à une page de réponses au courrier des lecteurs, or il n’en est rien. Je ne juge pas et je laisse chacun libre de ses actes. Pourtant, je me dis qu’avec un petit rien, un effort de plus ou juste le culot nécessaire pour tenter de suivre mes intuitions, il y aurait moyen de faire de grands pas et de gagner du temps. Encore faut-il le vouloir…
 .
.
Voilà, j’ai dis ce que j’avais sur le cœur, je ne force personne à quoi que ce soit. Et pour mes lecteurs qui regrettent d’avoir perdu quelques minutes à lire un texte sans sexe ni jeux de mots bizarres, ni même allusions graveleuses, au moins il leur reste cette jolie photo. Au moins vous ne serez pas venu pour rien.
Cliquez donc, vous ne serez pas décus. Même si les images sont retouchées, les poupées sont bien belles.
 .

Sister « la peur n’empêche pas le danger alors autant avancer ».

 .

Dear english speakers, here is the sum up of my speach :

You can lead your horse to water, you can’t make it drink.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

moultipass alias Monsieur 7e ciel 20/02/2008 17:35

pourquoi n'ai je pas envie de répondre ? parceque. Parceque effectivement dans ma crédulité j'ai toujours le sentiment d'avoir a faire a des gens honnetes, francs qui disent ce qu'ils font et qui font ce qu'ils disent. Il y a parfois des moments ou l'on se sent seul. Rien n'est facile, tout est a faire, et si peu de conviction pour cette affaire, c'est que doute sur la légitimité de l'acte au moment de le faire, du moins c'est ce que je croyais à cette époque. Le doute est un poison pour la conviction et un aliment pour la foi. Maintenant je pries pour m'en sortir, et enfin me retrouver au 7ème ciel.je suis flatté de faire partie de ces privilégiés qui croisent votre vie

Sister of Night 22/02/2008 23:36

Alors comme ça on avait pas trop envie de répondre ? Mais c'est votre choix et je l'aurai respecté. Par exemple "mon" bidouilleur de clavier (à vocation musicale) n'a pas souhaité s'exprimer, n'a pas vu que ça le concernait ou n'a carrément pas lu l'article, hé bien je ne le blâme pas. Il aura juste droit à ses coups de fouet bien mérités dès que je mettrai la main sur ce récalcitrant du com'. Une autre "victime" de mon pugilat a préféré répondre par mail et sur MSN, il est en voie de guérison.Le Dishak m'a asséné sa phrase fétiche que je vous livre tout de go : "Je ne sais pas". Et après faut que je me démerde avec ça.Ainsi, oui, je suis au regret de vous assurer que la méchanceté, la jalousie et la bêtises se cachent parfois là où on les attend le moins et qu'il faut toujours être sur ses gardes et ne pas prendre la parole de tous pour argent comptant. Les génuflecteurs n'accordent que des sourires de pacotille et des blanc-seings vérolés, s'en méfier.En revanche, ici tout est vrai, mes histoires sont authentiques, mes ressentis non feints et vous n'avez donc pas à rougir de faire partie de la poignée de gens à qui j'ai osé faire mention de ce blog qui révèle ma face cachée.You're really welcome. Sister "qui vous souhaite de trouver l'ascenseur (pas social) qui mène au 7e ciel".

smellycat 18/02/2008 16:20

Ca fait du bien parfois de lâcher ce qu'on a sur le coeur...Et si c'est pour une vie meilleure, alors je m'y mets aussi !!!

Sister of Night 22/02/2008 23:50

Il y arrive parfois qu'il faille crever l'abcès pour ne pas que la situation pourrisse et que tout nous explose à la tronche un jour ou l'autre.

Le Parcheminé 17/02/2008 14:24

Ho toi ! Ton pot de nutella est encore vide.....Et non, je ne regrette pas d'avoir perdu quelques minutes à te lire...Et oui, j'aime beaucoup des articles....Et j'ai encore voté pour ton blog....T'as l'air passablement en colère là !C'est fou !

Sister of Night 18/02/2008 00:07

Non, je ne suis pas une goinfre, mon pot de Nutella est à peine entamé. Je consomme avec parcimonie (et avec une cuillère aussi), donc il m'en reste.En colère ? Pas vraiment, un peu agacée plutôt. Parfois je me demande si je ne suis pas sur une autre planète où si je suis la seule à voir le bon chemin. C'est troublant, pourtant je ne pense pas être une visionnaire...Merci pour les compliments et les votes.Sister "ça me passera"

TT02 17/02/2008 11:32

Mince ya pas de sexes ou de jeux de mots bizarres et encore moins d'allusions graveleuses, comment faire ??Tiens Sister, une tite blagounette :Deux amies se rencontrent et commence à papoter. L'une dit à l'autre : - Je suis embêtée, mon mari m'a offert des fleurs... - Et alors tu devrais être contente ? - Pas vraiment,... ça veut dire que je vais devoir passer toute la nuit les jambes en l'air... - Et pourquoi ? Tu n'as pas de vase ?(nan je sais elle est nulle et connue mais j'avais que ça en reserve).(Je te souhaite des jolis commentaires pour ce magnifique post)

Sister of Night 18/02/2008 00:02

Bon, puisque c'est demandé si gentiment, je ne peux pas m'y soustraire. Une bien lourde et salace, pour la peine.Deux péri-prosti-putes (oui faut bien ça) discute dans l'ascenseur."Hum, Cynthia, tu ne trouves pas que ça sent le foutre ici ?""Oui Paméla, excuse-moi, je viens juste de rôter".Sister "finesse et bon goût"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs