Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 23:49

 

Me revoilà, sur la pointe des pieds, après 2 mois ½ d’absence. Je crois que c’est la première fois que je laisse un laps de temps si long entre deux articles. Pourtant je reviens, tel un phénix un peu esquinté aux entournures, mais qui en veut !

 

Pour tout dire, l’histoire qui m’a filé un furieux coup dans l’aile s’avère être bien plus complexe et bizarre que je ne le pensais.

 

Tout d’abord, il me faut admettre que j’ai tiré une conclusion un peu trop hâtive d’une situation qui m’apparaissait inextricable. En fait, il y a eu un terrible quiproquo et je me suis engouffrée dans la brèche comme un seul homme.

Je savais que le Net était un vaste miroir aux alouettes, mais j’ai découvert que certains bugs furtifs peuvent aussi nous jouer de sales tours. Ainsi, ce que j’ai cru être un constat de rupture en mode « loucedé et lâcheté » n’était en réalité qu’une gêne de fonctionnement d’un site en maintenance. Bah oui, il faut me comprendre, ça n’était pas signalé et ça a duré plusieurs jours avant d’être résolu alors j’ai psychoté et ma fierté à deux balles m’a laissé pieds et poings liés dans mon ignorance. Plutôt que de m’abaisser à demander des comptes, à faire une scène comme toute pétasse le ferait, j’ai opté pour le mutisme, parce que pas je n’avais pas envie d’aller au conflit ou de prendre une claque encore plus grande puisque plus du tout virtuelle celle-là.

 

Dont acte.

 

Disons que tout est encore fragile, peu stable, incertain, mais pas totalement brisé alors j’essaye d’y croire, ou enfin je m’y rattache, à tort ou à raison, qui sait la bonne attitude à avoir dans ce genre de configuration hors du commun.

 

Il souffle le chaud et le froid et j’ai l’impression d’être « like a candle in the wind » ou comme un funambule qui risque sa peau dans un équilibre précaire mais se dit que la vue est si belle de là-haut que ça en vaut la peine.

 

Je vais mettre tout ça de côté, pour ne pas définitivement plomber l’ambiance et parce que j’ai des milliers de choses à dire, encore, toujours. Me taire aussi est une torture. Je veux me sentir vivante, exister, aller de l’avant, peut-être pour mieux fuir, mais aussi pour montrer que j’ai un rôle à jouer et ne compte pas céder mon tour.

 

L’enfer est pavé de bonnes intentions… pas grave, mon âme est hypothéquée, je l’ai mise au clou chez Ma Tante depuis un bail, elle ne vaut pas tripette.  Alors quitte à tirer le Diable par la queue, je ne vais pas me priver de vous en faire profiter, même juste par procuration.

 


Sister « comme le temps, entre averses et éclaircies »


 

Chronique 01082011 Chronique 01082011

 

 

Bonus : une autre illustration du genre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mario65 10/08/2011 23:29



Salut les filles , vous êtes pas compliquées , mais presque , en même temps heureusement que vous êtes là sinon qu'est-ce qu'on s'ennuirez Heureux de te relire Sister



Sister of Night 29/08/2011 00:52



Je me demande ce que ça ferait un monde uniquement de mecs, même juste pour quelques mois...



MissPrecious69 03/08/2011 23:49



Non tu n'es pas rabat joie! La vraie vie c'est la vraie vie avec des vraies relations ou  pas MAIS du vrai!



Sister of Night 07/08/2011 02:10



Mais c'est du vrai ! Il est tout ce qu'il y a de plus concret, mais il reste que le système est peu confortable, ça je l'accorde. C'est le problème quand on entre
pas dans le moule, tout n'est pas "sur mesure", ça marche pour les fringues comme pour les relations humaines.



smellycat 03/08/2011 16:54



Merci Miss Precious, je me sens un peu moins la rabat-joie de service.



Sister of Night 07/08/2011 02:08



Rhôô, mais c'est pas si simple que ça. Tu n'es pas une rabat-joie, tu as raison de t'inquiéter mais pour l'instant, même si je suis dans un équilibre précaire,
j'arrive à me maintenir.



MissPrecious69 03/08/2011 14:20



Je suis assez d'accord avec smelly cat!



Sister of Night 07/08/2011 02:01



Ah bah voilà, c'est une conspiration ! 



smellycat 03/08/2011 10:16



Ouais, bon je ne vais pas te sortir mes arguments, je perdrais mon temps puisque de toute façon tu refuses de voir la réalité en face.


Dis-lui au moins que t'es folle amoureuse de lui, je pense que ça devrait régler la situation.



Sister of Night 07/08/2011 02:00



Je sais, ce n'est pas l'idéal. En fait, je ne refuse pas de voir la réalité en face, puisque je suis consciente de ce qui m'arrive, des dégâts que cela peut causer,
mais n'ayant pas d'alternative, je m'accomode de ma situation bancale.


Lui dire ce serait sûrement le faire fuir et tu le sais comme moi. Serais-je plus heureuse après cela ? Rien n'est moins sûr, il m'a apporté plus que tu ne
crois.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs