Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 02:00

Je parie qu’en arrivant ici, vous venez chercher la suite des épisodes précédents. Hé hé ! C’est pourtant vrai que ce genre de rebondissement est furieusement addictif, j’en suis la première convaincue. D’ailleurs, vous attendez tous un truc, un seul… l’ai-je revu ?

Pas la peine de minauder, la réponse est oui. Oh que oui !

Vêtu d’un pantalon en toile denim foncée et d’une veste sable bien ajustée (genre lin et coton, un peu saharienne) qui mettait admirablement en valeur son remarquable postérieur… j’ai adoré observer son profil pendant qu’il se servait en moutarde et condiments. Miam ! Mais la cerise sur le gâteau n’est pas là, vous n’imaginez même pas. Il portait une chemise blanche… enfin bien plus que cela ! Le tissu était à la limite de l’évanescence, d’une finesse et d’une légèreté incroyable, à peine l’opacité d’une mousseline, j’ai cru être en plein fantasme en observant l’incroyable étoffe. Il m’a fallu faire preuve d’une force de caractère hors du commun pour ne pas rester scotchée à son poitrail à peine masqué par la divine transparence de ce presque rien sous la veste. Il a incontestablement un goût très sûr pour s’habiller et me faire chavirer par la même occasion. L’apercevoir est comme une gourmandise, on ne s’en lasse pas. Perso, je fonds totalement dès qu’il se trouve dans mon champ de vision.


P1070385

 

Il va falloir que je tente le super banco, que je me risque à approcher l’objet du désir, franchir l’incroyable canyon de timidité qui me sépare de lui et me prendre un gros râteau au passage aussi, car il faut que j’envisage cette éventualité plus que probable.

 

N’empêche que je crève d’envie de briser la glace, de tenter la petite phrase qui dit tout sans rien révéler. Le regard qui offre un cœur sur un plateau, une naïveté dorée sur tranche, une part de moi que je cache loin, tapit au fond, là où rien ne bouge depuis longtemps.

C’est pas gagné c’t’affaire... Autant, pour y aller cash, je sais faire, mais jouer sur du velours c’est une autre paire de manches. Sans parler de l’approche diplomatique, là il va falloir que j’apprenne à causer le politiquement correct si je ne veux pas me retrouver sur le carreau avant la deuxième réplique. Bigre ! Qu’est-ce que je vais bien pouvoir avancer comme argument pour susciter l’intérêt, le mystère et le tout en instaurant un climat de confiance ?

Faut quand même pas oublier que je ne le connais ni d’Eve, ni d’Adam le bel Apollon et que je n’ai pas le physique d’Adriana non plus. La beauté intérieure c’est une chose, mais ça ne se mange pas en salade. Même si je gagne un peu à être connue, ce n’est pas un argument de vente que je peux mettre en avant. D’abord, y’a déjà mes pare-chocs en avant et justement, ça peut être intimidant et pour ma part, je n’ai pas envie d’être résumée à ce que j’ai entre le menton et le nombril.

 

Trouver une réplique pour aborder un type que je ne connais pas du tout et dont je ne sais rien, ça ne me fait pas peur, mais là, lui il m’impressionne et ça change totalement la donne. Je sens que je vais bafouiller, perdre mes moyens, m’humilier peut-être aussi. Punaise mais j’ai 12 ans ou quoi ?!?! On a l’impression que je suis une gamine qui balise pour sa vraie soirée d’ado et renie d’un bloc les boums version Bisounours.

 

La nuit porte conseil, je verrai bien demain. Oups ! Moins de 4 heures de sommeil, je ne vais pas être fraîche moi encore. Pas grave, j’ai une motivation, une étincelle qui brille, un bel espoir qui me porte. Ca vaut bien une quasi nuit blanche. Je vais toutefois tenter de l’inclure dans mes rêves, vivre de façon onirique ce que j’aimerais voir se matérialiser « en vrai » et croire, oui croire que je peux, qu’il le veut, c’est mon vœu.

 

Do I need to place my heart, in the palm of your hand? Before I could even start, to understand…

 

 

Sister “only when I lose myself”

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Shadok 25/06/2010 14:09



Yapas une caméra de vidéo-surveillance ?



Sister of Night 16/07/2010 00:43



Hum, peut-être, mais elle n'est pas signalée. Et même, je ne vais pas aller voir le responsable de la sécurité pour lui demander une copie "best-of" des passages de
ma "proie"...



Shadok 17/06/2010 22:34



Une (mein) gothte midinette, ça laisse rêveur quant à la survie de l'espèce, quelque part...


Essaye les lettres anonymes, tant que tu y es






Sister of Night 18/06/2010 00:13



Tant pis, j'assume.


J'ai bien pensé mettre un petit mot sous son essuie-glace, mais il faudrait qu'il fasse le rapprochement avec moi et en prime, je ne sais pas trop ce que je pourrais
lui dire... pas simple de se confier sur ce genre de chose. En prime, je voudrais voir sa réaction en découvrant le papier, mais ça, c'est exclu.



mario65 17/06/2010 08:01



C'est çà, allez y poussez là vers l'antre deu stupre et de la luxure , lui manquais plus que des conseilleuses de votre acabit  , non mais dans qu'el monde on vi t



Sister of Night 17/06/2010 10:31



Je n'ai pas besoin de conseillère pour m'inciter à cela, je suis déjà du côté obscur de la force.



MissPrecious69 17/06/2010 01:21



with someone else... Humm


Ecoute j'ai une idée un peu épique. Si tu as moyen de trouver son mail via le réseau entreprise, envoi lui le lien vers ton blog avec pour titre du mail, "toi, sujet de mes derniers posts" enfin
genre parce que là c'est pa stop.. Mais tu vois l'idée!


Ainsi il verra que tu as le verbe haut & comprendras ton attirance pour lui ^^ Yeah! En plus libre à toi de dévoiler ta véritable identité si tu le sens ou pas dans sa réponse...



Sister of Night 17/06/2010 10:34



Y'a de l'idée... Mais c'est pas jouable, car je ne connais pas son nom. De plus il faudrait qu'il arrive à faire le lien entre mon site et moi, ce qui n'est pas
gagné non plus.



MysTik 16/06/2010 18:06



ben la suite ? t'es pas encore rentrée chez toi ? t'as pas encore eu le temps de mettre le compte rendu de la journée ? (ou c'est moi qui passe un peu plus tot que d'hab ce soir, oké oké)
hihihihi


c'est mieux qu'une série télé ! veux la suite ! la suite ! la suite ! :)



Sister of Night 17/06/2010 10:39



En effet, j'ai publié encore plus tard car j'étais au concert de New Decade hier, mais j'ai tapé et mis en ligne l'article aussitôt en arrivant chez moi vers minuit
et demi.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs