Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 18:22

 Cela n’a pas pu vous échapper, il y a toujours un truc à célébrer, à commenter, à mettre en lumière ou à combattre. Et pour ça, un phénomène se développe à la vitesse d’une colonie de coliformes fécaux sur des glaçons Mc Do, c’est la fameuse « journée mondiale de quelque chose ».


Ca n'a pas grande utilité, sinon à faire du bla-bla dans les journaux télévisés et à causer pendant la pause déjeuner. Au moins, pendant qu’on nous diverti avec ça, on évite d’avoir à faire du vrai journalisme sur les scandales politiques, les arnaques des lobbies industriels, les poisons dans notre assiette. Bref, ça donne un petit air de ploum-ploum-tralala qui diverti le neurone du fond, celui qui s’assoupi à la simple évocation de Deleuze ou se met carrément sur off quand on lui cause économie mondiale.


La plus connue - et aussi la plus controversée - est bien sûr la journée de la femme et son lot de blagounettes potaches sur le quota 1/365e qu’on alloue à la gent féminine (prononcer « jen » et pas « jante »)(1), dans notre grande bonté d’humanistes frileux.


Mais il y en a plein d’autres ! Quasiment inconnues alors qu'elles mériteraient bien le détour. Comme celle du refus de la misère ou contre la torture, qu'on peut donc accepter tout le reste de l'année, logique. Celle des toilettes, qui tombe, coïncidence ou pas, le même jour que la journée internationale de l'Homme, c'est dire la pertinence de l'événement. Sans parler des trucs totalement inutiles, comme celle du domaine public, celle sans pantalon, celle de la serviette (si si, le 25 mai), celle des conversations sociales et j'en passe ! Imaginer le lot de trucs tout moisis qu'on peut inventer. Il y a même celle de la protection des données ou celle pour un Internet plus sûr, vu l'actualité, ça prête à sourire (jaune).


Et dire que le Net regorge de ces perles inconnues de tous. Ah ? Quoi que non, J-P Pernaut doit bien en toucher deux mots dans son 13h, mais je ne le regarde jamais. Il faut dire que je me passionne peu pour la fabrication des cordages de chanvre de la basse vallée de la Meuse ou des travaux du potier sarthois dans son atelier de Moussu-le-Glouvieu (c’est pas loin du Groland-de-Côté)(2).


Mais revenons à nos moutons (avant qu’ils ne finissent dans le grand méchoui de l’Aïd el-fitr).

 

Je constate une chose, ils ont beau prévoir des tas de trucs, tous plus chatoyants ou larmoyants les uns que les autres, il y a une grosse, très grosse lacune ! En effet, de sombres inconnus ont décidé que le 8 août serait la « journée mondiale du chat », mais c’est aberrant ! Quiconque possède un greffier, sait que chaque jour et à chaque instant, le chat s’impose sa loi et règne sans partage et pour preuve, il y en a plein le Web. Nan mais sérieux, il manque une chose à célébrer ?! Et pourtant, ça coule de source !

Comme nous sommes à la Saint-Dominique… nique, nique comme disait la chanson, je propose que cela devienne officiellement la « journée mondiale du slip ». En clair : LA FÊTE DU SLIP ! The worldwide slibard party time! Enjoy the kangourou’s style!

 

slip-francais-bleu


De toute façon, en ce moment, 90% des français sont en vacances et les autres ont tellement levé le pied que la machine à café est en rupture de stock à 13h25. Ca papote plage, voyage, transat ou glandouille à l’ombre. Autant festoyer gaiement autour d’un accessoire qui revient en force : le slip. D’ailleurs un hymne a même été créé en sa faveur !(3) Il y a des concours internationaux de « sauts dans son slip ». C’est dire si son rayonnement planétaire est incontesté.  

Osons les émissions dédiées : « Nouveau look pour un nouveau slip » (=> Oh oui mon chéri, tu es magnifaaaaaïïïque !) ou « Un slibard presque parfait ». Tentons : « Envoyé spécial du fond du slip » ou « Enquête exclusive sur la filière du slip ». Il y a de quoi faire pour entrer dans les anales.

 

Je ne comprends même pas qu’il ait pu être ainsi oublié, méprisé, martyrisé ! Vive le slip libéré !

D’ailleurs, les plus beaux sont franco-français et ça, ça fait bien chier les chinois. Raison de plus de révéler le patriote qui sommeille en vous. Tous en slip ! La révolution est en marche dans les futals.

Bon, je ne cache pas que le gros Bébert et son pote Maurice-le-velu sont invités à rester plutôt dans leur camping des flots bleus, pour ne pas choquer les enfants. Mais que les Beckham, Lacourt, Nadal et autres bogoss montrent la voie et portent dignement l'ami fidèle de la veuve et des deux orphelines.

Nous avons eu le mariage pour tous, allons plus loin et osons le slip pour tous.

 

Sur Paris-plage ou ailleurs, cela donnerait un air de liberté et de nonchalance. Plus d’uniforme, plus de statut social et comme c'est moins intimidant que le nudisme, n'ayons pas peur de dire que le slip est l’avenir de l’Homme. Dans les cités, ça ferait moins les malins pour cacher le shit ou les armes. Voilà, le port du slip serait comme un hymne à l’honnêteté : « je n’ai rien à cacher, moi, la preuve, je suis en slip ».

Et puis le gouvernement s’échine à nous serrer la ceinture depuis des lustres alors quitte à baisser son froc, faisons-le avec panache et en portant un slip en bonne et due forme.

La Fête du Slip, c’est l’assurance d’un monde plus libre, plus fun, plus authentique.

 

 

Sister "qui attend le 21 décembre pour la journée internationale de l'orgasme, mais qu'il est préférable de célébrer plus souvent, heureusement !"

 

  Chronique 08082013 Chronique 08082013

  (4)

 

(1)    Cet été je tente le blog instructif, enrichi en cahier de vacances dedans avec des activités ludiques pour apprendre en s’amusant. Aujourd’hui : « zyvalameuf-èlkozlaceufran-sakom ». Bref, un soupçon de culture s’est glissé dans cette page pour briller en société.

(2)    Pour ceux qui voudraient s’y rendre, la charmante bourgade est en cours de rénovation, fin des travaux prévue en 1436 selon le calendrier hégirien.

(3)    Je rappelle aux utopistes, aux rêveurs et aux bûcheurs des écoles de musique que 15 ans de conservatoire ne sont pas nécessaires pour exploser tous les scores de vente de « chansons » et qu’une bonne grosse connerie, avec une vraie dose de buzz autour, feront toujours la différence. Oui, c’est pitoyable, mais c’est l’jeu ma pauv’ Lucette.

(4)  Oui, cet article a été écrit hier et aurait dû être posté le même jour, mais ma Freebox fonctionne en pointillés (je soupçonne une envie de vacances de sa part), ce qui rend l'exercice très périlleux. Du coup aujourd'hui, c'est la Saint-Amour. Comme ça restait dans le thème (ou t'aime), je l'envoie quand même.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie RedCloud 13/06/2014 14:59

J'ai tellement ri que j'en ai craqué... mon slip !! Merci, Sister :)

Sister of Night 12/10/2014 00:02

Merci, le slip est donc une sorte de soupape de sécurité qui se sacrifie pour la bonne cause : le rire.

Anonymous 13/01/2014 15:12


La fête du slip a donc sa journée officielle de revendications : le "no pants subway ride". http://improveverywhere.com/missions/the-no-pants-subway-ride/

Sister of Night 25/02/2014 01:25



Un jour, le slip vaincra...



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs