Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 00:26

Il ne fait pas bon être un pèlerin ces derniers temps. Surtout un pèlerin voyageur (ne pas y voir d’allusion aux pigeons ou aux faucons du même nom).

A croire que le Créateur a peur de se retrouver tout seul pendant la saison estivale et rappelle à lui ses prêcheurs pour leur éviter de se transformer en pêcheurs avec les beaux jours. Qu’on aille taquiner le gardon dans un étang ou les petites moules à St-Trop’, mieux vaut rester chez soi et ne pas s’éloigner de son autel préféré, plutôt que d’aller tester des hôtels de seconde zone. Enfin, à condition que l’on habite pas trop près de l’église car si le clocher vous tombe dessus pour cause de fortes intempéries, vous êtes bon, vous aussi, pour aller claquer la bise à Saint-Pierre.

 

D’ailleurs, il n’y a pas qu’en « mode villégiature » que le catholique est en danger. S’il a le malheur de trop s’adonner au culte, il y a fort à parier qu’il va se retrouver sur les genoux, mais pas pour la prière cette fois, ce sera d’épuisement. J’en tiens pour preuve une collègue qui faisait les trois huit pour concilier sa foi, sa famille et son job. Debout 6h, on se prépare, hop la messe de 7h et distribution de collation aux croyants, puis on va s’engluer dans les bouchons avec des milliers d’autres, on enquille une journée de boulot de 10h à donf’ (en grignotant une barre de céréales sur un coin de bureau) avec une grosse dose de stress, puis on reprend la voiture pour aller chercher les enfants et rebelote la messe du soir, du coup on invite le prêtre à dîner, on le raccompagne, il est tard, il faut dormir un peu avant de recommencer le lendemain. Un rythme de folie ! Résultat, bien qu’étant jeune et en bonne santé, son corps a dit stop et elle est tombée comme une mouche (« like a fly on the windscreen », dirons les fans de DM). Repos forcé, cure de sommeil, arrêt total.

Je ne voudrais pas dire, mais son boss spirituel a peut-être un peu abusé de son dévouement… En entreprise, on soupçonnerait du harcèlement moral, mais bon, il paraît qu’elle était consentante et que la foi soulève des montagnes. Mais j'incite à répartir le poids sur plusieurs paires d'épaule. J’ai tendance à penser qu’il vaut mieux des ouailles moins impliquées mais toujours présentes plutôt qu’une ferveur qui vous met sur le flanc à force de dévotion.

 

Perso, je serais une adepte de Jésus et ses sbires, je n’en mènerai pas large en ce moment. Un voyage à St-Jacques ? Paf, le train qui va dans le mur. Un déplacement en car ? Pouf, tout le monde dans le ravin. J’ai dans l’idée que les participants des JMJ doivent un peu flipper au moment de monter dans l’avion qui les ramène du Brésil…

 

 

 

Sister "toujours pas en odeur de sainteté"

 

Chronique 31072013 Chronique 31072013

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs