Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 16:35

Mardi soir, dans le bus 48, il y avait pas mal de monde. Une vieille rombière se pointe et colle une carte (vermeille je suppose) sous le nez d’une femme au moins aussi âgée qu’elle et qui se trouvait être assise sur une place réservée (pour handicapé, femme enceinte, etc.).

La dame un peu interloquée se lève et reste debout à proximité. Un peu plus tard, un voyageur libèrera une place où elle pourra s’installer.

La prétentieuse voyageuse ronchonne, se plaint, souffle, s‘impatiente, grogne qu’il y a du monde, que ça n’avance pas à cause des bouchons. Bref, elle fait chier !

À un moment, une femme assise sur un strapontin se soulève et avance d’un pas pour appuyer sur le bouton pour signaler sa volonté de descendre au prochain arrêt. À cet instant, la pétasse bijoutée se lève et squatte illico le siège de la femme alors qu’elle allait s’y réinstaller pour finir son trajet. Et là, sans la moindre gêne, elle balance : « ah oui, ce n’est pas possible, à l’autre place il y a le chauffage à bloc, j’ai trop chaud ». Tous les passagers autour sont interloqués et la femme spoliée s’assoit donc à la place de l’emmerdeuse en restant bouche bée. Elle n’a pas cherché à faire de scandale, vu qu’elle allait descendre, mais les voyageurs ont observé le manège de la parvenue avec un air à la fois scandalisé, écoeuré et résigné.

 

Mes-images-2010 0970

J’ai trouvé cela odieux et ne me suis pas privée de la fusiller du regard (d'ailleurs, sur l'image, vous pouvez voir qu'elle me scrute également avec un air patibulaire et son écharpe écarlate). Ce genre de grognasse ferait mieux de ne pas faire suer le citoyen et prendre un taxi, mais elle est visiblement trop radine pour cela et c’est tellement plus drôle de pourrir la vie d’une vingtaine de gens qui n’ont rien demandé.

 

Comme disait Brassens : « le temps ne fait rien à l’affaire… quand on est con, on est con ». Il n’empêche que certains ont un pouvoir de nuisance qui confère à la provocation et je lui aurais volontiers décroché une bonne grosse baffe pour lui apprendre la vie à cette garce toute flétrie.

 

Le pire, c’est qu’il restait deux places libres au fond du bus…

 

 

Sister « mode bourre-pif on »

 

 

P.S. : j'ai flouté les visages pour éviter les problèmes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sister of Night - dans Sur le grill : coups de gueule
commenter cet article

commentaires

Hal666 12/11/2010 11:48



Hell ... o Sister!


Je pense que cette dame doit être handicapée de la ... cervelle!


Fallait lui mettre une dose de plutonium sous le siège, pour son bain du même nom!



Sister of Night 12/11/2010 13:54



Cher sataniste à demi hallal,


Je pense que vous regardez trop la télé. Et pourquoi pas de la kryptonite non plus ? En tous cas, elle peut concourir au titre de "Super Connasse" oh oui c'est elle
!



fabbv 12/11/2010 00:29



je déteste ce genre d'égoïstes qui ne pensent pas qu'à moi!



Sister of Night 12/11/2010 13:55



Elle vous en prie.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs