Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 19:52
.

Durant mes brèves vacances parisiano parisiennes, je me suis rendue dans une très célèbre enseigne de supermarchés asiatiques qui sévit dans le XIII arrondissement. Je ne citerai pas la marque, après tout, je ne suis pas payée pour ça.
.
J’étais curieuse d’apercevoir ces étranges ingrédients exotiques et je n’ai pas été déçue !
.
Ils ont des variétés de fruits, de légumes et d’herbes aromatiques dont j’ignorais totalement jusqu'à l’existence même, j’aurais été bien incapable de cuisiner ces étranges produits. Ne souhaitant pas me risquer à choisir ces drôles de crudités, j’ai opté pour des mangues (très bonnes d’ailleurs) et des pêches jaunes qui se sont avérées être bien meilleures que celles de mon maraîcher.
Quelle galère d'ailleurs pour trouver des fruits goûteux et à moins de 6 euros le kilo (en pleine saison aussi), franchement, c’est un scandale de tomber systématiquement sur des abricots durs comme du bois et du raisin fadasse. Surtout dans un pays producteur comme le nôtre !

Bref, là j’étais contente de trouver des fruits qui avaient du goût et un mûrissement correct.
.
Ensuite, j’ai déambulé dans les rayons en observant ces emballages qui - au mieux - sont écrits en anglais, mais ne décrivent que très rarement en français ce qu’ils contiennent. Dommage, cette petite entorse à la législation me déplaît un peu. Comment savoir si ce qu’on achète est sucré, salé, épicé, amer, etc.
.
N’empêche, quelle incroyable diversité de produits ! Des tas de condiments, des boissons à base de chrysanthèmes (ça ferait fureur en cadeau aux belles-mères), des oreilles de porc laquées (beurk, c'est présenté sous vide et ça donne un sacré aspect gerbant), des bidules déshydratés dont on peut se demander s’ils sont issus du règne animal ou végétal tellement ils sont indescriptibles et méconnaissables, etc.
.
Bon allez, je ne vais pas juste ressortir avec mes fruits, je me lance, même pas peur ! Ainsi, j’ai fait tomber dans mon panier de quoi préparer des nems « made in France » et une bricole rigolote.
.
Voici le résultat de ma tambouille exotique :

L'exotisme est à la portée de toutes les petites mains, suffit de s'y mettre.
.
Oui ils n’ont pas un aspect habituel, c’est juste parce que j’ai opté pour un mode de cuisson qui excluait la friture, du coup ils ne sont pas aussi dorés que ceux que vous connaissez si bien et qui regorgent aussi de gras… burp.
.
Ma préparation crevettes-légumes était vraiment à la hauteur de ce que j’en attendais. En fait, le plus long est vraiment de couper les ingrédients en petits morceaux pour les rouler ensuite dans la feuille de riz.
.
En dessert, j’ai composé un entremets avec leur tapioca multicolore, mais je n’en reprendrais pas, car ce produit est déjà sucré (ce qui n’était pas mentionné sur l’emballage) et cela a faussé mon dosage habituel. De plus, le résultat escompté n’était pas à la hauteur. Les petits grains verts (même associés à leurs copains jaunes et roses) donnent un aspect périmé qui rend le tout peu avenant.
.
Pour qui sait déchiffrer leurs idéogrammes, il faut savoir que les sauces de vos classiques « poulet à la citronnelle » ou « bœuf aux oignons » existent déjà toutes prêtes en bocaux, il ne suffit donc que d’ajouter la viande et quelques ingrédients frais pour donner une touche de croquant et le tour est joué.
.
Ainsi, je parie que bon nombre de traiteurs du coin de la rue se contentent de délayer des pots ou des sachets de saveurs lyophilisées sur des morceaux de porc ou de poisson pour préparer leurs recettes. Ce qui expliquerait que souvent le goût ne diffère pas du tout d’un établissement à un autre… Heureusement, qu’il y a aussi de vrais restos, reste à savoir lesquels, car très peu d’entre eux affichent des distinctions culinaires. A quand un guide Michelin avec 3 paires de baguettes pour reconnaître les excellents établissements ?
.
Bref, pour ceux qui ne sont que des « assembleurs », imaginez un peu ouvrir un bistrot lyonnais où la carte ressemblerait à ça :
N28 : Raviolis du rayon frais et sauce tomate Panzani
D52 : Aiguillettes de poulet Père Dodu au pesto Barilla et ses pâtes
V31 : Haricots verts Findus et sauce aux cèpes de chez Buitoni
S45 : Beignet de pomme façon Picard.
.
Ah ! Le pauvre Escoffier s’en retournerait dans sa tombe ! Colère et indignation des gastronomes qui crieraient au scandale pour cette bouffe en assemblage de boîtes. Et pourtant, nous en sommes quasiment arrivés là puisque dans certaines écoles hôtelières, ils enseignent maintenant la cuisine à base de légumes en conserves, sauces sous vide et fruits surgelés. Franchement, pas besoin d’aller faire des études pour savoir faire ça. Bientôt les maîtres queue ne sauront plus éplucher une tomate à ce rythme. Mais que voulez-vous ma bonne dame, il faut rogner sur tout et nourrir 200 gamins dans un bahut, ça prend du temps et le temps c’est de l’argent alors les grosses filiales de l’agro-alimentaire ne s’embêtent plus à préparer du frais. Les ingrédients proviennent d’horizons lointains, ça permet de faire baisser les coûts. Reste la main d’œuvre qui est toujours trop chère alors on se contente de faire des mélanges à partir de bases déjà précuites.
Et après on ne viendra pas s’étonner de voir la malbouffe qui gagne du terrain, les gamins qui finissent obèses à 6 ans et un désintérêt croissant pour les légumes.
.
Enfin je m’égare. Revenons au propos.
.
La presse s’est tout récemment fait l’écho de problème d’OGM, de substances toxiques et de produits impropres à la consommation dans la filière asiatique. Ce qui jette encore un froid sur les produits que l’on risque de retrouver dans nos assiettes. Déjà les reportages n’ont pas manqués sur les fameux « appartements raviolis » où l’on voyait des particuliers préparer dans des conditions d’hygiène exécrables, des bouchées vapeurs et autres plats dont les ingrédients étaient largement périmés.
.
Je croyais naïvement que le gouvernement mettait tout en œuvre pour assurer des filières de contrôle qualité, des vérifications douanières et autres. Visiblement ce n’est pas le cas et tout le monde semble bien se foutre de savoir si ce qui finira dans nos estomacs est réellement sans risque.
.
D’après ce constat, je suis obligée de m’interroger sur la probabilité plus qu’élevée de trouver dans nos paniers : de la vache folle (si si, il y en a encore de nouveaux cas répertoriés régulièrement), de la volaille au H5N1, etc.
..
Enfin, je ne voudrais pas vous couper l'appétit, juste vous inviter à lire les étiquettes - quand c'est possible ! - et à privilégier les aliments frais, le goût est tellement plus subtil et les bénéfices en terme de vitamines et saveurs n'est plus à prouver. Voilà, j'en retourne à mes fourneaux.
.
.
Sister of Night "sayônara"
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jc de choc 13/09/2007 15:23

et le hamburger du pays ................t'as essayé ?l'autre jour chez mon Banquier (cet encu.......) je demandais un prêt pour ouvrir un resto ...................ben oui quoi je veux changer de métier !!je lui parlais donc de ce que j'allais faire dans mon resto : c'est a dire de la restauration rapide mais made in françehamburger au cassoulet  ça c'est le lundi hamburger au coq au vin : mardi hamburger emincé de volaille  au marouaille  : mercrediect ect ........ et le banquier me demande comment je compte appeler mon resto .......................alors je lui dit : kikette mickey mais c'est pas un nom répondit il .............ben si pourquoi l'autre il a fait maque-donald et ça marche ....................ok rien avoir avec la choucroute je sors

Sister of Night 18/09/2007 01:31

Ah j'adore l'idée de Kikette Mickey ! Et vive la nouvelle recette de l'automne, le hamburger au confit de canard et ses frites sarladaises.Sister "j'ai faim moi avec tout ça"

You 10/09/2007 14:56

Un truc bon à savoir : le "不吞下" sur l'emballage de ce que tu as pris pour des nems, ça voulait dire "ne pas avaler".

Sister of Night 10/09/2007 23:23

Oh la vache ! Mais oui mais c'est bien sûr ! Comme tu as raison cher You, sans toi je risquais de m'empoisonner à tout jamais et de mourir dans d'atroces souffrances avec des douleurs qui font mal et tout et tout.Sister "euh, comment as-tu deviné que j'avale pas ?"

biker06 10/09/2007 13:43

ayant des amis cambodgiens habitant sur montigny le bretonneux et aussi dans le 91 et 94 j'ai participé plusieurs fois à leur jour de l'an et ils m'ont fait decouvrir un territoire souterrains qui se trouve dans le 13e connu de eux ou de leurs amis , des alimentations, des commerces tres pittoresques autre que T...G et Paris S...E que l'on trouve pres de la place d'italie.
Des bains,des saunas,des massages ,de la hi fi , video , et autres bibelots à des prix défiant toute concurance !!
un vrai chinatown avec une ambiance et des senteur magique comme la bas !!!
mais ca ! il faut avoir son pas ....
@ + Pat

Sister of Night 10/09/2007 23:27

Tiens ? Un ami motard. Sache que si tu veux me faire part de cette économie parallèle, je suis preneuse, mon mail traîne en bas de la page, je saurais être discrête.Sister "la taupe en sous-marin"

milou 10/09/2007 12:07

Ah oui mais comment ils vont faire alors, ceux qui n\\\'ont pas le courage d\\\'aller déchiffrer les étiquettes dans les supermarchés chinois, en plus quand ils savent pas lire le chinois? hein? hein? hein?

Sister of Night 10/09/2007 23:28

Et bien ils tenteront l'aventure gustative à l'aveugle ou s'abstiendront. Y'a pas trente six solutions, soit on se risque sur le bizarre, soit on passe son chemin.Sister "s'il y a des problèmes alors il existe des solutions"

Odin 10/09/2007 00:13

Un article doux-amer ou à l'aigre douce?  La question est levée... Toujours est-il que la question de la malbouffe est importante, et que donc, il faut de préférence acheter les chips cuits à l'huile de tournesol pour n'obtenir que de la bonne grosse grasse graisse végétale, voilà ^^

Sister of Night 10/09/2007 02:23

Les chips restent grasses de toutes façons. N'empêche que j'aime bien la version "salt & vinegar" de nos amis anglo-saxons, sauf qu'il ne faut pas que je tombe dedans sinon le paquet y passe et ce n'est pas bien, après ça fait du lard !Sister "light"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs