Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 00:01
- SOS « j’ai mal à mon égo » bonjour ! Que puis-je pour vous ?
- Je n’attends rien de la vie, j’angoisse au quotidien.
- Ah oui, ce n’est pas très gai tout ça. Vous avez des loisirs ?
- Pff, dès que j’ai un moment agréable, je pense immédiatement aux tracas du boulot.
- Vous n’arrivez pas à rester positif ?
- Non, je vois toujours le verre à moitié vide.
- Et pourquoi pas carrément vide ? Ou tout cassé par terre, définitivement ruiné, foutu, naze ?
- Euh, bah, je ne sais pas…
- Ah oui, le voilà votre vrai problème, vous n’êtes pas ambitieux.
- Je ne comprends pas bien…
- Quel est votre rapport avec la mort ?
- Il me paraît évident que je ne vivrai pas vieux, je le sens, ça me mine.
- Vous n’envisagez pas de mettre fin à vos jours ?
- Pas vraiment, je ne suis pas à ce point là.
- Mais vous vivez seul, n’avez pas d’amis, êtes délaissé de tous ?
- Non, ça va. Enfin, je ne m’amuse pas beaucoup, j’ai du mal à être joyeux.
- Avez-vous déjà tenté de plonger totalement dans un bon délire, de vous laisser aller à la déconnade sur tous les plans ?
- Je ne crois pas que j’en serais capable.
- Il ne vous arrive jamais de rigoler ?
- Si, mais trop rarement, car je me laisse alors gagné par la mélancolie, les pensées sombres, les problèmes du quotidien.
- Monsieur, voici mon diagnostic : vous refusez le plaisir parce que vous en avez peur. Par contre, vous vous complaisez dans la souffrance, car vous la connaissez bien et finalement, elle vous angoisse moins que d’imaginer quelles seraient vos réactions face à une situation agréable et positive.
- Meuh enfin, ce n’est pas vrai, tout le monde veut être heureux !
- Ah bon, vous en donnez-vous les moyens ?
- Je ne sais pas, je n’y connais rien, y’a pas de mode d’emploi.
- Si vous commenciez par virer un peu les idées noires quand elles se pointent, ça irait déjà mieux. Posez vos bagages de morosité et apprenez à vivre sans anxiété, profitant des joies simples.
- C’est tout ?!?! Vous ne me donnez pas de tranquillisants, d’anxiolytiques, de psychotropes ?
- Non, vous allez très bien mais vous ne voyez pas que la réussite est à votre portée, il vous suffit de tendre le bras pour l’attraper. Par contre, dès qu’une pensée négative arrive, pensez à la chasser de votre esprit comme un moustique sur votre nez.
- Au revoir Madame, je n’ai pas tout compris, mais je vais essayer.
- Au revoir Monsieur, ouvrez l’œil sur les bonnes choses, saisissez-les, vous y avez droit aussi et vous en êtes parfaitement capable d'en apprécier le bénéfice retiré.
.
.
Sister "eyes wide opened"
.
.
.
* cet article est donc dédié à un lecteur régulier (un fan peut-être ?) qui écoute sans entendre et ne veut pas voir ce qui l'aveugle pourtant.
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C. de M. 31/07/2006 11:35

Il faut savoir faire un effort, au moins une fois par an je me fais un devoir de faire durer la chose plus de 30 secondes.

Sister of Night 01/08/2006 03:40

Oui, ça s'appelle "La Journée de la Femme". Ils ne se sont pas foutus de notre gueule là-dessus, on peut dire qu'on en a pour notre pognon.
Sister "j'vais remettre une pièce dans l'bouzin pour relancer de 30"

jm 31/07/2006 11:24

A la limite ça ne sert pas forcément de faire durer le suspens car ça finit toujours de la même façon, c'est jamais assez long au gout de madame ;)

Sister of Night 01/08/2006 03:38

Tout à fait ! Je vais d'ailleurs devoir me fendre d'un article sur le sujet pour mettre les points sur les i. Y'a deux ou trois bricoles qui vous échappent, messieurs, je voudrais tenter de résoudre un peu le problème ou du moins d'éclaircir le propos.
Sister "en stand by"

C. de M. 30/07/2006 23:37

Oh mon dieu, il s'agit de "la" Robert citée plus haut, nous venons de résoudre l'une des plus grande énigne de ce millénaire mon cher Watson.

Sister of Night 01/08/2006 03:36

Je vous avais dit que le cyanure c'était trop fort ! Voilà le travail, ah bah c'est du propre ! Les neurones tout lessivés, plus rien de connecté là-dedans, un foutoir monstrueux.
Sister "corvée de chiottes caporal C. de M."

Marsel 30/07/2006 23:04

Comme l'a dit mon ex après une relation par trop éphémère, car pour ainsi dire écourtée avant que de d'avoir comencée, "c'est la goutte qui fait déborder le vase, je te quittes pour Robert"

Sister of Night 01/08/2006 03:32

Oh la, la, c'est bien du tracas tout ça mon bon môssieu, ça nous en cause des misères ces bonne femmes !
Sister "si j'veux d'abord"

C. de M. 30/07/2006 22:17

Pendant que j'y suis la taulière, j'ai beau laisser des espaces, ils ne figurent pas dans  mon commentaire, on paye assez cher pour ne pas avoir ce genre de désagrément, bordel de zut.

Sister of Night 01/08/2006 03:29

Ouaip parfaitement, mon blog fait ce qu'il veut ! Hé bin ce sont les aléas du direct ça, moi aussi je retrouve parfois mes articles tout tassés en paquet imbuvable alors que j'avais préparé ça aux p'tits oignons. On ne fait pas toujours c'qu'on veut dans la vie. J'en subis les désagréments comme vous. Pas la peine d'être grossier, non d'une pompe à chiotte et merde à la fin !
Sister "mode chartier on"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs