Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 19:20
Ce matin, je me promenais négligemment dans ma cave à vin, lieu prestigieux s’il en est ! Vous connaissez le prix de l’immobilier dans la région parisienne et son inflation galopante, ce genre de stock est donc pas loin du luxe ostentatoire. Du coup, cet endroit stratégique est ingénieusement conçu pour être à double usage. Il se trouve logiquement partagé en deux zones : les boutanches (tranquilles dans leurs casiers horizontaux) et… les toilettes ! Bah oui, faut bien rentabiliser l’espace, z’êtes marrants vous ! Non, contrairement au commun des mortels, je n’ai pas de radiateur dans cette pièce minuscule, donc pas de risque d’avarie majeure.
Rassurez-vous, il ne m’est jamais arrivé de confondre mon Pouilly-Fuissé avec le papier toilette, même après un usage excessif desdites boissons. D’ailleurs, le contact froid du verre m’indiquerait rapidement qu’il y a maldonne.
Revenons à nos moutons.
Ce matin, je remarque que quelques gouttes de précieux nectar gisent lamentablement au sol. Mais que ce passe-t-il ? Fauve aurait-elle picolé en douce ? Impossible, ce n’est qu’une chatte, elle ne connaît donc rien à l’art de la manipulation du tire-bouchon.
Aurais-je remis en place une bouteille entamée ? Pas mon genre ! Si je l’ouvre, elle est condamnée à court terme, car la conservation post-ouverture est nulle, tout consommateur sait cela.
Sans même enfiler ma tenue de Sherlock Holmes, je partais à la recherche d’indices dans cet endroit exigu. Je ne tardais pas à en trouver. Remontant la piste de la goutte suspecte et appliquant les lois bien connues de la gravité, je trouvai rapidement la coupable. Le liquide avait fait une halte sur tous les flacons placés sous sa verticale, il n’était pas compliqué de retrouver l’origine du mal. Elle était là, l’air de ne pas vouloir y toucher, mais je n’étais pas dupe !
Devant mes yeux ébahis, une bouteille de chouchen présentait un aspect peu ordinaire, l’air louche... Pff, elle pouvait bien feindre l’innocence, je l’avais repéré, l’affaire était dans le sac. « Coupable ! » Lançais-je dans un élan accusateur.
J’attrape d’un geste assuré le maudit contenant suintant et constate un truc dingue !
 
On parle toujours de la "part des anges", là ils devaient être pressés, ils ont essayé de se servir au goulot. Les chérubins seraient-ils des alcoolos notoires ?
Y a-t-il un scientifique dans la salle ? Un œnologue peut être ? Un ingénieur en mécanique des fluides ? Nan ?!?! Personne pour m’aider ? Ah bah, me v’là bien avancée. Pourriez faire un effort quand même, j’vous demande pas grand-chose.
Voici mon étrange découverte : par un processus encore inconnu, le bouchon s’est largement extrait du col de la bouteille, a décapité la protection de cire et cherchait visiblement à se faire la malle ! Encore un peu et je finissais morte dans mes chiottes, tuée sur le coup par un bouchon sous pression qui m’aurait projeté sur la porte avec une violence inouïe ! Imaginez la tête de mes parents, amis et secours divers, constatant mon décès accidentel dans une posture aussi ridicule ! Ouf, j’ai échappé à la mort, mais aussi à une honte certaine. J’imagine mal la police scientifique se pencher sur mon cas pour déterminer l’origine du coup fatal. Convoquer les Experts, le NCIS et le FBI pour une sombre affaire d’homicide aux circonstances étranges, pas sûr que ça les intéresse. Dommage.
Mes conclusions, en l’état actuel de l’avancement de l’enquête (poil à la q…, nan j’l’ai pas dit !), sont que : le miel fermenté s’est réactivé du fait des fortes chaleurs, provoquant ainsi une pression supplémentaire dans le flacon, tel le processus de champagnisation dont je vous parlerai longuement si vous êtes sages et me le demandez poliment (nan, j’ai pas dit Polident poil aux dents, pas de marques ici, merci).
Un coup bas évité de justesse, le crime était presque parfait… on est peu de chose tout de même.
Sister « survivor »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

melidoos 26/07/2006 19:11

Avec un pseudo pareil, es-tu vraiment certaine de ne pas être somnambule? Ca expliquerait bien des choses. Dans cet état, la confusion entre les toilettes et la bouteille était possible. Je vais m'arrêter là dans ce commentaire idiot, ça vaut mieux.

Sister of Night 27/07/2006 01:41

Somnambule ? Ce n'est pas vraiment le terme adéquat, disons plutôt insomniaque (ne pas confondre avec maniaque, acariâtre, psychiatre, je ne donne pas dans ce genre là). Effectivement, la nuit est mon royaume et je pourrais disserter dessus jusqu'à l'aube !
Pourtant je garde les idées claires (si tant est qu'elles le soient déjà au départ et ça, c'est pas gagné), je vis aussi une vie diurne normale (ou presque).
Pas de risque pour les toilettes, je maîtrise chaque objet de mon environnement, tout est under control, no worry.
Les commentaires idiots et les autres, tous sont acceptés ici. Pas de malaise. D'ailleurs, il n'y a pas d'échelle de valeur de com', tous sont égaux, libres et vivent leur vie de com' au gré des humeurs, des pages, bla, bla, bla.
Sister "tolérance totale"

JM 25/07/2006 10:52

C'est sûr qu'avec des bouteilles de bière ça risquait pas d'arriver ;)

Sister of Night 25/07/2006 22:21

Effectivement, entre les canettes (coin, coin) et les bouteilles à décapsuler, le risque est moindre, mais par pur acquis de conscience, j'ai quand même vérifié chaque bouteille.
Sister "jamais trahie pas la Guinness"

Canard 25/07/2006 08:25

La raison est évidente! Le bouchon n'aime pas le chouchen! Pauv' bouchon, c'qu'il a dû vivre... Et puis chouchen, c'est pour les glands ;-DD

Sister of Night 25/07/2006 22:02

Pétillant jeu de mots, je n'en attendais pas moins d'un canard... duchêne.
Le bouchon est en effet probablement le fruit d'une erreur de livraison, selon la légende urbaine, on ne prend que des bouchons ayant déjà testé l'air marin, les embruns et les prés salés pour qu'ils gardent au chouchen toute son authenticité bretonne. Là, il s'agissait d'un pauvre bouchon bordelais qui a mis en pétard la boisson des druides et attendait donc sa reconduite à la frontière goulot.
Sister "ausweiss !"

schoumi 24/07/2006 22:21

du chouchen !!!! nan, mais je rêve !!! ça se vend encore ça ?? (bin ouais chuis con, t'en as acheté !!)

Sister of Night 24/07/2006 22:55

Hé oui petit Shoumi ! Comme j'te l'dis ! Et même que si tu veux, je retourne chez mon dealer officiel dès la semaine prochaine pour refaire le stock... sous le manteau... chut... imagine un peu, un article en vente libre et pourtant...
Sister "on a arrêté la production, ça rendait les clients aveugles"

marsel 24/07/2006 21:51

Ca en bouche en coin cette histoire... Seule solution, boire tout ce qui peut être ingurgité en une seule séance pour évter tout gachis futur. ce qui est bu n'est plus à boire...

Sister of Night 24/07/2006 22:51

J'y avais pensé mais le temps m'a manqué. Il fallait que j'aille au boulot. Ah ! Ca c'est joué à peu de chose. C'est juste que je n'aime pas les mélanges et j'ai déjà quelques boutanches "en-cours". Je ne peux pas tout écluser d'un coup. Hips !
Sister "à la bonne vôtre"

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs