Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 22:56

Aujourd’hui, c’était mon anniversaire.

À part cette information d’une importance toute relative, ma journée s’était passée sans problème, ordinaire et banale, mais sympathiquement agrémentée de SMS, mails et autres commentaires FB m’encourageant à affronter dignement le grand sablier céleste.

 

Il était 17h et j’avais déjà très largement fait mon quota d’heures de taf, j’étais donc en train de finaliser les derniers dossiers en cours et - pour une fois - partir un peu avant 18h.

Appel de Big Boss : « vous pouvez venir dans mon bureau ? ». Question qui n’en est pas une, c’est une demande quasi martiale, je m’exécute donc.

 

Voici les faits tels qu’ils se sont déroulés, je n’invente rien, c’est du brut de décoffrage, seuls les commentaires en italiques sont des précisions en sus.

« Voilà, on met fin à votre période d’essai aujourd’hui, votre solde de tout compte est là, vous préférez le signer tout de suite ou qu’on vous l’envoi en recommandé ? » => je suis dans l’entreprise depuis quasiment 4 mois.

« Oh je vais prendre tout immédiatement, ça vous évitera les frais ».

« Voici votre paye arrêtée à ce jour, vos congés, on a déduit les tickets resto et il y a l’indemnité de préavis, signez chaque feuille en mentionnant que vous les avez reçus en main propre aujourd’hui » => pour information, il est interdit de rompre une période d’essai sans respecter un délai de prévenance, d’où le préavis qui compense l’entorse à la loi qu’il ne s’est pas privé de faire.

« Euh, il y a une erreur sur l’attestation ASSEDIC, l’indemnité n’y figure pas »

« Oh non, c’est pas vrai ! Allo M., venez de suite, il faut corriger un document et aller le faire signer à C. en urgence ! ».

« C’est bon, j’ai signé » => pas une autre parole de ma part, j’étais scotchée.

« Tenez, voici une chemise, prenez vos feuilles et je vous rappelle dans 5 minutes pour celle qui manque ».

10 minutes plus tard.

« Vous pouvez revenir », « signez comme pour les autres ».

En me levant pour partir, je lui balance avec un grand sourire : « Ah oui, c’est original comme cadeau, je m’en souviendrai de cet anniversaire ! ».

« Ah bon, c’est aujourd’hui ? Hé bien bon anniversaire, vous savez je ne regarde pas ce genre de chose, moi les dates… » => rappelons qu’il vient de me virer, mais me souhaite mon anniv’ ! J'hallucine !

« Mais sinon, je peux avoir une explication ? J’ai fait une erreur ? Il y a un problème ? ».

« Non, juste un souci de communication, pour mille choses et pour rien, vous êtes très indépendante et cela n’est pas dans nos méthodes, vous devriez avoir un poste autonome plutôt qu’au sein d’une équipe. Vous êtes jeune, vous retrouverez facilement du travail, au revoir ».

« Oh oui, je ne m’angoisse pas pour ça. Au revoir » => j’aurais dû dire adieu.

 

Sur ce, je suis retournée à mon bureau, ai rangé mes affaires et appris la nouvelle aux quelques collègues encore présentes qui n’en revenaient pas. L’une de mes chefs n’était même pas au courant, elle est tombée des nues. L’autre regardait ses pompes et faisait mine de ne pas m’entendre, ce qui n’est pas évident dans un open space où juste 3 cartons me séparaient d’elle. Bah oui, c’est elle-même qui m’avait préparé mon dernier bulletin et l’attestation erronée, elle venait de me pousser vers la sortie. Je ne sais pas ce qu’elle a dit de moi en hauts lieux, mais visiblement mon autonomie et mes méthodes efficaces devaient lui faire de l’ombre alors elle m’a évincé. Elle n’a pas compris que je ne voulais pas son poste, mais elle a dû croire à une rivalité. Finalement, c’est comme dans « Le Maillon Faible » les losers éliminent toujours les forts comme ça ils savent qu’ils ne se retrouveront qu’entre médiocres et qu’ils auront plus de chance de gagner.

 

Chose que je n’ai pas comprise, elle m’a demandé mon numéro de portable pour me recommander à un client qui pourrait être intéressé par mon profil. Visiblement, elle a déjà des scrupules de son acte. Tant pis pour elle, moi je peux me regarder dans le miroir sans honte ni remords.

L’autre chef m’a glissé en douce les coordonnées de quelqu’un qui recrute aussi en ce moment et cerise sur le gâteau, l’un des associés (pourtant réputé assez dur) a immédiatement transmis mes coordonnées à l’un de ses contacts et j’avais déjà un message du gars sur mon portable alors que j’avais passé la porte depuis moins d’une heure.

 

Ca pourrait être flippant, mais je suis confiante, bosser dans une entreprise qui est plutôt une espèce de couvent austère où les mères supérieures sont envieuses, ce n’est pas non plus mon idéal professionnel.

Oui je rebondirai, oui je ne suis ni inquiète, ni traumatisée.

 

Ce soir, il me reste une drôle d’impression, celle de m’être faite plaquer, ce qui me fait très bizarre, moi qui suis une grande adepte de la diplomatie et du respect d’autrui.

Autre truc étrange, c’est l’idée que je vais devoir m’inscrire au chômage, alors que je bosse depuis plus de 12 ans (et même 20 si on compte les jobs d’été et du soir de mes années d’étudiante), mais n’ai jamais eu de temps-mort entre deux CDI.

 

Pour la première fois de ma vie, je ne sais pas ce que je vais faire lundi, je ne serai ni au boulot, ni en RTT, ni en congé… juste chômeuse surqualifiée. 

 

La vie vous réserve de drôles de surprises parfois pour votre anniversaire…

 

 


Sister « happy birthday… ou pas»

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mario65 12/05/2009 16:58

J'aime venir sur votre blog , et me délecter de votre esprit , mais aujourd'hui c'est à moi de vous faire un petit cadeau, je sais il n'est pas très personnel mais j'espère qu'il soulageras votre déconvenue.http://www.youtube.com/watch?v=kVB_9jTC1IU

Sister of Night 14/05/2009 02:26



Sympa ce morceau, je ne connaissais pas du tout et il semble effectivement aussi vieux que moi, ce qui n'est pas un reproche ;)

Punaise, mine de rien d'entendre ce son, ça me ramène un paquets d'années en arrière ! Ah la vache, ça fait bizarre quand même...

Merci encore.



Un passage 09/05/2009 23:08

  En retard mais sans fards, permets-moi de te souhaiter un joyeux anniversaire...  Dans sa grande majorité, notre monde du travail est ainsi fait... On ne cherche ni la compétence, ni les idées nouvelles, on ne veut que l'obeissance aveugle qui se noie dans une standardisation stérile même si cette dernière, bien souvent, s'accompagne de médiocrité...  Un monde ainsi court à sa ruine mais avant, peut-être, réfléchira t'il à revoir, ses critères de sélections...   Reste confiante, tu as une richesse que les autres n'ont pas...  Alea Iacta...

Sister of Night 14/05/2009 02:18



En effet, on a souvent l'impression de se battre contre des moulins, mais il faut s'y faire. Souvent il y a d'un côté ceux qui ont le pouvoir et de l'autre ceux qui
ont les compétences. Visiblement ces deux mondes se mélangent peu, ce qui est fort dommage. Toujours les mêmes qui tirent la couverture à eux.

On s'habitue jamais vraiment quand même...

Merci pour le réconfort.



You 08/05/2009 22:56

Argh, brutal comme anniversaire.Note pour plus tard : ne jamais fêter les 4 mois de quoi que ce soit.Courage, et des bises !

Sister of Night 14/05/2009 02:15



Ouaip, en plus d'une unité de plus au compteur, ça fait un peu rude dans les gencives.
Merci pour les encouragements, je prends bonne note du conseil, j'éviterai  désormais de fêter les dates et autres évènements qui seraient hautement périssables.



Miss Precious 08/05/2009 14:24

Hello ma sister !!! Je voulais te souhaiter ton anniv en "live" pas via FV, FB ou ton blog mais je t'ai pas vu sur MSN alors ;) Quel monde étrange peuplé d'abréviations.. Même le départ de notre "contact" ... DM. Bref, Je le fais aujourd'hui, en retard, :JOYEUNANIVERSAIRE BELLE SISTER!!!Pour le reste, les cons, les petits, les soumis, sont malheureusement de fins petits rats manipulateurs...

Sister of Night 14/05/2009 02:11



Merci pour la charmante attention, ça me va droit au coeur. J'suis toute émue... mais ça ne se voit pas trop à l'écran.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs