Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 01:24

 

Ce soir, j’étais dans le train de 22h14 au départ de Gare du Nord, le wagon est au ¾ plein et rien que sur mon niveau, on doit être une bonne soixantaine. Même si ce n’est pas très politiquement correct, les faits sont là et je constate que sur cette masse hétéroclite, c’est que nous ne sommes que 3 « gaulois ». Oui, c’est comme ça qu’on nous surnomme en banlieue, enfin, quand ce n’est pas les « bâtards de Français ». Etrange quand on sait que la très grande majorité de ceux qui nous balancent ça le sont aussi et que leurs parents ont peut-être bataillé ferme pour obtenir cette fameuse carte d’identité. Arf, faut croire qu’ils ont la mémoire courte ou les idées un peu étroites.

 

Un Pakistanais (ou Sri Lankais) s’assoit en face de moi, reluque ma jupe, mes jambes et se croit autorisé à me faire du pied. Je lui lance un regard noir en me tournant de l’autre côté. Il recommence en me lançant un gros clin d’œil lourdingue.

« Bon maintenant vous arrêtez de suite ou je vous en colle une ! » lui dis-je en armant mon poing en sa direction.

Il s’écarte en bafouillant qu’il a un peu bu, que ce n’est pas méchant et pourtant continue ses grosses œillades salaces en avançant sa main vers mon genou.

« Si vous faites ça, c’est à coups de couteau que ça va se régler maintenant » lui lancé-je avec la mâchoire serrée et le ton déterminé et ferme d’un Chuck Norris près à passer à l’attaque.

Il relève alors les mains en l’air comme si j’étais flic et dis à son pote allongé sur l’autre banquette qu’il n’a jamais vu ça une femme prête à se battre et qu’il est étonné de ma réaction. Il attrape son casque de moto (pourquoi se baladait-il avec ça dans le train ?) et fait mine de vouloir l’enfiler pour se protéger de mes menaces.

Je continue à le fusiller du regard, sans me démonter, pendant qu’il grommelle et finalement se lève pour descendre à sa station. Il recule en me gratifiant d’une révérence ridicule en se moquant ouvertement de moi.

 

Sur la bonne quinzaine de mecs blacks autour de nous, pas un seul n’a bronché, comme d’hab’. Bienvenue dans le 9-3 ! Ici c’est la technique du « rien à foutre » total, chacun pour sa gueule, Dieu, Allah et Vishnou pour tous. Ici la galanterie, les bonnes manières, c’est pas leur business, la notion de protection de la veuve et de l’orphelin, d’acte chevaleresque envers la femme menacée, ça leur passe loin au dessus.

Le type ne s’attendait vraiment pas à ma réaction en reluquant mon décolleté sage, mes petits talons et mon air placide. Seulement il ne savait pas que je zone sur cette ligne depuis plus de 20 piges et que chez moi, les avertissements, il est préférable de les prendre au sérieux sinon j’avoine vite, très vite !




Une fois, j’étais étudiante, je bossais sur mes bouquins dans un train de cette fichue ligne, un mec monte, attrape mon sac et ressort en courant. Sauf que je suis sortie avec lui et lui ai couru après. J’ai réussi à accrocher mon sac, l’ai fait lâcher prise, il a continué à s’enfuir pendant que tout le contenu se répandait sur le quai. Le chef de train a vu la scène, m’a entendu gueuler après le voleur, il n’a pas attendu un instant que je remonte, a fermé les portes et le train s’est barré, sans moi...

Et si le jeune s’était retourné, m’avait cogné ? Hé bien il y avait non assistance à personne en danger, refus de porter secours, voire complicité d’agression. Le principe du « rien à foutre » avait déjà fonctionné à plein, avec un type ayant toute autorité pourtant ! Bravo, bel esprit d’entraide. Je m’en suis remise, mais je n’ai jamais oublié et ne regrette pas mon attitude. J’ai ma fierté.

 

Mes amis, mes collègues ou ma famille trouvent que c’est de l’inconscience de ma part. Je prône au contraire la nécessité de ne pas se laisser gagner par la peur, sinon ce sont eux qui auront remporté la partie et feront régner un régime de terreur. C’est malheureusement à cause de ce laxisme qu’il existe encore des zones de non-droit dans les cités, ils ont tout pouvoir, le savent et en abusent. Même les pompiers et les médecins ne s'y déplacent plus pour éviter les "caillassages".

 

Après on pourra toujours m’accuser de racisme, je m’en tamponne, c’est la connerie que je ne supporte pas, quelle que soit son origine ethnique. Sur tous les continents, y’aura toujours des connards pour faire chier les autres et contre ce fléau de la bêtise humaine, de l'envie de nuire, je n’ai aucune patience.

 

Pour info, il y a quelques années, une fille s’est fait violer en pleine après-midi, dans ma gare et personne n’est intervenu non plus. Voilà pourquoi je ne tolère rien, même « pour rigoler ». Et voilà aussi pourquoi je n’arrêterai pas de vivre, de prendre le train que je veux, à l’heure qui me plait, mais s’il faut se battre, je me battrai, sans peur, sans haine. Juste parce qu’il le faut, pour se faire respecter.

 


Sister « en mode kaïra »

Partager cet article

Repost 0
Published by Sister of Night - dans Sur le grill : coups de gueule
commenter cet article

commentaires

De passage 09/06/2009 15:47

"...sur cette masse hétéroclite, c’est que nous ne sommes que 3 « gaulois »..."
"...Un Pakistanais (ou Sri Lankais) s’assoit en face de moi..."
"...Sur la bonne quinzaine de mecs blacks autour de nous, pas un seul n’a bronché, comme d’hab’. .."
"on pourra toujours m’accuser de racisme, je m’en tamponne" ==> Je l'espère pour toi car le fait de relever sans arrêt les origines ethniques des personnes qui t'entourent me fais penser que tu as un message à faire passer non?
Alors assume le!!
Un passager qui a (bien) vécu 30 ans en banlieue parisienne et qui en avait marre des fachos

marithé 25/07/2008 16:21

les gens sont des couards, des trouillards et je ne sais pas si je léverais le petit doigt  moi non plus  mais  par peur aussi ..??...mais  le problème majeur ce sont ces abrutis qui nous gâchent la vie , toujours les mêmes.. et quand la police s'en mêle,  curieusement, les gens sont pour ces crapules ..bonne journée  ..bien entamée ...

Sister of Night 27/07/2008 22:55



Tu as bien raison, la peur au ventre ça peut se comprendre, n'empêche que là les "non agresseurs" avaient largement l'avantage du nombre, ça aide. Pourtant, ils
n'ont pas cherché à bouger ou à se manifester, rien.



You des Alpages 24/07/2008 20:37

La justice, la loi, et des tartes dans la gueule en attendant.Et ne, jamais, jamais baisser les bras contre les cons.@ pouf pouf > heu... selon là où tu vas à Paris, au litre, une bière est à peu près 9 fois plus cher que du gasoil. Autant s'enfiler du SP98 !

Sister of Night 27/07/2008 23:13



Tu as raison, c'est pourquoi je continue à proposer de distribuer des mandales à qui vient me souffler dans les bronches.

Quant au SP98, effectivement, c'est carrément un signe extérieur de richesse ! N'empêche, même avec des glaçons, un fond de grenadine ou une rasade de boisson d'homme, ça ne passe pas. J'ai
finalement conservé des goûts simples, un coup de cidre frais fait mon bonheur.



scotch beatman 24/07/2008 19:56

Tu auris moins de soucis si tu étais moins jolie !A moisn que l'autre mec soit vraiment très très saoul !

Sister of Night 27/07/2008 23:23



Hum, tu sembles bien au courant, ça doit être l'effet jupette et talons, des fois ça agit sur les neurones reptiliens de mes internautes lecteurs.



jluc le pechou 24/07/2008 17:56

Eh oui ma belle ( si tu permets ) , c'est comme ça ! et crois moi pas seulement dans le 93 ! ici en region Marseillaise même un mec (pas petit gabarit, mais cheveux blancs ) se fait non pas draguer lourdos mais bousculer dans la rue ou carrement jeté sur le coté par une voiture !Mais là ou je suis dac avec Toi c'est qu'il ne faut pas se laisser faire, bien sûr un jour tu va peut être te faire allumer par un taré mais si tu ne te defends jamais tu vas vivre toute ta vie avec cette angoisse , cette crainte , et de toute façon quelle que soit ton attitude ça se verra dans tes yeux et là il vaut mieux que ce soit de la fermeté qu'on y lise.Bon fait gaffe quand même, on aime bien te lire.jluc

Sister of Night 28/07/2008 00:23



Oh oui, je sais bien que la connerie n'est pas concentrée dans la banlieue parisienne, elle est présente partout et les emmerdeurs aussi, malheureusement.

Je ne me mets pas en danger si je vois que vraiment la situation ne sera pas maîtrisable. Inutile de risquer ma vie bêtement et sans motif valable. Les héros morts ne servent plus à rien.

Sinon, à défaut de les cogner, je pourrai toujours leur vriller les tympans en couinant très fort du Lara Fabian ou autre, si avec ce traitement ils ne lâchent pas l'affaire, c'est à
désespérer...



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs