Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 23:50

Voici la réponse à la photo mystère, puisque vous n’avez pas trouvé la solution. Pourtant, certains chauffaient un peu car, effectivement, c’est bien de préservation de calories dont il faut parler. Non, pas celles qui vous forment quelques bourrelets qui vous boudinent dans votre jean, celles qui vous maintiennent à 37°, voire 37,2 le matin ou plus tard, qu’importe.

 

 

Alors, on joue à cache-cache ?


 

Comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous, cet objet aussi moche qu’insolite, sert donc à conserver l’œuf coque bien emmitouflé avant qu’on le dévore furieusement, en le violentant à coup de mouillettes acérées, tel un psychopathe du jaune dégoulinant et du blanc vitreux.

Voyez comme le bidule ignore superbement l'oeuf ? Oui, il sait qu'il est cru, donc inexploitable.
Ainsi, lorsque l’innocent aliment tiède voit soudain se soulever le capuchon vermillon, il peut faire sa dernière prière et compter ses abattis car ses ultimes instants sont arrivés et il va passer sous peu dans le royaume de l’au-delà. Gniark, gniark, gniark ! La grande faucheuse arrive ! L’amas ovoïde de protéines pré-volaillères va bientôt être aspiré, mâchouillé, ingéré, transformé en infâme bouillie dans le bain d’acides liquéfiants de l’estomac, digéré par les sucs gastriques et moult autres traitements de faveur dans le grand huit (mètres) du grêle. Tout ça pour finir quelques heures plus tard, par un dernier plongeon dans le grand bain. Plouf, trois p’tits tours et puis s’en va.

 

 

Et la morale de cette histoire bancale me direz-vous ? Aucune, comme moi, ce récit n’a ni queue ni tête. De toute façon, je n’aime pas les œufs à la coque… Surtout quand ils se cachent sous ce genre de capeline prémortuaire hideuse.
J’ai horreur des aliments mous ou gluants.

 
 

Si quelqu’un est preneur pour acquérir ce schmilblick, je lui cède volontiers. Dommage, c’était le cadeau destiné à qui résoudrait l’énigme, je vais donc le garder sur les bras, il repartira au fond du tiroir.

 

 

M’enfin, tout ça pour ça ? Non, mon intention est différente. L'envie de rendre un hommage peu banal au dernier des poilus qui s’est éteint aujourd’hui, à 101 ans (un chiffre qui compte aussi pour tous les fans de Depeche Mode).

 

Et puisqu’il faut être tordu comme moi pour chercher du poil aux œufs, je ne suis donc pas mécontente de mon petit effet. Avec un grand respect à notre dernier soldat qui est parti rejoindre son bataillon… pour un ultime assaut vers les étoiles.

 

 

R.I.P.

 
 

Sister « qui de l’œuf, de la poule ou du poilu ? »


Damned ! On me signale dans l'oreillette (merci Monsieur le Parcheminé) que je suis effectivement et dramatiquement dyslexique du clavier. Du coup, il faut lire 110 ans et non 101, ce qui fout en l'air ma référence à DM et d'autres bricoles, mais ce n'est pas grave, la vérité doit triompher. Le mal est réparé, alléluia.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jc 18/03/2008 11:38

pour le poilu cherche pas c'est moi

Sister of Night 19/03/2008 00:40

Hum, quel coup de bluff JC, tu crois vraiment que je vais gober ça ? Ton superbe aérodrome à mouche brille comme une luciole dans la nuit, pas de risque de laisser un poil crânien se laisser aller où que ce soit.

Bleck 16/03/2008 14:54

Je découvre à l'instant ce Blog et j'en profite pour te féliciter pour ton à propos, ta capacité à rebondir et ton humour. Pour en revenir à l'objet de ta devinette les utilisateurs de ce genre d'objet n'utiliseraient-ils pas également un couvre-théière, un dessus de lit, une housse sur le canapé, un plaid écossais sur fauteuil...

Bleck

Sister of Night 16/03/2008 23:51

Merci pour ces compliments, je ne me lasse pas de ces marques de reconnaissance à mon égard. Vous avez raison pour la devinette, ça va assez bien avec les éléments que vous mentionnez et auxquels on pourrait ajouter le chauffe-petons en moumoutte, le napperon au crochet ou la tasse de camomille de fin de soirée.Sister "3615 code Kinenveu"

Le Parcheminé 14/03/2008 07:54

Juste une petite réctification, il est mort à 110 ans.Parce qu'à 101 ans, il serait parti au front à 7 ans en 1914 ou à 11 ans en 1918. Ca me parait assez peu.Désolé.

Sister of Night 15/03/2008 00:13

Effectivement, ça m'apprendra à ne pas vérifier mes sources immédiatement. Merci pour l'info, je vais rectifier de ce pas.

monsieur plus 13/03/2008 10:19

J'aurai jamais cru qu'on puisse faire un rapprochement entre un poilu et Depeche Mode. Sister l'a fait !

Sister of Night 13/03/2008 22:49

Ouaip ! Même pas peur ! Je suis capable de faire des grands écarts impressionnants dans mes écrits tant mes idées sont un amas de grand n'import'nawak.Alors Monsieur Plus, on veut tester le tartan ? N'oubliez pas que vos bijoux de famille seront dans ce cas soumis à tous les vents et pire... aux convoitises et à la furieuse envie de soulever le voile impudique de cet attribut féminin revisité par le mâle des pays venteux quasi nordiques.Sister "gone with the wind"

MisS PreciouS 13/03/2008 01:38

J'adore quand ta verve semble partir dans tout les sens & que finalement elle aboutie à la vie! La vie tout en poésie! Merci Sister c'est un plaisir de te lire! Le même que j'ai a mangé des oeufs à la coque, mouillette, au plat, cocotte, durs... Héhé

Sister of Night 13/03/2008 22:39

Et dire que je bride mes écrits pour qu'ils soient buvables ou assimilables... mon esprit part vraiment dans tous les sens et en permance.Merci pour le compliment, ça me touche.

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs