Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2007 7 25 /03 /mars /2007 23:08
.
Il a fière allure et une belle prestance. Ses cheveux très blancs et son visage marqué trahissent un âge respectable.
Son port de tête, sa chevalière, son manteau camel en alpaga et cachemire annoncent la couleur : bonne famille, aristocratie, bourgeoisie à consonance catholique fortement marquée.
Nul doute que je suis face à un notable. Huissier, adjoint au préfet, médecin, conservateur de musée ? Mystère.
.
Son regard las, un peu perdu dans le néant, terni par les coups durs de l’existence et la désillusion de voir son avenir s’amenuiser, sa vie est nettement derrière lui.
Plutôt résigné, vaguement serein, sa sagesse lui assure une forme d’assurance qui lui donne ce regard strict.
.
On ne peut s’empêcher de lever les yeux vers lui quand il quitte son siège, car il a osé…
.
Oui, il a osé afficher maintenant ce qu’il cachait depuis toujours.

Je n'ai rien trouvé d'autre pour exprimer la luminosité de ses atours.
.
Il ajuste en effet sur lui un couvre-chef de feutrine et une écharpe assortie d’un violet flamboyant tirant sur le fuchsia. Cette excentricité vestimentaire annonce la couleur justement. Il est homo et l’assume enfin. Après une vie de frustration, de mises en scène conventionnelles, d’existence bien rangée et conforme aux codes de la bienséance et de la morale familiale.
.
Il n’a plus rien à prouver maintenant, son parcours admirable, parfaitement « aux normes » ne le satisfait plus. Il ne veut plus jouer la comédie, donner le change. Alors, il se dit que pour le temps qu’il lui reste, il est légitime de se l’accorder sans plus se préoccuper des qu'en-dira-t-on . Faire voler en éclat les obligations de son rang semble lui apporter un apaisement salvateur. Il a décidé de vivre pour lui et regrette peut-être secrètement de ne pas avoir pris cette décision plus tôt, avant que les outrages du temps ne le privent de la vigueur de sa jeunesse.
.
Quel dommage d’avoir dû enfiler ainsi le costume trop étriqué d’un héritage moral si lourd et aussi fermé que leurs usages sont règlementés.
.
Il a fait un « copier-coller » du parcours de ses aïeux sur sa propre existence parce qu’il le fallait. Parce que chez ces gens-là, on ne conteste pas la parole du patriarche.
.
Désormais, c'est lui le dernier des Mohicans. Il peut se permettre ce luxe, cette fantaisie, cette transgression salvatrice, ce bonheur inouï de pouvoir être juste lui, sans fard ni mascarade.
.
Quelle charmante vitrine de la couleur de son âme enfin révélée par ces modestes accessoires aussi violacés que ses bleus à l’âme... qu’il a dû camoufler sa vie durant.
.
Quelle impertinence que de choisir une couleur d’évêque pour afficher au grand jour ce que son éducation religieuse réprouve formellement.
.
Quelle réjouissance que d’apercevoir dans son regard la volonté d’accéder enfin au bonheur, libre et léger, en ajustant d’un geste ample et élégant sa chatoyante écharpe qui s'envole sur son épaule comme les conventions qu’il a envoyé valser aussi simplement.
.
Je le regarde s’éloigner et me dis qu’il est bien dommage qu’il n’ait pas pris cette décision plus tôt. On ne devrait pas se sentir obligés de « prendre le collier » qu’on nous impose parfois, car la sécurité affichée n’est souvent qu’un miroir aux alouettes. Pourquoi toute notre existence durant, devrions nous tirer un boulet qui nous détourne du chemin de notre cœur pour nous conduire dans une impasse qui nous empêche d’exister tel que nous sommes ? Je ferai ma propre trace, suivrai mes envies, trébucherai peut-être, avancerai doucement, mais sûrement....
.
.
Sister « et si vous acceptiez d’être juste vous-même ? »
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs