Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 02:19

 

Je ne sais pas si cette tradition perdure dans votre entreprise, mais il faut admettre que le partage de la galette des rois entre collègues peut-être un moment de franche camaraderie… ou pas !   :(

 

Il y a toujours le risque de ne pas pouvoir échapper aux blagues encore plus grasses que la pâte feuilletée et dont vous avez tous quelques exemples en tête, du genre :

« Allez ! Il faut que la plus jeune aille sous la table ! »

« Oh non, j’ai déjà donné l’année dernière »

« Alors c’est la nouvelle stagiaire qui s’y colle »

 « Non, pas question ! C’est de l’exploitation, en plus cette coutume est sexiste et dégradante, pas question, je ne me soumettrai pas à cette démonstration de machisme ! »

« Pff, savent plus s’amuser les jeunots… ».

 

Certains patrons se contentent de souhaiter leurs meilleurs vœux, d’autres en profitent pour rappeler que malgré la crise, nous devrons tous poursuivre nos efforts. Ceci préparant idéalement les esprits pour les prochains entretiens individuels annuels et à la rigueur budgétaire qui oblige à ne pas revaloriser les salaires ou à réduire les primes comme peau de chagrin.

Peu de chefs pensent à remercier leurs équipes de suer sang et eau pour leur payer la voiture de sport dernier cri, pourtant, cela serait l’occasion rêvée de mettre du baume au cœur et de changer un peu du management « coup de pied au derche » qui donne rarement de bons résultats.

 

Quelques salariés prennent ce moment comme une contrainte (encore un prétexte à une énième réunion moralisatrice), d’autres s’en fichent pas mal et se charge de boulotter en douce la part de frangipane à peine entamée des minettes filiformes, quelques-uns boudent parce qu’ils n’ont jamais la fève, etc.

 

Le Français étant d’un naturel un brin râleur (oui, c’est un doux euphémisme), il y va d’office de sa petite critique :

« Ouais bah t’as vu, c’est du mousseux et une galette premier prix, ils nous prennent vraiment pour du bétail »

« Nan mais regarde-moi ça la débauche de galettes XXL et de champagne de marque, bah on voit où passe nos augmentations ! »

« Encore de la galette ! Mais on en a déjà eu l’année dernière, ils ne pourraient pas changer un peu ? »

« Non merci, je n’en prends pas, je n’aime pas ça et comme c’est un pseudo cadeau du patronat, je pense que cela cache quelque chose de louche ».

 

Hé oui, c’est ça aussi la vie en entreprise, ces petits riens qui font tourner la belle mécanique en donnant l’occasion de critiquer, de donner du bâton plutôt que de promettre une carotte, de faire marcher le commerce des pâtissiers à la solde des labos pour médocs anticholestérol, de revoir les gars du service d’à côté qu’on ne croise plus devant la machine à café depuis qu’elle est devenue non-fumeuse, de comploter sur qui sort avec qui, de voir que le patron a vraiment une tête d’alcoolique même s’il fait mine avec son verre de jus d’orange, etc.


 

Perso, j’ai pas eu la fève, je n’aurai pas d’augmentation, je me fiche de qui se tape qui et en prime je ne bois pas de café alors qu’est-ce qu’il me reste ? Bah une bonne part de galette des rois… moi qui suis la reine des pommes pour avoir tout bien rangé la salle après les agapes, alors que je n’avais pas à le faire. Trop bonne, trop conne.

 

Sister « j’aime la galette… savez-vous comment ? Quand elle est bien faite… avec du beurre dedans… »

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jc 11/01/2009 21:59

rhhaaaa putain la galette on a même pas eu cette année because nouveau patron y faut reduire les frais .................encu.......... enfin bon il a fait des économies hier soir  il y a eu le feux dans un service year 20 patients a recasser dans les autres service et un batiment a reconstruire ...................pourquoi  et bhé par manque de personnel  pardis  donc des patiens moins sous surveillance  alors  et bien ils foutent le feu     vive debut 2009  même pas la féve

Sister of Night 26/01/2009 00:07



Super début d'année pour toi mon pauvre JC, décidément tu as vraiment des conditions de travail affligeantes, ça fait peur. Bon
courage quand même.



Lorenzo 09/01/2009 21:45

salut Sister! Fais comme les autres, barre toi avant la dernière part!

Sister of Night 26/01/2009 00:16


J'aurais dû y penser, ce sera utile pour la prochaine fois.


scotch beatman 09/01/2009 18:53

Dans ma boîte (enfin dans mon service), celui qui trouve la fève rammène une galette le lendemain ! Comme ça, ça fait une semaine qu'on bouffe de la galette tous les jours !

Sister of Night 26/01/2009 00:21



Ah c'est pas mal comme système, sauf que les radins doivent s'arranger pour l'avaler ou la glisser en douce dans leur poche.
C'est marrant la galette, on en mange qu'à cette époque, après elle disparaît de la vitrine des boulangers jusqu'à l'année suivante. Pourtant c'est bien bon...



Fanny alias Miss Precious 08/01/2009 13:28

oui on m'a appelé?

Sister of Night 26/01/2009 00:22


Hu hu, tu as raison, c'était pas voulu pourtant.


Fanny alias Miss Precious 08/01/2009 13:28

oui on m'a appelé?

A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs