Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 19:03

Il y a longtemps que cela me titille et j’avais déjà évoqué ici mon aversion pour les gens qui s’obstinent à mettre les « soldes » au féminin. Lorsque l’on parle de celle du soldat, OK, mais pour la frénésie consumériste semestrielle, c’est masculin ! Un point c’est tout. Aussi grotesque que cela puisse sembler, puisque s’il y a bien un truc typiquement pour les nanas, c’est bien les soldes. D’un autre côté, « roubignole », « prostate », « érection » sont aussi de caractère féminin, ce qui doit sacrément étonner les étrangers qui apprennent notre belle langue. Petite info bonus, il existe près de 200 synonymes au mot « pénis », ça fait rêver, non ?

 

Ce qui m’amène à ce billet d’humeur, c’est la goutte d’eau lexicale qui fait déborder le vase de ma patience. Vous l’avez forcément entendu dans les médias ou au détour d’une conversation. Celui qui me tape sur les nerfs par-dessus tout, c’est le mot : « sécure ».

Nan mais franchement, il faut arrêter avec cet « adjectif » que les gens collent partout et qui ne veut rien dire. Si l’on veut absolument utiliser ce terme anglais, on vire l’accent et on le prononce « sikioure », mais chez nous, c’est du grand n’import’ nawak ! À moins de vouloir se la jouer comme JCVD qui est « aware » ce qui est sa marque de fabrique.

Surtout, pourquoi foutre un mot bouffon là où il en existe d’autres qui fonctionnent très bien ? Si je vous dis : « sécurisé » et surtout : « sûr », ça vous parle, non ?

Mais il faut croire qu’il est tendance, alors tout le monde l’utilise à tout bout de champ, à toutes les sauces, pour se donner un genre qu’ils n’ont pas. Bref, c’est pitoyable.

La langue française est tellement riche, pas la peine d’aller la polluer avec des gadgets linguistiques à la noix qui ne lui apportent rien.

 

D’autres exemples similaires me reviendront probablement à l’esprit, je ne manquerai pas de vous en faire part et si vous aussi, vous recensez des aberrations du même genre qui vous prennent le chou, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire, c’est toujours intéressant et ça réveille les neurones assoupis par le week-end.

 


Sister « qui n’en a cure de sécure »

Partager cet article

Repost 0
Published by Sister of Night - dans Sur le grill : coups de gueule
commenter cet article

commentaires

PascalR 10/03/2011 21:37



Bon alors là je m'excuse (sublime isn't it?)


D'abord @Mario65 pénis et phallus sont deux choses différentes!!!! et quelle différence... Phallus est un pénis en érection. Faut pas tout mélanger et ce n'est pas une femme qui va me contredire!


 


Et puis le mot "secure" c'est bien la première fois que j'apprends son existence.


 


Je dois être trop mal entendant! C'est pour ça



Sister of Night 16/05/2011 01:16



Vrai ? La première fois ? Oh alors là tu m'en bouches un coin, j'ai l'impression de l'entendre trop souvent à mon goût.


Il y a aussi le "je reviens vers vous" qui est une traduction mal à propos du "I'll be back to you" qui n'a pas vraiment la même signification. Enfin ça, c'est une
autre histoire.



TT02 28/02/2011 20:18



 alors que "leur QI dépasse rarement le chiffre de la température anale"...


Ahahahah ! Je ne sais pas vraiment combien ça fait parce que je n'ai pas assez de doigts pour compter. Mais
je sens bien qu'il faut rire à ce moment là !!!



Sister of Night 01/03/2011 01:34



C'est du Desproges dans le texte. J'adore.



MissPrecious 21/02/2011 12:58



Nan pas "c'est serieux" mais "t'es serieuse ou serieux"


Débile!



Sister of Night 01/03/2011 01:35



Ah ok, désolée pour la confusion. C'est encore pire en effet. Genre tu pipeautes une histoire intégralement, comme ça, pour le fun.



Bécherelle 20/02/2011 18:59



moi ce qui me gonfle, ce sont les fautes d'accord avec le pluriel....



Sister of Night 21/02/2011 11:57



En effet, je l'avais laissé passer et je vous remercie de m'avoir mis l'accent dessus.



Z 17/02/2011 18:50



Moi ce qui me gave, c'est cette prodigalité qu'ont les cuistres qui écrivent dans les journaux (ou les mêmes qui y parlent) à inventer des mots quand la pauvreté de leur vocabulaire les privent
de pouvoir exprimer une idée. Plutôt que d'ouvrir un dictionnaire, chose qui ne doit avoir d'autre utilité que de caler des meubles ou servir de témoignage des vestiges du second millénaire, ils
inventent. Alors voilà qu'arrivent à la pelle des mots finissant par "-alité", ou "ionnel". Ainsi nutritif est devenu "nutritionnel", émouvant est devenu "émotionnel"... Y a que la connerie qui
reste invariable...


Et puis il y a les "non-" pour signifier que quelque chose n'est pas arrivé. L'absence devient "non-présence", etc, etc... Et ces gens ignares qui n'ont jamais rien appris, si ce n'est de
raconter (et mal) ce que font les autres, se font des parangon de la morale du haut de leur intelligence, c'est à dire, pour citer Desproges, "la hauteur d'un Boeign sud-coréen après le passage
des MIG", alors que "leur QI dépasse rarement le chiffre de la température anale"...



Sister of Night 21/02/2011 12:02



Tellement vrai tout ça !!! De même pour les nouvelles appellations bidons du genre : technicienne de surface, personne de petite taille, etc. Je ne pense pas que
cela leur apporte un changement significatif dans leur vie quotidienne.



A méditer... ou pas

"L’amour... il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font.
À partir de quoi il m’apparaît urgent de me taire"

Pierre DESPROGES

Vous Cherchez ?

Amuse-bouche

Quelques pensées en vrac, des chroniques sur le vif, un soupçon d'actualité, le tout saupoudré de bonne humeur (autant que possible) pour espérer susciter l'intérêt ou la curiosité. Chose rarissime sur le Net : mon site est garanti 100% sans pub ! Mais oui, vous ne rêvez pas, c'est dingue n'est-ce pas ?

En Conserve

Libre pensée

L'avenir nous tourmente, le passé nous retient, c'est pour ça que le présent nous échappe."

Gustave Flaubert

 

 

Locations of visitors to this page  

 

 

Ne soyez pas timide(s) comme ça, balancez une connerie, un bon mot, exprimez-vous, cet espace est le vôtre. Profitez-en, y'a même pas besoin d'une carte de membre (actif ou endormi).


"Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement, vous vous apercevrez que l'argent ne se mange pas." (dicton amérindien)

Le site ci-dessous étant d'une qualité rare, parfaitement documenté de connaissances très pointues, vous ne trouverez jamais mieux et c'est avec une grande fierté que j'en fais la promotion. De tels talents méritent un coup de pouce et un soutien solide. 

Cliquez ici

Primeurs